Lex présidera la Fédération des pompiers

Ce mardi, l’assemblée générale de la Fédération royale des corps de sapeurs-pompiers belges a élu son nouveau président. C’est le lieutenant Frédéric Lex, issu de la zone de secours Vesdre, Hoëgne & Plateau qui remplacera le président sortant, le major Quentin Grégoire, lui aussi issu de notre zone de secours.38E3728E-1E16-46C4-A77C-04E9A9D0FF58.jpeg
APRÈS QUENTIN GRÉGOIRE
« L’assemblée générale de la Fédération royale des corps de sapeurs-pompiers belges (aile francophone et germanophone) a élu son nouveau président. La zone VHP est particulièrement fière et reconnaissante du travail accompli par le président sortant, son commandant de zone, le major Quentin Grégoire, qui a défendu les intérêts des pompiers depuis des années. Son successeur, le lieutenant Frédéric Lex, issu de notre zone de secours également a été démocratiquement élu ce mardi matin. Bravo et merci pour tout le travail accompli et qui sera accompli par le nouveau Président et son équipe », explique la zone de secours sur Facebook.
« Ça fait quelques jours que je m’y attendais. Tout d’abord parce que ma candidature a été soutenue par l’Union provinciale liégeoise mais aussi, parce que j’étais le seul candidat », explique Frédéric Lex, que nous avont contacté ce mercredi. Avant d’ajouter, « c’est ce mardi que nous avons appris que les autres provinces n’avaient pas de candidat, donc au final que j’étais le seul en lice. Mais bon, personne ne s’est opposé à ma candidature donc c’est une bonne chose, c’est rassurant (rires) ».
Le lieutenant Frédéric Lex prendra
ses fonctions au mois de janvier 2020 et il a déjà hâte de s’y atteler ! « J’ai hâte d’attaquer le travail au sein d’une équipe qui existe et qui a déjà fait preuve de bonne volonté ces dernières années. Pour moi, ce poste est l’un des postes les plus importants pour l’avenir des pompiers au sein de notre pays car nous sommes consultés par la SPF Intérieur dans tous les dossiers relatifs à la sécurité civile ».
POMPIER DEPUIS 15 ANS
Présent chez les pompiers depuis une quinzaine d’années, le Plombimontois voit ce nouveau poste comme l’occasion idéale d’enrichir ses connaissances.
« Ce poste va impliquer des déplacements jusqu’à Bruxelles, il va falloir m’y habituer (rires). Et puis, le fait de découvrir de nouvelles régions, de nouvelles zones, ça va me permettre d’encore augmenter mon champ de vision de l’esprit des pompiers. Je vais découvrir de nouvelles problématiques rencontrées ailleurs que chez nous », conclut-il. Plus que quelques semaines à patienter.

OCÉANE GASPAR dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2019

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel