De faux profils créés au nom de femmes bien réelles

Le prévenu nie formellement.

Un Plombimontois de 26 ans est poursuivi devant le tribunal correctionnel pour fraudes informatiques. Au départ de noms et de photos de femmes bien réelles, il avait créé une vingtaine de faux profils pour attirer les hommes. Malgré des charges techniques assez lourdes, il nie être l’auteur de ces faux profils. Il risque néanmoins 18 mois de prison ferme.

D'un article de LUC BRUNCLAIR à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 novembre 2019

Les commentaires sont fermés.