Cédric Crémer a peaufiné

Après un mois et demi de disette, le championnat de Belgique Enduro reprend ses droits ce week-end… en France. Juste de l’autre côté de la frontière, Rocroi accueille une fois de plus les protagonistes de la disci-pline. Avec un tracé qu’apprécie tout particulièrement Kévin Gauniaux. « Rocroi, c’est l’un des plus beaux circuits du championnat », sourit le Disonais. « Dommage que le mauvais temps y joue souvent les trouble-fête. Cela empêche de s’exprimer pleinement. Mais, visiblement, la météo est optimiste cette fois. Je me réjouis d’y être… »

Si le ciel semble au beau fixe, qu’en est-il du pilote KTM qui a loupé le podium en fin d’épreuve lors de la dernière joute à Mettet ? « Physiquement, j’ai eu dur là-bas. De fortes douleurs aux avant-bras m’ont fait souffrir sur la fin. Les vieux démons d’une opération d’il y a 5 ans ont refait surface. J’y travaille, mais je ne serai pas encore à 100 % pour ce week-end. Mais le championnat est encore long. L’objectif sera de marquer le plus de points afin de ne pas me faire distancer par la concurrence… »

Avec des adversaires comme Mé-lotte (vainqueur à Mettet), Cré-mer ou encore Goblet, Kévin Gauniaux sait que la bataille sera rude outre-Quiévrain ce week-end. « J’ai pas mal roulé ces dernières semaines et les sensations sont bonnes. Il faut que le reste suive. D’autant plus que les organisateurs ont prévu 4 Spéciales cette année, soit un Enduro plus long que les éditions précédentes… »

De son côté, Cédric Crémer voudra prendra sa revanche face à Cédric Mélotte. Le pilote de Plombières a profité de ces semaines sans compétition officielle pour peaufiner les réglages de sa KTM, visiblement un peu trop réglée ‘d’origine’ à Mettet. La bagarre s’annonce belle ce dimanche. 

ERIC TRIPPAERS dans LA MEUSE VERVIERS du 26 mai 2017

Les commentaires sont fermés.