Il agresse une conductrice trop lente

Le Plombimontois risque jusqu’à 10 ans de prison.

C’est pour avoir bloqué sauvagement puis même frappé une automobiliste qu’il jugeait trop lente à son goût, qu’un jeune habitant de Plombières est poursuivi devant le tribunal correctionnel. Il risque un an de prison pour entrave méchante à la circulation. Une prévention qui peut valoir jusqu’à 10 ans de prison.

Tout automobiliste a déjà connu cela : une auto qui coupe la route et qui se relance trop lentement au goût de celui qui arrive en pleine vitesse. C’est assez énervant, il faut bien l’admettre. Mais de là à dépasser « l’escargot », à lui bloquer le passage pour finir par le frapper, il y a de la marge, qu’heureusement la plus grande majorité des conducteurs qui vivent cette scène ne franchit pas. Anthony, un Plombimontois de 27 ans, lui, l’a franchie. C’était le 15 juin dernier, vers 20 heures, sur la Mitoyenne qui traverse Welkenraedt. Valérie s’engage sur la route principale tandis que survient Anthony, à vitesse normale d’après lui. D’après Valérie, il se met à la coller, puis à la dépasser, et enfin mettre sa voiture au travers de la route en sortant de sa voiture, mais Valérie a pu passer. Le cirque se répète une deuxième fois, un peu plus loin, puis une troisième à Montzen jusqu’où Anthony a suivi Valérie. Et là, bloquant entièrement le passage, il se précipite sur la femme, ouvre violemment la portière et lui flanque une beigne ! Un certificat médical, évoquant une contusion à la pommette et une lèvre coupée, en atteste.

Le ministère public réclame un an de prison, sans s’opposer à une mesure de faveur que solliciterait la défense.

Ce que ne manque pas de faire Me Garot, son avocat, en demandant une suspension du prononcé probatoire. Jugement dans un mois. 

Extraits d'un article de LUC BRUNCLAIR à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 19 mars 2019.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel