• Décès de Monsieur Paul PELZER, veuf de Madame Simone DUMBRUCH

    La famille annonce le décès de Monsieur Paul PELZER, veuf de Madame Simone DUMBRUCH, né à Montzen  le samedi 15 mars Capture d’écran 2019-04-28 à 18.36.09.png1941 et décédé à Eupen (4700) le samedi 27 avril 2019 à l'âge de 78 ans .

    Le défunt repose repose au Funérarium HAUSMAN ( Successeur RADERMECKER Fr. et fils) (Welkenraedt) où la famille attend les visites les mardi 30 avril 2019 et mercredi 1er mai 2019 de 17 à 19 Heures.

    La liturgie des funérailles sera célébrée en l’église de l'Assomption de la Vierge de Plombières le jeudi 2 mai à 10 heures 30.

    Faire-part.

  • Inauguration d'un nouveau pont

    Inauguration d'un nouveau tronçon Ravel et sa magnifique passerelle à Hombourg! Un projet de plus mené à bien avec le SPW!

    Alors qu'on parle de climat, osons développer des projets favorisants la mobilité douce et surtout la mobilité active (Liaison : ancienne gare vers la rue du cheval blanc) !

    "Ce nouveau tronçon en asphalte d'un peu plus de 3km, vient compléter l'offre des voies destinées à la mobilité douce dans notre commune... Et ce n'est pas prêt de s'arrêter", affirme l'échevin Deckers.

    Une page d'ADRIEN RENKIN à lire à ce sujet dans LA MEUSE VERVIERS du 29 avril 2019.

  • Les matchs de ce dimanche à 15 heures

    P2C

    Tr. Frontières - Waimes  

    Walhorn - Hombourg

    P4G

    Welkenraedt B - Tr. Frontières B

    Stavelot B - Hombourg B

     

  • Avantage Hombourg dans la lutte pour le maintien

    Dans le bas du classement, c’est également une lutte à trois qui attend Hombourg, 

    l’Étoile Verviétoise et le CS Verviers. Et ce sont les premiers cités qui ont l’avantage à l’heure actuelle. 14 es avec 21 points et 5 victoires, ils sont par contre obligés de gagner à Walhorn s’ils veulent être certains de rester en P2 la saison prochaine. En cas de faux pas, ils devront espérer un faux pas des deux autres équipes. En effet, si Hombourg ne gagne pas et que l’Étoile gagne, c’est cette dernière qui se sauvera, grâce à sa victoire supplémen-

    taire. De son côté, le CS Verviers doit espérer un faux pas de l’Étoile et d’Hombourg pour espérer un test-match face à Hombourg et un éventuel maintien. Bref, ça semble bien compliqué pour eux qui se rendent à La Calamine B. À noter que les deux Verviers fusionneront la saison prochaine. Si une équipe se sauve, la future équipe verviétoise sera en P2, sinon, ce sera la P3.

    D'un article de LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 27 avril 2019.

  • Polémique autour des surcoûts liés à la construction de la nouvelle antenne et la manière de les partager

    Capture d’écran 2019-04-27 à 08.12.18.pngLa construction de la nouvelle antenne de police de Plombières, inaugurée au mois de septembre dernier, crée de vives tensions entre les différentes communes qui composent la zone de police du Pays de Herve. Cette problématique s’est d’ailleurs invitée, jeudi soir, au conseil communal de Plombières alors que des discussions tendues étaient en cours au sujet de la fermeture et de la restauration de la salle de l’association des marcheurs des trois frontières, au centre du village. C’est dans ce contexte que, mise sous pression, Marie Stassen, la bourgmestre, a évoqué les surcoûts liés à la construction du bâtiment.

    PRÈS DE 500.000 € DE SURCOÛT

    Des coûts supplémentaires qui flirtent avec les 500.000 euros, que les huit communes qui composent la zone – Baelen, Limbourg, Herve, Welkenraedt, Plombières, Thimister-Clermont, Olne et Aubel – ne sont évidemment pas ravies de devoir assumer. « En fait, une convention a été établie et cette dernière prévoyait des coûts d’un million trente-trois mille euros que la commune de Plombières investissait et qu’elle récupérerait via un montant annuel de 37.500 euros perçu durant 30 ans. Il était également stipulé que si les coûts étaient supérieurs à 1,3 million d’euros, la convention pourrait être revue », explique le 1 er échevin, Joseph Austen. Une situation que les autres communes membres de la zone de police du pays de Herve tentent d’éviter. Dans l’énervement, lors de la séance publique du conseil communal, la bourgmestre a ainsi évoqué un accord financier qui aurait été passé par son prédécesseur, Thierry Wimmer, en vue d’obtenir l’antenne de police sur son territoire.

    Un accord oral pour la prise en charge d’un montant de 175.000 euros qui, couplé à quelques réductions de coûts pris en charge par la zone, pourrait faire redescendre le Capture d’écran 2019-04-27 à 08.12.43.pngmontant en dessous des fatidiques 1,3 million d’euros. Laissant ainsi Plombières assumer seule l’ardoise. Une situation que la bourgmestre tente d’éviter à tout prix avec de nouvelles négociations en vue de revoir cette fameuse convention afin que les surcoûts soient répartis entre toutes les communes de la zone.

    Une interprétation de la convention que ne partage pas Thierry Wimmer. « Si les coûts du bâtiment étaient au maximum de 1.299.999 euros, la convention n’était pas renégociée et la commune se voyait octroyer 30 fois 37.500 euros soit un montant de 1.125.000 euros. Il y a une effectivement une différence de 175.000 euros mais qui nous permettait d’assurer la présence de la police pour minimum 50 ans sur notre territoire. Au vu du dépassement du budget et dans l’esprit de la convention, une règle de trois doit être effectuée et le montant annuel augmenté », conclut l’ancien bourgmestre. 

    FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 27 avril 2019

  • Décès de Monsieur Gaspard RIESTERER, époux de Madame Françoise HAGELSTEIN

    La famille annonce le décès de Monsieur Gaspard RIESTERER, époux de Madame Françoise HAGELSTEIN, né à Gemmenich le 12 Capture d’écran 2019-04-26 à 16.00.18.pngdécembre 1932 et décédé à Liège le 25 avril 2019.
    Le défunt repose à la chapelle ardente de la Clinique Saint-Joseph, rue de la Clinique 24 à Moresnet, où la famille recevra les visites dimanche et lundi de 17 à 19 heures.
    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Plombières, sera célébrée en l'église Saint-Hubert à Aubel le mardi 30 avril 2019 à 10 heures.

    Faire-part.

  • Décès de Madame Henriette KISTEMANN

    La famille annonce le décès de Madame Henriette KISTEMANN, née à Montzen le dimanche 22 juin 1947 et décédée à Teuven le Capture d’écran 2019-04-26 à 15.41.14.pngmercredi 24 avril 2019 à l'âge de 71 ans.

    La défunte repose Funérarium HAUSMAN ( Successeur RADERMECKER Fr. et fils) (Welkenraedt) où la famille attend les visites les samedi 27 et dimanche 28 avril 2019 de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation au cimetière de Plombières, sera célébrée en l’église de l'Assomption de la Vierge de Plombières le lundi 29 avril à 10 heures 30.

  • Un Plombimontois de 45 ans jugé pour avoir tenté de tuer sa compagne

    Aussi poursuivi pour traitement inhumain, il risque près de 4 ans de prison, il est accusé devant le tribunal correctionnel de Verviers de tentative meurtre et de traitement inhumain sur sa compagne. Des préventions contestées par la défense, mais qui peuvent renvoyer le prévenu, en récidive légale, en prison pour près de 4 ans !

    Lorsqu’en août 2014 Olivier Hombiet (45 ans) de Plombières sort de prison où il a purgé (en partie) une peine de cinq ans infligée en 2010 pour proxénétisme, il se met en ménage avec Brigitte, avec à la clef des projets de mariage. Mais ces beaux projets ne vont faire long feu, car l’homme apprend par un des collègues de Brigitte que celle-ci le trompe avec un policier ! C’est du moins lui qui le prétend.

    Va s’en suivre le 17 octobre dernier une scène qui vaudra à Olivier Hombiet de voler une nouvelle fois en prison, puis de comparaître devant le tribunal correctionnel sous les préventions de tentative de meurtre et de traitement inhumain, pas moins ! « On s’est disputés à ce propos, elle m’a poussé et je lui ai donné une gifle. Puis je l’ai plaquée sur le lit et lancé un verre d’eau à la tête. Et je lui ai juste donné coup de pied quand elle s’est enfuie. »

    Me Uerlings, partie civile, parle de séquelles lourdes pour la victime, qui en est à 22 consultations chez un psy. Il évoque même un acte de torture volontaire concernant la scène de la bouteille d’eau. Mme Albert, ministère public, réclame une peine de trois ans et 10 mois de prison.

    Mais pour la défense, la volonté de tuer n’est pas démontrée, puisqu’il y a eu lieu à un désistement volontaire. De même, le traitement inhumain nécessite que l’acte provoque une grave souffrance physique ou morale à la victime. Or ici, le prévenu n’a pas voulu volontairement lui donner l’impression de se noyer. 

    D'un article de LUC BRUNCLAIRà lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 avril 2019.

     

  • EXCURSION DES PENSIONNES A SPA LE JEUDI 13 JUIN

    8h-8h30 : Départ en bus de nos villages
    Précision pour Moresnet-Chapelle, l’arrêt aura lieu sur le grand parking des bus.

    9h30 : Arrivée au Musée de la Lessive
    Ce musée insolite évoque l’évolution des techniques de blanchissage du linge de l’antiquité à nos jours. Découvrez d’anciennes machines à lessiver, les méthodes de repassage utilisées au fil du temps, l’histoire du savon et un lavoir entièrement reconstitué.

    11h30 : Pouhon Pierre le Grand
    Visite du Pouhon Pierre le Grand et du célèbre Livre d’Or de la ville de Spa, suivie d’un petit apéritif (produit du terroir) dans la salle de la source.

    12h-14h : Lunch dans un restaurant
    Menu du Bobelin :
    Terrine de pâté de Spa aux myrtilles de nos fagnes
    Boulets à la bière Bobeline (bière de Spa)
    Coupe de glace
    Le tout accompagné de deux verres de vin (ou de soft) et d’un café.

    14h-15h : Temps libre (1h) OU courte visite guidée pédestre
    Promenade dans le centre historique de Spa. Attention, il faudra préciser si vous souhaitez prendre du temps libre ou faire la promenade dans Spa. Si vous choisissez l’option promenade, il vous faudra signaler si vous préférez un rythme normal ou plus modéré selon vos capacités.
    Pour les personnes qui choisissent le temps libre, il existe diverses possibilités :
    Funiculaire à 3€ (trajet A/R). Jolie vue sur le centre de Spa et cafétéria accessible à tous
    Parcours de mini-golf (situé dans le Parc de Sept Heures)
    Moment de détente dans le Parc de Sept Heures, ou s’y promener.
    Shopping dans les boutiques de la Place Verte, Place du Monument, Rue Dagly ou Delhasse

    15h-16h30 : Tour des Fontaines en autocars
    Balade en car à la découverte des sources qui ont fait la renommée de Spa.

    17h30-18h : Retour dans nos villages

    INSCRIPTION : 42€


    Informations complémentaires : Julien Charlier - pcsplombieres@gmail.com - 087/33 96 64 ou 0476/98 00 15

  • 200 heures de travail pour la mort de son cousin

    Le 27 décembre 2016, vers 16 h 30, Arthur prend le volant du tracteur de son père, exploitant agricole, pour le conduire à l’entretien. Il a alors 16 ans. Son cousin Antoine, 17 ans, l’accompagne. Sur la route du Mémorial Américain, entre Henri-Chapelle et Aubel, mais sur la commune de Plombières, le tracteur 

    mord sur l’accotement, assez pentu à cet endroit. Le tracteur est déstabilisé, et Arthur donne un coup de volant, sans doute trop brusque. Le lourd engin agricole fait alors un tonneau avant de s’écraser dans le talus d’en face. Si Arthur en sort indemne, son cousin reste coincé sous le tracteur.

    Les secours arriveront à le dégager, mais ses blessures sont trop graves. Le jeune homme est évacué en hélicoptère vers l’hôpital, où il sera maintenu encore 5 jours entre la vie et la mort. Mais en état de mort cérébrale, les machines seront débranchées au bout de ce laps de temps.

    Le jeune Aubelois a dû, deux ans plus tard, répondre de cette erreur de conduite jugée fautive devant le tribunal de police, un procès en l’absence de la famille d’Antoine, encore trop traumatisée, dira son avocat Me Delobel.

    La suite de l'article de LUC BRUNCLAIR est à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 24 avril 2019.