Nouveau bras de fer entre Codéart et le ministre De Croo

La bataille qui oppose, depuis 2 ans, l’État fédéral et Codéart, une ASBL plombimontoise spécialisée dans la conception de machines adaptées et simples à utiliser pour les paysans des pays en voie de développement, n’est pas encore terminée. Si l’ASBL, plus que trentenaire, n’obtient pas rapidement son agrément d’Organisation Non-Gouvernementale (ONG), elle risque de disparaître. Son avenir devrait être scellé d’ici une dizaine de jours après l’introduction d’une demande de suspension en extrême urgence devant le Conseil d’État.

Un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 avril 2019

 

Les commentaires sont fermés.