Reconnaissance mondiale pour le Professeur Damien Ernst (ULiège)

C’est un prix parmi les plus prestigieux dans le domaine et qui s’adresse aux chercheurs de moins de 45 ans. Et c’est le Professeur liégeois Damien Ernst, originaire de Plombières, qui l’a obtenu  ! Il s’agit de la Médaille Blondel décernée chaque année en France par la SEE, Société de l’Electricité, de l’Electronique et des Technologies de l’information et de la communication. Ce prix récompense des travaux de recherche remarquables dans le domaine de la science et de l’industrie électrique au sens large (télécoms, électronique, réseau électriques, ...).

Et des travaux de recherche, le Professeur Damien Ernst en mène depuis 20 ans, parallèlement à ses enseignements en tant que Professeur ordinaire à l’Université de Liège. Ingénieur civil électricien et mécanicien (1998) et docteur en sciences appliquées (2003) de l’Université de Liège, Damien Ernst dirige le laboratoire Smart Grids, une équipe de recherche actuellement composée de 12 doctorants et de quatre chercheurs postdoctoraux. Cette équipe est essentiellement active dans le domaine des réseaux électriques intelligents et de l’apprentissage par renforcement, un sous-domaine de l’intelligence artificielle ayant pour objectif de créer des agents informatiques capables d’interagir de manière intelligente avec leur environnement.

Des machines plus efficaces

Ces dernières années, les travaux du professeur Ernst se sont principalement focalisés sur la conception de stratégies de prise de décision intelligentes permettant à nos systèmes électriques d’évoluer vers des ‘machines’ plus efficaces pour pouvoir répondre à un déploiement massif des énergies renouvelables, nécessaire pour réaliser une transition vers un monde bas carbone. Très attaché aux interactions de la recherche avec le monde industriel, ces travaux ont été réalisés en étroite collaboration avec l’industrie électrique belge et européenne.

Pour Louis Wehenkel, professeur à l’Institut Montefiore (ULiège) et parrain de la candidature de Damien Ernst à la Médaille Blondel, « Le parcours scientifique de Damien Ernst couvre un spectre impressionnant tant sur le plan applicatif (énergie, biomédical...) que sur le plan méthodologique (stabilité des systèmes dynamiques, apprentissage automatique...). Ses travaux ont eu un impact rapide et significatif, aussi bien en intelligence artificielle que dans le domaine des réseaux électriques. Son équipe de recherche contribue de manière déterminante au rayonnement international de l’Institut Montefiore, ainsi qu’à son impact au niveau régional. »

La Médaille Blondel 2018 sera remise au Professeur Damien Ernst lors de la cérémonie des Grands Prix de la SEE le 3 décembre prochain à l’Espace Hameli à Paris.

Un article de MARC GÉRARDY sur le site numérique de LA MEUSE.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel