Pourquoi a-t-il choisi de rentrer au bercail ?

Charly Meessen va quitter Walhorn et revenir à Hombourg trois ans après son départ. « Je pars en très bons termes Capture d’écran 2020-03-04 à 07.57.33.pngavec Walhorn. Un club qui, après deux saisons plus compliquées pour moi à Aubel, m’a rendu l’envie de m’amuser et de jouer au foot. C’est un club chaleureux et c’est important pour moi de bien finir la saison », indique le Plombimontois de 27 ans, qui navigue réellement entre deux sentiments suite à ce transfert. « D’un côté, je suis content de retrouver Hombourg, où j’ai déjà passé deux saisons, et de l’autre, je suis triste de quitter Walhorn, où je suis vraiment bien. Le club voulait me garder et j’ai eu beaucoup de mal à prendre ma décision. J’ai beaucoup réfléchi. Au final, je reviens à Hombourg, où je me sens comme chez moi et où je connais la plupart des joueurs. Je m’entends très bien avec eux et on est souvent en contact. Le départ de Stefano Francini, le coach de Walhorn que j’avais connu à Plombières, a joué aussi dans mon choix », dit encore Charly, qui restera à jamais le tout premier buteur de l’AC Hombourg en P1. C’était durant l’été 2016. « C’est l’un de mes meilleurs souvenirs ! »

Le joueur offensif plombimontois, qui referme le mercato de Hombourg, espère en tout cas jouer le haut du classement la saison prochaine en P2. « On ne sait pas vraiment dire, mais on peut peut-être essayer d’aller chercher le tour final. Il y a certaines ambitions et l’équipe peut être assez compétitive pour y parvenir. » Et pourquoi pas connaître une deuxième montée en P1 avec Hombourg, comme lorsqu’il était arrivé de Plombières pour son premier séjour hombourgeois ? 

D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 4 mars 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel