L’école plus que jamais en sursis

À quelques jours de la rentrée scolaire, l’école maternelle de Sippenaeken est en sursis. En effet, force est de constater qu’à l’heure actuelle, seuls 9 enfants sont inscrits alors que le maintien de l’école n’est assuré qu’avec un minimum de 12 enfants », communique la bourgmestre de Plombières Marie Stassen ce vendredi 30 août.Capture d’écran 2019-08-31 à 08.32.48.png

« Pourtant, de nombreuses actions ont été entreprises ces derniers mois, telles que du porte-à-porte, des flyers dans les commerces et même les communes voisines, une réunion villageoise, une vidéo réalisée par le patro de Sippenaeken, des propositions de nouveaux projets pédagogiques au niveau linguistique, une flexibilité de l’équipe éducative au niveau de la mobilité pour faire le lien entre accueillantes d’enfants et écoles, un reportage par la télévision locale, des publicités dans les journaux néerlandais et flamands, ainsi qu’une large diffusion des informations sur les réseaux sociaux. Rien n’y fait jusqu’à présent. » Le problème vient notamment d’un taux de natalité très faible à Sippenaeken, voire nul en 2016, année qui aurait amené cette année des enfants en première maternelle. Le manque de projets de lotissement sur le village a contribué à ce faible taux de natalité.

LES ÉCOLES VOISINES CONTACTÉES « Aussi, le P.O. et la direction de

Presque condamnée. © F.P.

l’école ont invité les parents à une réunion lors de laquelle ont été évoquées l’évolution des démarches et la situation actuelle de leur école maternelle. C’est alors qu’il a été décidé, avec beaucoup de tristesse mais surtout avec réalisme, de prendre contact avec les écoles avoisinantes afin de ne pas perturber l’équilibre des enfants. Mais le P.O., les parents, la direction, les villageois et le monde associatif continuent de consacrer du temps et de l’énergie pour maintenir cette magnifique école (infrastructure, mentalité) ouverte. » C’est le 30 septembre prochain que les chiffres seront définitivement arrêtés et que le couperet tombera.

Il reste donc un mois pour trouver au minimum 3 enfants, sans quoi l’école maternelle de Sippenaeken fermera ses portes.

(La MEUSE VERVIERS du 31 août 2019)

Les commentaires sont fermés.