Le FC 3 Frontières doit-il perdre ?

Le club est face à un dilemme en vue du tour final/

C’est un match particulier auquel Trois-Frontières va prendre part ce samedi face à Malmedy. Des Malmédiens qu’ils sont les derniers à avoir battu, le 27 octobre 2018. Ils espèrent réitérer l’exploit, même si une victoire pourrait compliquer leurs chances de participer au tour final.

Malmedy face à Trois-Frontières, c’est un peu le tournant de cette 26 e journée de championnat. C’est en tout cas ce que pense José Masset, le joueur de TroisFrontières. « Je crois qu’on va affronter le vainqueur du championnat. Enfin, tout dépendra du résultat de ce match ; si on arrive à gagner pour la seconde fois contre Malmedy, ça peut relancer les choses », estime-t-il.

Capture d’écran 2019-03-23 à 08.16.00.pngEn effet, lors du premier acte, les Frontaliers l’avaient emporté sur le score de 2-1 avec un but de José Masset, justement, sur penalty. « On devait surtout ce bon résultat à notre gardien qui avait sorti un tout gros match. Bien sûr, on aimerait gagner une seconde fois contre Malmedy, mais je pense que ce sera plus dur que la première fois », confie-t-il.

D’autant plus que Trois-Frontières est face à un dilemme.

Actuels quatrièmes du général, les Frontaliers sont toujours à la lutte pour le tour final. Une victoire leur permettrait de potentiellement recoller à Sart - en fonction du résultat de ce dernier - et de prendre un petit bol d’air par rapport aux poursuivants.

« Mais en cas de victoire d’Eupen et Franchimont, ils passeraient devant Malmedy pour la tranche et ça pourrait potentiellement nous éjecter du tour final », rappelle José Masset, qui a expliqué ce point de vue à son coach durant la semaine. TroisFrontières doit-il donc perdre pour s’assurer une place au sein du tour final ? Ce serait également risqué parce qu’Eupen, Honsfeld et Stavelot sont toujours dans la course pour le top 5. Bref, comme le dit José Masset, « je pense qu’on ne doit pas calculer, c’est trop risqué. On doit donner le meilleur de nousmêmes. On a un groupe fort et c’est là-dessus qu’on doit jouer si l’on veut faire la différence ».

Rappelons que Malmedy reste tout de même sur 13 victoires consécutives en championnat et que la dernière défaite remonte au 27 octobre face à une certaine équipe de… Trois-Frontières ! On y croit donc quand même côté frontalier.

Mais quoi qu’il arrive, on sera satisfait de cette première saison en 2 e provinciale C.

« Le tour final serait vraiment la cerise sur le gâteau. On ne s’attendait pas à être à cette place-là en début de saison, lorsqu’on est monté de P3. D’autant plus qu’on a une équipe fort jeune », rappelle le buteur de Trois-Frontières. Pour lui, le plus dur est à venir. Car la saison prochaine, l’équipe sera attendue au tournant.

« On a créé l’effet de surprise en début de saison, mais il n’y en a plus désormais. Toutes les équipes veulent nous battre. La saison prochaine, il faudra confirmer et c’est peut-être ça le plus compliqué », conclut José Masset. 

LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 23 mars 2019.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel