L’hôtel Verviers réclame une taxe qui n’existe pas à Verviers !

Qu’en est-il ailleurs?
À Plombières, où les gîtes, chambres d’hôtes... foisonnent, un système complexe a été mis sur pied à partir de 2014, explique l’échevin des Finances, Lucien Locht. Il est basé sur des forfaits annuels par lit, selon la nature de l’hébergement, et vise jusqu’aux divans clic-clac additionnels. Sont aussi concernés, mais avec un tarif réduit, les gîtes où l’on amène son propre lit, comme c’est très souvent le cas pour les mouvements de jeunesse. Au budget communal, cela pèse pour une recette escomptée de l’ordre de 180.000 €, explique l’échevin. Mais ce n’est encore rien par rapport à la commune voisine hollandaise de Vaals, où l’on retirerait, toujours selon Lucien Locht, 800.000 € des nuitées passées sur place.

D’une page d’YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 25 juin 2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel