Trois régionaux à l’honneur aux Magritte

Bouli Lanners, Martin Nissen, Philippe de Pierpont

Notre région sera bien représentée aux Magritte du Cinéma 2017. Avec Bouli Lanners, le réalisateur originaire de La Calamine, dont le dernier film obtient huit nominations. Martin Nissen, l’acteur de Herve, est quant à lui nominé pour son rôle dans le film d’un Stoumontois.

Bouli Lanners est un habitué des Magritte. Depuis 2011, il a déjà remporté trois statuettes. Et il pourrait bien récidiver cette année puisque son dernier film « Les Premiers, Les Derniers » – tourné en partie à Plombières – est nominé à huit reprises !

Dans les catégories meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario original ou adaptation, et meilleur acteur pour Bouli Lanners « himself ». Mais son film est également repris dans les catégories meilleur acteur dans un second rôle pour David Murgia, meilleure image pour Jean-Paul De Zaeytijd, meilleurs décors pour Paul Rouschop et meilleurs costumes pour Elise Ancion.

Voilà qui est impressionnant. Lanners avait remporté les Magritte du meilleur film et du meilleur réalisateur en 2012 pour « Les Géants », qui avait également gagné deux autres statuettes. Et en 2013, il avait été sacré meilleur acteur dans un second rôle dans le film « De rouille et d’os » de Jacques Audiard.

MARTIN NISSEN, CLAP 3E

Capture d’écran 2017-01-13 à 10.55.39.png

Un autre acteur verviétois fait aussi partie des nominés de l’édition 2017 de ces « César à la belge ». Ou plus précisément hervien.

Martin Nissen est nominé dans la catégorie meilleur espoir masculin, pour son rôle dans « Welcome Home ». C’est sa troisième nomination aux Magritte.

Le film, dans lequel il joue le rôle d’un adolescent fugueur qui part pour mieux se trouver, est bien régional lui aussi, puisqu’il a été réalisé par le Stoumontois Philippe de Pierpont et tourné en bonne partie dans notre région : à Verviers, Stavelot, Malmedy, Stoumont, Spa et Balmoral, avec une dernière scène se déroulant à l’aéroport de Liège.

Cette nomination a d’autant plus une coloration régionale que le réalisateur avait déclaré que c’était grâce à la générosité des gens de la région qu’il avait pu tourner « Welcome Home ». Sans ça, faute de moyens, il aurait été contraint d’annuler son projet.

Juste à côté de la région verviétoise, Marie Gillain, originaire de Dalhem, est nominée dans la catégorie meilleure actrice pour le film « Mirage d’Amour ».

On suivra donc avec attention la cérémonie qui aura lieu le 4 février 2017, avec Anne-Pascale Clairembourg en maîtresse de cérémonie. 

B.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 13 janvier 2017

Les commentaires sont fermés.