Changements à la tête de la police judiciaire

Dans les prochaines semaines, voire les prochains mois, il va y avoir du changement à la tête de la Police Judiciaire Fédérale (PJF) de Liège. Le Plombimontois Eric Snoeck, le grand patron, s’en va diriger la police judiciaire de la police fédérale. Vincent Braye, un de ses adjoints, un ancien de la PJF de Verviers, deviendra en septembre le chef de corps de la zone de police SECOVA (Aywaille, Chaudfontaine, Esneux, Sprimont, Trooz).
L’année dernière, Eric Snoeck terminait sur la 2e marche du podium dans la course au poste de commissaire général de la police fédérale. Coiffé au poteau par Marc Demesmaeker — un Flamand — son ascension n’était en réalité que partie remise.
Ce 28 mai, le Plombimontois quittera la direction de la PJF de Liège pour prendre la direction générale judiciaire de la police fédérale. Un job à haute responsabilité ! Cette direction générale de près de 5.000 personnes englobe les 14 directions de police judiciaire du pays (une par arrondissement, dont celle de Liège), ainsi que quatre directions centrales basées à Bruxelles, dont la direction des unités spéciales.
Le mandat de cinq ans du directeur général actuel (Claude Fontaine) arrive à échéance fin mai. Il n’a pas sollicité son renouvellement. Le Commissaire général de la police fédérale souhaite donc qu’Eric Snoeck prenne son relais, après avoir été choisi à l’issue d’une commission de sélection qui s’est déroulée fin décembre. Il s’agit d’une désignation «ad intérim», dans l’attente d’une désignation définitive par un gouvernement qui ne sera pas en affaires courantes, apprend-on à bonne source. Un arrêté ministériel devra officialiser cet intérim.

D'un article d'ALLISON MAZZOCCATO à lire dans LA MEUSE du 13 avril 2019.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel