Message d’amour et de paix…

Jeudi 20 février dernier, c’était un Jeudi des femmes un peu particulier à Gemmenich…

Capture d’écran 2020-03-25 à 11.07.51.pngProfitant de son passage en Belgique, l’école Maria-Hilf a eu le privilège d’accueillir en ses murs une dame hors du commun.

De renommée internationale et fervente militante pour la paix, nommée Docteur honoris causa à plusieurs reprises et ayant reçu de nombreux prix pour son engagement sans limite, Maggy Barankitse (qui allait donner le soir une conférence en l’église de Hombourg au sujet des conflits au Burundi) a pu faire un détour par cette école de la commune.

Accompagnée par une membre de REMA Burundi, elle fut accueillie au son des djembés, avec des chants aux sonorités africaines entonnés par près de 200 élèves.

Avec ceux-ci, elle aura pu partager sa vie, sa lutte et son combat pour la paix dans son pays natal, le Burundi.

Comme le disait Nelson Mandela : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ». Par cette visite à l’école Maria-Hilf, Maggy aura transformé cette citation en actes !

Les échanges riches, touchants, poignants avec les petits comme les grands resteront certainement dans les mémoires de chacun.

Un témoignage exceptionnel, dans un respect immense !

Elle aura pu partager avec eux sa force et son énergie qui lui ont permis de pardonner ses ennemis…

Comment trouver les ressources qui permettent de pardonner celui qui a fait du mal ? Comment dépasser ce sentiment de haine, de rage, de rancune pour vivre ensemble, dans la paix ?

A une bien moindre échelle, ce genre de situations conflictuelles se vit au quotidien dans nos écoles, dans les classes, dans les cours de récréation, nous sommes régulièrement confrontés à de la violence, qu’elle soit verbale ou même physique… Son témoignage rempli d’humanité a montré aux enfants qu’il est possible, en parlant, en s’écoutant, d’envisager des pistes pour rétablir la paix…

Merci Maggy pour cette leçon de vie !

Capture d’écran 2020-03-25 à 11.07.37.png

Qui est Maggy ?

Extrait du livre de Christel Martin sur Maggy Barankitse

« Au Burundi, pays voisin du Congo et du Rwanda, ravagé par les massacres interethniques, la misère et le sida, une femme d’exception se bat pour que la haine n’ait pas le dernier mot. Cette haine, Maggy Barankitse l’a vécue dans son expression la plus inhumaine lorsqu’en 1993, 72 personnes sont assassinées sous ses yeux. Au cœur de cette barbarie, elle parvient, au risque de sa vie, à sauver 25 enfants avant d’en accueillir des centaines d’autres dans l’enfer de la guerre civile. Puisant des forces insoupçonnées dans sa colère et sa révolte, mais aussi dans sa foi chrétienne comme dans son amour pour la vie, elle bâtit au fil des années une véritable pépinière d’espérance. Plus de 10.000 enfants sont nourris, logés, scolarisés, réintégrés dans leur famille ou réunis dans des maisons où se réinvente une responsabilité solidaire. Surtout, ils bénéficient d’une éducation à la paix, au pardon et au respect qui fait d’eux une nouvelle génération de citoyens plaçant leur humanité au-delà de toute appartenance ethnique. »

 

Qu’est-ce que REMA Burundi ?

Les contacts entre la commune de Plombières et Maggy Barankitse partent d’une expérience humaine intense…

« REMA Burundi » est le nom donné à un groupe de personnes, jeunes et moins jeunes, créé il y a une quinzaine d’année, constitué principalement d’habitants de Hombourg,

Lors de deux voyages au Burundi, ils ont pu rencontrer Maggy à la « Maison Shalom » (l’ONG qu’elle a créée et dont elle est présidente) et prendre pleinement conscience d’une réalité bien différente de la leur.  

Cet échange à taille humaine les marqués pour toujours et cette visite « de terrain » a transformé les contacts en liens d’amitié très forts…

De ces voyages ont découlé des élans de générosité récurrents : pressage et vente de jus de pomme, collectes, petits déjeuners… C’est ainsi que des sommes d’argent importantes sont régulièrement envoyées à cette ONG…

En kirundi, le mot REMA veut dire « Courage », « relève-toi », « soit debout » …

Commentaires

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel