20 logements Logeo pour cet été

C’est fait ! Logeo, l’agence immobilière sociale de Verviers, dispose de 20 nouveaux logements à loyers modérés. L’échevine du Logement, Sophie Lambert, également présidente de Logeo, a signé les actes vendredi dernier, en compagnie du vice-président, Freddy Breuwer. « Nous avons signé les actes en respectant les distances de sécurité », sourit l’échevine. « C’est un beau projet qui se concrétise. C’est une première pour Logeo d’avoir autant de logements pris en gestion au même endroit. Ce sera un véritable défi pour nous d’arriver à une gestion optimale. » Ces logements prennent place dans l’ancienne caserne Major Cogniaux, à Stembert. Un bâtiment qui abritera également les locaux de l’agence immobilière sociale.

« Logeo, ce sont plus de 450 logements pris en gestion et huit communes partenaires (Verviers, Dison, Limbourg, Welkenraedt, Baelen, Thimister-Clermont, Pepinster et Plombières, ndlr) », rappelle la présidente. « Les 20 nouveaux logements consistent en des appartements qui comprennent une à trois chambres et dont la surperficie va de 90 à 125 m2 . Conformément à la devise de Logeo, de louer à un loyer modéré, nous serons entre 350 et 500 euros de loyer. » Autre marque de fabrique de Logeo : veiller à la mixité des locataires. « Pour avoir à la fois des familles, des personnes seules, des personnes âgées qui bénéficieront prioritairement des rez. » Concrètement, les assistantes sociales de Logeo auront pour mission d’attribuer les nouveaux logements à des personnes déjà présentes sur la liste d’attente (qui compte environ 300 personnes).

Tout comme l’inauguration, postposée à cause du confinement, les visites ne peuvent avoir lieu en ce moment. « Ça pourrait reprendre vers la mimai. On attend des informations, comme tous les secteurs. J’espère qu’en été les locaux de l’ASBL et les logements seront occupés, mais aussi que ce nouvel exemple donnera envie aux propriétaires de passer par Logeo pour la location de leurs biens. » La présidente rappelle

ainsi trois avantages du système : un loyer garanti, une exonération du précompte immobilier et un accompagnement social des locataires de sorte que le bien reste convenablement entretenu. « Jusqu’à présent, nous n’avons jamais eu de propriétaires qui ont retiré leurs biens de la mise en gestion parce qu’ils en étaient mécontents. »

D'un article d'AURÉLIE FRANSOLET à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 avril 2020

Les commentaires sont fermés.