Aubel veut renégocier le budget de la police

À Aubel la participation se chiffre à plus de 100 € par habitant contre 80 € sur les autres communes

La commune d’Aubel est celle qui paye le plus par habitant pour la dotation de la zone de police pays de Herve. Une situation héritée du passé et que le bourgmestre actuel aimerait revoir. Des discussions auront lieu entre les communes afin d’avoir une plus juste répartition de l’effort collectif.

« On prend en compte, dit le bourgmestre d'Aubel, le nombre de banques par exemple. Mais aujourd’hui avec la digitalisation, les banques ne nécessitent plus d’être protégées comme elles l’étaient à l’époque. Et puis on avait aussi le bâtiment de la police chez nous. Il est à Plombières aujourd’hui. » Un argument sur les banques que comprend tout à fait, la bourgmestre de Plombières. En revanche, elle refuse catégoriquement de payer plus parce que la police a déménagé. « Si la police a voulu déménager à Plombières c’est parce qu’elle trouvait ça pertinent. C’est la responsabilité de tous les bourgmestres autour de la table et ce n’est pas à nous de payer pour cette décision. Et puis, ça ne fait pas partie du calcul de la clé de répartition », avance Marie Stassen qui est d’accord d’ouvrir le débat tout en estimant qu’il n’est pas simple du tout.

D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 8 février 2020.

Les commentaires sont fermés.