• Dehon remplacera les Stassen

    Coup dur pour Hombourg ce dimanche qui devra se passer de son T2, Philippe Stassen ainsi que de son joueur-entraîneur, Xavier Stassen, partis en Suisse pour le mariage d’un ancien coéquipier. Et comme si ça ne suffisait pas, Thomas Schnaekers, le capitaine, ne pourra pas être de la partie lui non plus. Ça fait beaucoup d’absents pour une équipe hombourgeoise qui reçoit Elsaute, grand favori de la série. « Je suis allé voir le match face au FC Eupen et c’est vraiment du costaud. Je pense que c’est sans conteste le futur vainqueur de la série cette année, même si Boris Dome aime à répéter qu’il reste 84 points à prendre », sourit Philippe Stassen.

    Pour tenter de contrecarrer les plans du tacticien elsautois, on va surtout miser sur le contre du côté de Hombourg. « On sait que c’est notre seule chance. On repartira du bas, en essayant de garder le ballon et de reconstruire. Si on ne fait pas ça, on va vraiment passer une mauvaise rencontre », insiste le T2 d’Hombourg.

    Malheureusement pour les Hombourgeois, le début de saison n’est pas aussi bon que les matchs de préparation. « On a beaucoup travaillé le physique, puis il y a la coupe, où nous sommes toujours engagés. Ça se ressent, on a un petit coup de mou mais ça devrait vite passer », espère Philippe Stassen.

    Pour remplacer les cousins Stassen sur les bancs, on retrouvera Arnaud Dehon et Dorian Meunier, actuellement blessés. « Mais on a appris une bonne nouvelle cette semaine. Arnaud Dehon, qui s’est fait les croisés voici quelques mois, est sur le point de revenir. Sa blessure se rétablit bien et on devrait le retrouver sur les terrains dans les prochaines semaines », se réconforte Philippe Stassen. -

    L.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 31 août 2019.

    Lire la suite

  • CALAMINE - TROIS-FRONTIERES : 2-1

    Ce vendredi 30 août :

    Buts: 29 e R. Jacinto (1-0), 31 e S. Guillemin (2-0) et 63e J. Braeken (2-1)

    Calamine: O. Degueldre, S. Dohogne (70 e C. Kocks), J. Krhlanko, R. Jacinto, C. Blezer, T. Claes, S. Guillemin (83 e N. Couvreur), L. Hubert, R. Schnitzler, A. Monie, P. Kever (86 e K. Tanou)

    Trois-Frontieres: J. Gatez, A. Musaev (50 e J. Braeken), R. Renardy, A. Sangiovanni, V. Beckers, J. Masset, M. Pirnay, T. Amata, L. Delaire (83 e J. Collinet), C. Nicolaije (66 e B. Hagelstein), G. Jungblut

    Cartes jaunes: 50e Schnitzler, 60e Braeken, 80e Kocks et 86e Collinet

    Arbitre: D. Audoor

    Assistance: 250

  • L’école plus que jamais en sursis

    À quelques jours de la rentrée scolaire, l’école maternelle de Sippenaeken est en sursis. En effet, force est de constater qu’à l’heure actuelle, seuls 9 enfants sont inscrits alors que le maintien de l’école n’est assuré qu’avec un minimum de 12 enfants », communique la bourgmestre de Plombières Marie Stassen ce vendredi 30 août.Capture d’écran 2019-08-31 à 08.32.48.png

    « Pourtant, de nombreuses actions ont été entreprises ces derniers mois, telles que du porte-à-porte, des flyers dans les commerces et même les communes voisines, une réunion villageoise, une vidéo réalisée par le patro de Sippenaeken, des propositions de nouveaux projets pédagogiques au niveau linguistique, une flexibilité de l’équipe éducative au niveau de la mobilité pour faire le lien entre accueillantes d’enfants et écoles, un reportage par la télévision locale, des publicités dans les journaux néerlandais et flamands, ainsi qu’une large diffusion des informations sur les réseaux sociaux. Rien n’y fait jusqu’à présent. » Le problème vient notamment d’un taux de natalité très faible à Sippenaeken, voire nul en 2016, année qui aurait amené cette année des enfants en première maternelle. Le manque de projets de lotissement sur le village a contribué à ce faible taux de natalité.

    LES ÉCOLES VOISINES CONTACTÉES « Aussi, le P.O. et la direction de

    Presque condamnée. © F.P.

    l’école ont invité les parents à une réunion lors de laquelle ont été évoquées l’évolution des démarches et la situation actuelle de leur école maternelle. C’est alors qu’il a été décidé, avec beaucoup de tristesse mais surtout avec réalisme, de prendre contact avec les écoles avoisinantes afin de ne pas perturber l’équilibre des enfants. Mais le P.O., les parents, la direction, les villageois et le monde associatif continuent de consacrer du temps et de l’énergie pour maintenir cette magnifique école (infrastructure, mentalité) ouverte. » C’est le 30 septembre prochain que les chiffres seront définitivement arrêtés et que le couperet tombera.

    Il reste donc un mois pour trouver au minimum 3 enfants, sans quoi l’école maternelle de Sippenaeken fermera ses portes.

    (La MEUSE VERVIERS du 31 août 2019)

  • Concours de Pin-up

    Le CF3F organise un concours de Pin-up le dimanche 15 septembre dans l'ancienne gare de Hombourg.
     
    Vous voulez vous replonger avec nous dans les années folles ? Venez donc nous rendre visite pour soutenir le patrimoine local ! Des trajets en bus vers le musée de Moresnet seront organisés et compris dans le prix de l'entrée ( 5€, gratuit pour les enfants de moins de 13 ans).
     
    Ouverture du site à 11h, Concours et défilés entre 14h et 18h, fermeture du site à 22h. Petite restauration et boissons toute la journée.

     

  • Kevin van Melsen au Tour d'Allemagne

    Le Thimistérien Boris Vallée pointe, après le contre-la-montre individuel de ce jeudi après-midi, 13e du classement général du Tour du Poitou-Charentes qui se referme ce vendredi à Poitiers.

    Son coéquipier Kévin Van Melsen dispute lui le Tour d’Allemagne qui s’est ouvert ce jeudi.

  • Laschet 32e au classement provisoire

    La Belgique occupe la tête du concours complet après la première partie du dressage au championnat d’Europe de concours complet, hier à Luhmühlen en Allemagne. Après le passage de 35 des 73 concurrents, les Belges (57,6) devançaient l’Allemagne (60,4) et la France (64,2). Laura Loge avec Absolut Allegro et Karine Donckers sur Fletcha ont été les deux cavalières à se présenter jeudi, avec la même note au final de leurs exercices (28,8). Elles sont 4es au classement individuel.

    Le Capellois Hugo Laschet (Ichak de Monfirak), appelé en dernière minute à cet Euro, est 32e au classement individuel. Ce vendredi la deuxième partie du dressage verra l’entrée en lice de Constantin van Rijckevorsel (Beat It) et Lara de Liedekerke-Meier (Alpaga d’Arville).

    Samedi, le cross-country est au programme et le saut d’obstacle clôturera dimanche le concours complet.

    La sélection de Marc Rigouts ambitionne de décrocher un ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. La Belgique doit pour cela figurer parmi les deux premiers pays non-encore qualifiés. Quinze équipes se disputeront l’or olympique à Tokyo.

  • La Calamine B : Ludek Mach s’attend à un derby intense

    Troisième match de la saison et troisième fois que les Calaminois joueront un autre jour que le dimanche. Samedi lors de la première journée, vendredi la semaine passée à Sart et vendredi encore cette semaine. « C’est une volonté de notre part », expose Ludek Mach, le T1 local. « Quand on joue à domicile, on essaye de jouer le samedi parce qu’on remarque qu’il y a un peu plus de monde ».

    Malheureusement, c’était impossible pour Trois-Frontières de se déplacer le samedi cette fois-ci, d’où l’organisation du match ce vendredi à 20h.

    Qu’à cela ne tienne, les supporters devraient tout de même se déplacer en nombre pour assister au derby entre les clubs des deux communes voisines. Un derby que Ludek Mach attend avec impatience puisqu’il a une revanche à prendre à domicile. « On avait gagné chez eux l’an dernier mais ils nous avaient battus chez nous. On espère gagner devant nos supporters cette foisci », annonce-t-il.

    Pour ce faire, il sait qu’il devra se méfier de la force offensive des Frontaliers.

    D'un article de L.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 30 août 2019.

  • Abandon au 37e km (sur 56) pour le champion de Belgique à l’OCC

    Ce jeudi, c’était l’OCC. Une des six courses du programme de l’UltraTrail du Mont Blanc, à Chamonix. 56 kilomètres pour 3484 mètres de D+. Un morceau de choix que l’homme de Montzen avait coché dans le calendrier 2019 au moment de définir ses objectifs.

    La semaine avant ce rendez-vous international, Remacle nous était apparu affûté et confiant. « Le top 20 est possible », nous avait-il confié.

    Las, boum. Après un départ « endedans » (« Aux alentours de la 50e, 60e place, comme il avait été convenu avec mon coach Capture d’écran 2019-08-30 à 07.35.45.pngStéphane Dmyterko »), le triple champion de Belgique commença à glisser vers l’arrière, avant de mixer course et marche dans la descente vers Vallorcine. Là-bas, c’était l’abandon…

    « J’étais cassé, j’avais mal partout », nous expliquait-il quelques heures plus tard. « Déjà vers le 15e kilomètre, je n’avais plus rien dans les jambes. En fait, en arrivant mardi, j’ai commencé à sentir des picotements dans la gorge. Le mercredi matin, le mal s’était installé. J’avais les ganglions gonflés. Une angine. J’ai pris du thym dans de la tisane avec du miel. Du Dafalgan. Des gommes. Rien n’y a fait. Je suis sûr que c’est l’air conditionné dans la voiture pendant la descente vers la France qui a fait cela… En attendant, même si je sais que ce sera terminé dans les 48 heures, la nuit qui a précédé la course, je dégoulinais. J’étais tout trempé. Mal dormi en plus. C’est décevant, clairement. Une très mauvaise année, en fait… » Pour oublier cela, pour oublier le forfait sur la Bouillonnante et le marathon du Mont Blanc loupé (50e après deux top 20 consécutifs), Olivier Remacle sait ce qu’il doit faire. « Je ne sais pas si cela me fera tout oublier, mais il est clair que le championnat de Belgique de trail, fin septembre à Xhoffraix, sera la dernière occasion cette année de sortir un truc… » D’ici là, il a encore huit jours dans la région de Chamonix pour « manger » du D+ et de la belle montagne. 

    EV dans LA MEUSE VERVIERS du 30 août 2019

    Capture d’écran 2019-08-30 à 07.37.53.png

  • Les Joupes de nouveau à Francorchamps

    La Royale Harmonie St-Joseph de Hombourg a à nouveau été sélectionnée pour interpréter la Brabançonne lors du Grand-Prix F1 à Spa Francorchamps vers 14h45, puisque le départ de la course est à 15h00. 

    "Et nous aurons aussi  le plaisir d’animer dans les stands de 12h00à 13h00 et à la fin de la course", déclare François Hagelstein avec une compréhensible fierté !

  • Trois articles pour la rentrée scolaire

    Paul BOUR nous livre ses réflexions pour la rentrée scolaire en trois articles à lire en suivant ces liens :

    - première partie

    - deuxième partie 

    - troisième partie