Les chenilles urticantes pullulent chez nous

Plombières est aussi concernée.

Différentes régions du pays sont confrontées au retour de ces parasites qui occasionnent non seulement des dégâts au feuillage des chênes, mais qui représentent aussi un véritable problème de santé publique. Ces chenilles velues répandent, dans le milieu environnant, des fragments minuscules de poils qui contiennent un alcaloïde très toxique provoquant de sérieuses irritations cutanées, oculaires et des atteintes respiratoires graves. Du côté du SPW, on nous indique d’ailleurs que des colonies ont été découvertes à Dalhem, Plombières, Rochefort, Virton et Arlon.

À Warsage, sur le territoire de la commune de Dalhem, quatre nids ont récemment été découverts dans « le bois du Roi » au sein d’une chênaie, propriété du SPW. Une opération urgente de destruction des nids pour éviter, à terme, une infestation massive a été menée voici quelques jours. 

D'une page de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 juillet 2019.

Les commentaires sont fermés.