Pierre-Yves Jeholet intervient auprès de la ministre Désir

L’opération sauvetage in extremis de l’école de Sippenaeken se poursuit. Avec Pierre-Yves Jeholet, le ministre-président de la Communauté française qui a été sollicité par les villageois. Le libéral hervien confirme être intervenu : « J’ai demandé à Caroline Désir (ndlr : la ministre PS de l’Enseignement obligatoire) d’examiner la situation. Les règles sont les règles, mais on est quand même dans un cas particulier. Je n’ai pas vérifié l’ensemble du dossier, mais s’il s’agit bien d’une demi-journée manquante et si l’on considère la forte mobilisation des parents, je crois qu’on peut dire qu’on est dans un cas de force majeure. On a même fait revenir des parents partis en vacances. On est passé de 7 élèves à 8, puis 12 et il y a eu beaucoup de démarches. On comprend la tristesse des enfants et des parents. La commune elle-même avait annoncé que l’école allait être fermée. J’ai demandé qu’on analyse le dossier, mais je n’ai pas encore obtenu de réponse. Je suis attentif à l’ensemble des démarches qui ont été effectuées. »

Les commentaires sont fermés.