Une quinzaine de décès à Pannesheydt

Capture d’écran 2020-04-21 à 08.05.41.pngCertaines maisons de repos ont été plus touchées que d’autres. Ainsi à Pannesheydt, qui compte 105 lits, où on se refuse à donner un nombre précis de décès, mais en confirmant qu’il avoisine la quinzaine. Dans le même groupe, ACIS, Belœil a aussi connu des cas de pensionnaires malades, mais moins nombreux, nuance le directeur, Thierry Legrand.

Bien plus qu’à La Kan, qui n’en a enregistré qu’un seul, et où le directeur, Jean-Marie Kohnen, juge que « La situation est sous contrôle ». Thierry Legrand ne tarit pas d’éloge pour son personnel qui vient travailler en craignant d’être infecté et d’importer le virus à la maison. Il se réjouit des marques de soutien de la population. 

Commentaires

  • Quand on connait un peu la politique de gestion des responsables de l'établissement, il n'y a pas vraiment de surprise à ce triste constat

  • Le cousin de ma maman est décédé du covid là-bas, sans aucune attention presque de manière anonyme, nous sommes scandalisés, ni la direction ni le siège namurois n'a communiquer sur ce fiasco sanitaire, honteux !

Les commentaires sont fermés.