• Les matchs de ce dimanche à 14 h30

    P2C

    Tr. Frontières - Waimes A

    Faymonv. A - Hombourg A

    P4F

    Magnée B - Hombourg B

  • Deux mois accordés à Nosbau

    Alors que la communauté germanophone aura la compétence du logement social à partir du 1er janvier 2020, la société Nosbau, active dans les Cantons de l’Est et dans plusieurs communes non germanophones de l’arrondissement, doit normalement être scindée en deux nouvelles entités. Un divorce qui se montre compliqué du côté francophone et qui a poussé les ministres wallon et germanophone du logement à accorder un délai supplémentaire à l’entité.

    « Les deux Ministres ont constaté que le transfert de la quasitotalité des domaines sera effectif dans le délai imparti, soit avant la fin de cette année. À partir du 1 er janvier 2020, la

    Communauté germanophone exercera la tutelle sur la Société « Öffentlicher Wohnungsbau Eifel » », indique leur communiqué commun.

    « En ce qui concerne « Nosbau », rappelons que la situation restait compliquée fin octobre », poursuivent-ils. « Les Ministres Dermagne et Antoniadis ont convenu que la société wallonne du logement prolonge l’exercice de la tutelle sur « Nosbau » jusqu’au 29 février 2020 au nom de la Région wallonne et de la Communauté germanophone. Le Ministre Antoniadis communiquera les modalités pratiques en commission du Parlement mercredi lors de sa prochaine séance. »

    J.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 23 novembre 2019

  • Pétanque des pensionnés

    Salle Culture et Loisirs de Montzen de 14h à 17h

    Activité en salle : bar, café et tarte au rendez-vous !

    Inscription individuelle ou par équipe de 3 personnes au 087/339664.

    Avec la collaboration de la société de tir Ste-Barbe de Montzen et petite restauration au profit de la St. Vincent de Paul de Moresnet.

     

  • Déjà auteur de 7 buts et de 7 assists, le médian heusytois Kevin Ernst est omniprésent cette saison

    Impliqué dans 70% des buts de Rechain !


    813E916F-A3CD-4E7B-ABC2-23D8427D00CF.jpegDimanche, sur la pelouse de Malmedy, qu’il connaissait bien pour l’avoir foulée durant la saison 2013-2014, Kevin Ernst, le médian offensif de Rechain, a joliment garni ses statistiques en s’offrant un but et deux assists. De quoi faire monter son total provisoire à 7 goals et autant d’assists alors qu’on arrive à peine à la mi-championnat. Concrètement, le Heusytois de 26 ans est impliqué dans 14 des 20 goals de son équipe, soit 70%!


    92,7 % DE TEMPS DE JEU
    Dimanche, le Heusytois était en pays de connaissance puisqu’il a porté le maillot de Malmedy en P1 lors de la saison 2013-2014, avec notamment Maxime Limbourg, son actuel équipier à Rechain.
    « De mon passage à Malmedy, il reste Nicolas Duprez, David Pierry et Orhan Kivrak commençait à ve- nir avec l’équipe A. Cette saison- là, on s’était sauvé puis le club était descendu en P2 la saison sui- vante. On avait commencé avec Stéphane Krings puis on a eu Ha- mide Lamara. On avait aussi fait revenir Pedro Gomez au but. Malmedy est un tout beau club, où je me suis bien amusé », détaille le Heusytois, qui a fait ses débuts en équipe première à Hombourg lors de la saison 2012-2013, en P2C.
    Après un an à Malmedy, il a pris la direction de Minerois (une saison en P2C) puis d’Elsaute (2 sai- sons en P2C) avant de rejoindre Rechain lors de l’été 2017. Depuis lors, il s’est érigé en valeur sûre aux Tourelles. Cette saison, il a été systématiquement titularisé, sauf lors du match contre Melen. Son temps de jeu s’élève ainsi à 92,7 % !

    D’un article d’OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 19 novembre 2019.

  • Le restaurant du triple meurtre est en vente

    84EBA649-9A4B-4825-B0E6-A467752E2F60.jpegUn an et demi après le triple meurtre commis par Michel Gijsens au Ramier à Moresnet, le bâtiment est mis en vente.
    C’était le 22 août 2018 : Michel Gijsens ôtait la vie à Valérie Leisten et à sa maman, Lucie Brandt, à l’arme blanche. Il a aussi mortellement blessé Marcel, un client de l’établissement, avant de perdre, lui aussi, la vie. Ce triple meurtre avait ému toute la région. La rue de la Clinique n’aura plus jamais le même visage. Aujourd’hui, le bâtiment est mis en vente, comme le rapporte L’Avenir. C’est l’Immobilière des Trois Frontières qui est chargée de cette vente. Le prix de vente est de 265.000 euros.
    José Leisten, le mari de Lucie et le père de Valérie, a quitté cette maison où il lui était de- venu impossible de vivre après la tragique disparition de son épouse et de sa fille.

  • « Exceptionnel, ce qu’on est en train de vivre »

    Vainqueur de Trois-Frontières dans le derby, Hombourg réalise un sacré début de saison.

    Alors que Hombourg occupait les dernières places de la P2 la saison dernière, la situation a désormais totalement changé. En effet, à domicile, les hommes de Xavier Stassen se sont imposés face à Trois-Fron- tières lors d’un derby au sommet et viennent d’enchaîner leur septième victoire en neuf matchs, ce qui leur permet d’occuper actuellement la troisième place du classement, derrière Elsaute et Herve.
    Après la rencontre, le coach local était aux anges et avait du mal à contenir son émotion : « On est évidemment très satisfait d’avoir remporté ce match. Il faut être honnête, pour ce qui est de la manière, on repassera mais dans un derby, ce n’est pas ce qui compte. Footballistiquement, Trois-Frontières était supérieur, mais on a été au-dessus d’eux au niveau des petits détails que l’on sous estime dans un derby, c’est-à-dire la lucidité et l’abnégation.
    Ce résultat est une grande fierté pour tous les clubmen qui sont présents dans ce groupe, mais aussi pour Phil et moi, qui sommes deux Hombourgeois.
    C’est indescriptible ce qui nous arrive » affirmait-il après le match.
    Dans une rencontre qui s’est jouée sur des petits détails, les Hombourgeois ont su prendre le dessus dans les moments importants : « On avait insisté sur le fait qu’il faudrait être intelligent au moment où la rencontre deviendrait tendue, et ça a été le cas. On gagne ce match grâce à notre maîtrise et en étant plus malin qu’eux. Il y a eu beaucoup de mo- ments chauds, mais on a su rester calme la majorité du temps, ce qui confirme qu’on a un groupe très mature et très intelligent. »
    Après un super début de match et deux buts inscrits, les hommes de Stassen ont été rejoints au score avant de reprendre les devants, alors qu’ils étaient réduits à dix. Une victoire qui a donc été arrachée au mental : « On a réus- si à surpasser nos émotions et je dois féliciter mon groupe par rapport à ça. J’ai moi-même perdu pied à un moment, mais mes joueurs m’ont soutenu et m’ont rassuré. Je suis très fier de ça, car ils ont su faire la part des choses et s’autogérer. »
    Dans une situation très compliquée la saison passée, Hombourg revit. Un projet qui prend donc forme et qui fait la fierté de tout un club : « Je ne pensais pas que tout ça arriverait aussi vite. Tout le monde met la main à la pâte, c’est exceptionnel. On est redevenu ce club de village et les joueurs ont retrouvé les vraies valeurs qui font ce club. On avait fixé comme objectif de relancer quelque chose de bien après trois saisons, mais au final, ça n’a pris que trois mois. C’est vraiment exceptionnel ce qu’on est en train de vivre. »
    NICOLAS EVRARD dans LA MEUSE VERVIERS du 18 novembre 2019

    Lire la suite