• Les matchs de dimanche à 15 heures

    P2C

    Hombourg A - Rocherath

    Elsaute A - Tr. Frontières

    P4F

    Hombourg B - Baelen B

  • Déjà 10 ans à La Calamine

    Quentin Hubert (à droite) a évolué à Plombières, Eupen et Verviers avant de rejoindre Kelmis. © Cl.D.

    uentin Hubert est plombimontois mais aussi et surtout calaminois. Ce grand gaillard nous détaille un peu son parcours, sa vision sur ce nouveau groupe qui trône en tête de la P1 et qui est dirigé par son père, mais évoque aussi son joueur-entraineur, Alex Digregorio…

    Q

    Du haut de ses 25 ans, Quentin Hubert, courtier (indépendant) en assurance dans le giron familial a débuté le football dans son beau village de Plombières. C’était vers 5 ans. Puis à 11 ans, il est parti à l’AS Eupen, durant 2 saisons, pour atterrir ensuite, aussi 2 années, au CS Verviers. Mais, à l’âge de 15 ans, il débarquait au stade Prince Philippe. Tant et si bien que cela fait déjà 10 ans que le N o 7 de Kelmis hante le club désormais drivé par son papa de président.

    D’ailleurs, pas évident d’être le « fils de », si ? « On me taquine beaucoup avec ça », explique le médian. « Mais justement, j’essaye de prouver que j’ai ma place sur le terrain et je sais aussi rigoler avec ça, mais je n’ai aucun passe-droit ! Je veux me montrer, être présent et montrer surtout le bon exemple sinon je me fais ramasser à la maison… »

    Très grand buteur du temps où il évoluait avec l’équipe B de l’Union, c’était alors en P4, Quentin a bien gravi les échelons tout au long de ses déjà nombreuses saisons en équipe fanion. « J’ai déjà planté 50 buts sur une saison de P4. Avant, j’étais obnubilé par ça et il fallait que je marque à tout prix. Désormais, je ne pense plus spécialement à cela, mais plutôt à me mettre au service de l’équipe. À faire jouer les autres et si je peux marquer, OK pas de souci. »

    D'un article de PATRICK GODARD à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 19 octobre 2019.

  • Être bourgmestre, « pas un projet de vie »

    Capture d’écran 2019-10-17 à 07.46.58.pngIl y a un an, Marie Stassen devenait la première bourgmestre de Plombières alors que quelques mois avant le scrutin, elle avait envisagé de mettre un terme à sa carrière politique. Devenue maman pour la seconde fois, le 4 octobre dernier, la jeune femme, actuellement en congé de maternité, tire un premier bilan de cette année à la tête de la commune.

    Un entretien de FRANÇOISE PEIFFER avec MARIE STASSEN, Bourgmestre de Plombières, à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 octobre 2019.

     

  • Réaction du groupe d’opposition URP

    Pour l’URP, qui se retrouve dans l’opposition après deux mandatures à la tête de la commune, le changement est radical. « On a travaillé avec Marie lorsque l’on était ensemble dans la majorité et elle est pareille à elle-même en niveau de la gestion de la commune. Elle est assez franche et fait entendre ses idées. C’est plutôt positif », explique Raymond Hopperets.

    « Par contre, c’est regrettable, pour la majorité qui faisait de la participation citoyenne une de ses priorités, que lorsque nous ajoutons des points à l’ordre du jour, ils soient à chaque fois refusés », poursuit le conseiller.

    « Marie est ouverte au dialogue mais je pense que c’est la seule du collège », assène l’ancien président du conseil communal.

    En matière d’enseignement par exemple, il y a ces remédiations, données en partie pas des enseignants à la retraite. C’est une manière de lutter contre la précarité mais aussi de permettre à chacun d’avoir accès à des cours particuliers très onéreux et qui ne

    Au niveau des projets mis en place par la majorité OCP et @ctions, l’URP n’est pas convaincu. « Ils n’avancent qu’en ce qui concerne l’écologie. Il n’y a pas un km de route qui a été réalisé et on ne parle plus de dossier comme l’école de Hombourg ou encore la salle de Montzen. On souhaiterait qu’ils fassent progresser d’autres dossiers. »

  • La croix funéraire de la petite Sonja retrouvée

    Ce mercredi, nous vous racontions le témoignage poignant d’Angelika Weyand qui lançait un appel à témoins pour retrouver la croix funéraire de sa fille, croix qui avait été volée au cimetière de Plombières.

    La bonne nouvelle est tombée, la croix funéraire a été retrouvée ! « A notre plus grand plaisir, la croix vient d’être retrouvée, elle était en fait au salon funéraire Hausman de Welkenraedt. L’employée a vu que la croix allait être changée par une pierre tombale et elle a décidé de la récupérer afin d’éviter qu’elle ne tombe entre de mauvaises mains. Elle a expliqué aux travailleurs qui elle était mais vu qu’ils ne parlaient pas français, ils n’ont pas compris. Le funérarium n’a pas mon nouveau numéro de téléphone et donc, ils n’ont pas réussi à me joindre avant », explique la maman d’un ton soulagé. Finalement, c’est une histoire qui se termine bien.

  • Une femme âgée d’une cinquantaine d’années a dérobé la croix funéraire d’une jeune fille de 16 ans

    C’est un acte pour le moins crapuleux qui s’est produit le 10 octobre dernier au cimetière de Braesberg, à Plombières. Pendant qu’une société de pompes funèbres remplaçait la croix en bois de la tombe d’une jeune fille par une pierre tombale, une dame est repartie avec la croix, ni vue ni connue. La mère de la jeune fille a lancé un appel sur les réseaux sociaux pour retrouver la voleuse et surtout, la croix funéraire.

    Un article d'OCÉANE GASPAR ET YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 16 octobre 2019.

  • Le cimetière engazonné

    Capture d’écran 2019-10-16 à 12.16.19.pngDans le cadre de son plan de gestion différenciée des espaces verts et de la législation zéro pesticide, la commune de Plombières a revu sa manière de gérer les cimetières. « Généralement en graviers, ces espaces sont des grands consommateurs de produits phytopharmaceutiques qui présentent un danger pour notre santé et la biodiversité », indiquent les autorités communales. « Tout en respectant la dignité de ces lieux de mémoire et d’affection, différents aménagements vont être réalisés, ou l’ont déjà été, afin d’assurer la transition de ces espaces vers le zéro pesticide. » C’est ainsi que des allées engazonnées vont remplacer les allées en gravier et des plantations entre les tombes seront testées. D’autres aménagements visant à améliorer la biodiversité du site seront également réalisés comme le placement d’un hôtel à insectes. L’enherbement des allées du cimetière de Moresnet a été réalisé en septembre 2019 par le service technique communal.

  • Plombières, commune connectée à « Wallonie en poche »

    Wallonie en poche, l’application mobile qui centralise les services locaux et met en avant la commune à travers sa région !

    _____________

    Cet outil tout-en-un risque de séduire plus d’un Plombimontois ! En effet, évolutif, innovant et interactif, il centralise des solutions locales et permet aux utilisateurs de consulter des informations pratiques en temps réel. Plus encore, il offre à la Commune un canal de communication privilégié avec ses citoyens.

    Lire la suite

  • Les 50 ans du Royal Billard Club

    A l’aube de l’automne 1969, quelques sympathisants du « Café Willems » à Sippenaeken et amateurs de billard à bouchons ont décidé de rendre leurs rencontres moins amicales en créant une mini compétition qui se déroule essentiellement en hiver.

    De 1969 à aujourd’hui, près de 80 joueurs ont été à un moment ou l’autre membre du club. Pour certains d’entre eux seulement un an et pour d’autres, plus de 30, 40 voire 45 ans. Lors de la première saison, 8 joueurs ont pris part au championnat. Lors de la saison 2018-2019, nous étions 12. Ce nombre a varié au fil des saisons entre 7 et 16 participants.

    Dès que l’occasion se présente, nous organisons des matchs en aller-retour entre clubs voisins. Ce fût le cas par le passé contre Gemmenich, Plombières, Teuven, Epen, Vijlen et depuis quelques années nous avons le plaisir de rencontrer notre club voisin d’Hombourg.

    SIPP Photo de groupe.JPG

    Dès le début de la prochaine saison, nous aurons le privilège d’avoir le titre de Royal Billard Club de Sippenaeken et nous fêterons cela lors du weekend du 9 et 10 novembre 2019.

    Préventes pour le buffet de pâtes disponibles au 0474/12.70.08

  • Bons résultats ce dimanche en P2

    P2C

    Tr. Frontières - Honsfeld A : 2 - 1

    Recht - Hombourg A : 0 - 1

    P4F

    Soiron - Hombourg B : 2 - 1