L'opposition de Gulpen-Wittem demande un soutien pour les clubs de pêche qui ont été victimes de la fuite de fumier dans le Gueule.

L’opposition au conseil communal de Gulpen-Wittem demande au Collège des Bourgmestre et Echevins de créer immédiatement un fonds pouvant aider les associations concernées. Dans un premier temps, il faudrait y déposer un montant de 5 000 euros.

L'eau du Gueule a été fortement polluée à la fin du mois d'août lorsqu'un silo à fumier s'est brisé dans une ferme d'élevage de Sippenaeken. Finalement, plus de quarante mètres cubes de lisier s’écoulèrent dans la Gueule

Les autorités wallonnes ont tardivement  informé "Waterschap Limburg" de la taille énorme des fuites dans une installation de stockage de fumier à Sippenaeken.

Le lisier s'est retrouvé dans le Gueule, ce qui a entraîné une mortalité massive des poissons dans la rivière. Entre la frontière entre Terziet et Partij, il n'y a pratiquement plus de truites ou de saumons dans le Gueule. Il faudra probablement des années pour récupérer.

L'accident a provoqué un énorme désastre environnemental. L'ammoniac contenu dans le fumier a tué toute la vie dans le Gueule. Jusqu'à Partij, où Selzer et Eyserbeek se déversent dans le Gueule et où la pollution a été diluée, tous les poissons ont été tués.

 

Après trois semaines, l'eau n'est toujours pas complètement propre. Le service des eaux du Limbourg a prélevé des échantillons en cours d'analyse au laboratoire. Le résultat est attendu ces jours-ci.

Le désastre environnemental est également un obstacle important pour les clubs de pêche d'Epen, de Mechelen et de Gulpen. Au cours des dix dernières années, ils ont investi beaucoup d'argent dans la culture et l'expansion de la truite et du saumon dans la région de la Gueuel. Tous ces efforts ont maintenant été détruits d'un seul coup. Ils ont déposé une déclaration contre l'agriculteur en Belgique, en même temps que l'office des eaux.

(Une information du journal "De Limburger" du 24 septembre 2018).

Les commentaires sont fermés.