De retour de blessure, Thibaut Hagelstein (La Calamine) va devoir se battre pour sa place

En plus de la victoire contre SterFrancorchamps (4-0), La Calamine a salué le retour aux affaires de Thibaut Hagelstein. Blessé depuis l’entame de la saison, il peinait à se remettre de problèmes au dos et aux jambes. « Je me suis blessé lors du premier match de Coupe face à Minerois fin juillet », se souvientil. Depuis, il n’a pas été aidé par son corps. « Ça a été long, je n’ai pas joué pendant dix ou douze semaines. J’ai fait beaucoup d’examens sans que l’on trouve vraiment le problème. J’avais les jambes extrêmement lourdes quand je faisais un effort. »

Il ne voulait surtout pas précipiter son retour. « J’ai terminé les deux dernières saisons en étant blessé. Je ne voulais pas revenir à moitié. » Grâce aux blessures de Sébastien Aritz et Amara Dabo, le défenseur a disputé l’intégralité de la partie face à Ster. Il a vite repris ses marques pour proposer une prestation parfaite. « Ça a l’air de tenir. Je suis d’abord passé deux fois par la P2 pour retrouver mes sensations. »

À présent, il peut se tourner vers l’avenir et penser tout doucement à réintégrer le onze de départ. Mais tout a changé en quelques mois à La Calamine. Hagelstein était déjà présent la saison dernière dans une équipe totalement différente.

« PLUS DE CONCURRENCE »

« Quand tout le monde est là, il y a beaucoup plus de concurrence. Ce qui est bien, c’est que cela fait augmenter le niveau de l’équipe. » Et les objectifs sont également différents. « C’est beaucoup plus agréable de jouer le haut de classement que le maintien. » Par contre, il va devoir cravacher pour gagner une place de titulaire. S’il a été aligné en défense dimanche, il peut aussi jouer dans le milieu du terrain. « Pour l’instant, je n’ai pas le droit d’être prétendant à quoi que ce soit. Mais c’est sûr qu’évoluer dans le milieu avec Benoît Hossay et Alexandre Digregorio, ce serait top. C’est difficile de rentrer dans une équipe du top 5. »

Dimanche, La Calamine a empoché une victoire très importante face à une équipe qui comptait le même nombre de points avant la rencontre. Elle a surtout démontré que lorsque le groupe est en forme, il est très difficile de l’arrêter. « On revient de loin. Cette victoire fait du bien après un 2/18. J’espère que c’est la 1 re d’une longue série. Si on marquait très facilement au début de la saison, ça a été plus compliqué ensuite. Le championnat se joue contre 15 équipes ; il faut aussi savoir prester contre les petites équipes et pas seulement les grandes. » 

 

ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 17 décembre 2019.

Les commentaires sont fermés.