Réaction du groupe d’opposition URP

Pour l’URP, qui se retrouve dans l’opposition après deux mandatures à la tête de la commune, le changement est radical. « On a travaillé avec Marie lorsque l’on était ensemble dans la majorité et elle est pareille à elle-même en niveau de la gestion de la commune. Elle est assez franche et fait entendre ses idées. C’est plutôt positif », explique Raymond Hopperets.

« Par contre, c’est regrettable, pour la majorité qui faisait de la participation citoyenne une de ses priorités, que lorsque nous ajoutons des points à l’ordre du jour, ils soient à chaque fois refusés », poursuit le conseiller.

« Marie est ouverte au dialogue mais je pense que c’est la seule du collège », assène l’ancien président du conseil communal.

En matière d’enseignement par exemple, il y a ces remédiations, données en partie pas des enseignants à la retraite. C’est une manière de lutter contre la précarité mais aussi de permettre à chacun d’avoir accès à des cours particuliers très onéreux et qui ne

Au niveau des projets mis en place par la majorité OCP et @ctions, l’URP n’est pas convaincu. « Ils n’avancent qu’en ce qui concerne l’écologie. Il n’y a pas un km de route qui a été réalisé et on ne parle plus de dossier comme l’école de Hombourg ou encore la salle de Montzen. On souhaiterait qu’ils fassent progresser d’autres dossiers. »

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel