On commémore 45 avec 20 bémols, 75 ans après

Les 75 ans suivant la fin de la Deuxième guerre mondiale auraient dû être fêtés avec tambours et trompettes, dans certaines communes. Mais la pandémie est venue jouer les trouble-commémorations, avec des programmes réduits ou carrément annulés. On passe les troupe en revue…

À Plombières, on avait prévu grand, avec trois jours de manifestations, dont un camp militaire comme en 1945, des conférences (sur les réfractaires, le bombardement de la gare de Montzen et le cimetière américain), des témoignages et l’inauguration d’une stèle en l’honneur de l’abbé Arnold. Tout a été annulé.

D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 8 mai 2020.

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel