Enfin une AIS pour les Trois Frontières

Il n’existait pas encore d’Agence immobilière sociale (AIS) dans le Nord de la Communauté germanophone. Ce manque est désormais comblé pour les communes d’Eupen, La Calamine, Lontzen, Raeren et par leur voisine francophone de Plombières. Tout cela sous l’impulsion du Fonds régional Rosewick-Keutgen, géré par la Fondation Roi Baudouin, qui a officiellement mis sur pied l’AIS bilingue « Tri-Landum ».
« Il y avait une réelle demande d’ouvrir une AIS dans cette région-là », assure Jean-Paul Collette, responsable communication de la Fondation Roi Baudouin. « L'absence d’un marché locatif privé aux loyers modérés et d’un acteur du logement soucieux des ménages précarisés était évidente», ajoute-t-il. « L'étude de marché a montré qu’il y a des propriétaires intéressés mais qu’il fallait d’abord leur expliquer la méthode et la démarche. Quant aux locataires, les CPAS, les communes et les associations ont identifié un besoin supérieur à l’offre. »
Des logements à loyers modérés seront donc bientôt à la disposition de ménages à faibles revenus dans un des derniers territoires wallons qui ne disposaient pas encore de ce type d’agence. Pour rappel, une AIS agit comme intermédiaire entre des propriétaires bailleurs et des locataires à la recherche d’un logement Elle (ré)introduit des logements salubres dans le circuit locatif au bénéfice des ménages en état de précarité ou à revenus modestes.
Pour créer cette AIS, il restait à démontrer aux communes que leur participation à l’AIS ne leur réserverait aucune mauvaise surprise financière à moyen et long terme. Et à éliminer un obstacle : avoir une commune de plus de 50.000 habitants dans le projet, ce qui est le cas avec Plombières. Côté financier, le Fonds Rosewick-Keutgen s’est engagé pour trois ans, à raison de 25.000 € par an, après que la Fondation Roi Baudouin eut apporté un montant décisif. De leur côté, les communes contribueront annuellement ensemble à raison de 10.000 euros soit 20 centimes
par habitant.
A l’heure actuelle, l’agence est toujours en train d’explorer le marché privé. Les premiers baux n’ont pas encore été conclus mais ils le seront dans les prochaines semaines.
R.C. dans LA MEUSE VERVIERS du 10 août 2016

Les commentaires sont fermés.