Le gaz souffle la maison d’Édith et Yvon

Une bonbonne de gaz qui se trouvait sur la terrasse arrière du couple est à l’origine de l’explosion

La semaine a commencé de manière atroce pour Edith et Yvon Scaramuzza. La maison du couple de septuagénaires, dans la rue du Bois à Montzen a littéralement explosé ce lundi matin. Dans son malheur, le couple a eu de la chance. Si tous les deux sont très choqués, seul Yvon est blessé, et juste très légèrement. Il se trouvait à quelques pas de sa porte d’entrée quand l’explosion d’une bonbonne de gaz, située à l’arrière de sa maison, a soufflé toute son habitation.

Capture d’écran 2016-10-18 à 09.48.02.png

Meubles renversés, plafonds arrachés, vitres explosées… Même le poêle d’Edith et Yvon Scaramuzza a traversé la pièce. L’intérieur du 55 de la rue du Bois, à Montzen fait penser à un champ de bataille rempli de gravats et de plâtre.

La maison du couple de septuagénaires a été soufflée par une explosion de gaz ce lundi matin, peu avant 9h30. « Il y a deux bouteilles de gaz sur une terrasse extérieure. Il y a eu un feu dans l’abri de jardin à l’arrière de la maison et donc probablement, par rayonnement, les raccords en caoutchouc d’une des bouteilles ont fondu. La bouteille a explosé en provoquant des dégâts dans les habitations et la seconde bouteille a été projetée dans un jardin à une centaine de mètres », explique le commandant des pompiers, Didier Berghmans. L’explosion a ravagé l’habitation des Scaramuzza mais a également touché les maisons voisines. « Pour un des voisins c’est sa cuisine, dans une annexe à l’arrière, qui est fortement endommagée. Toutes les cloisons vitrées sont tombées. Chez l’autre voisin direct, c’est un mur qui a bougé, une paroi de véranda », indique le commandant des pompiers de la zone de secours Vesdre-Hoëgne et Plateau. 

Capture d’écran 2016-10-18 à 09.55.52.pngÀ quelques mètres de sa maison, assise chez Yvette, sa voisine d’en face, Edith regarde tristement le ballet des pompiers devant sa maison. Quand on lui demande ce qui s’est passé elle répond, le cœur serré : « Oh, je ne saurais pas vous dire. Je suis choquée. Mon mari est à l’hôpital pour un check-up. On est sorti avant que tout explose, c’est le voisin qui est venu nous chercher » (lire l'article suivant). Edith et Yvon ont évité le pire. « J’ai appelé Edith et lui ai dit de venir vers moi. Elle a traversé la route et puis lui est sorti, il a marché quelques pas et là, boum. Il a sauté en l’air, soufflé. Il est tombé sur le côté puis s’est relevé. Mais le choc… c’était vraiment impressionnant », témoigne la voisine. De son côté, le commandant Berghmans préfère, lui aussi, ne pas imaginer ce qu’il se serait passé si Yvon s’était encore trouvé dans l’entrée. Le vieil homme est légèrement blessé. Il a été emmené à l’hôpital d’Eupen.

Aux alentours de midi les pom- piers de la zone VHP ont laissé place aux assureurs venus constater les multiples dégâts.

VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 18 octobre 2016

Les commentaires sont fermés.