Tour de Wallonie : Plombières aura son départ d’étape

Nous vous en parlions la semaine passée : le Tour de Wallonie a retrouvé une nouvelle date dans le calendrier Capture d’écran 2020-06-03 à 11.49.45.pngcycliste, du 16 au 19 août. Dans la version initiale de l’épreuve qui devait avoir lieu en juillet, Plombières devait accueillir le départ de l’avant-dernière étape vers Soumagne. Mais  la nouvelle mouture ayant été rabotée d’un jour et le parcours n’ayant pas encore été dévoilé, l’incertitude planait concernant Plombières. Finalement, la commune plombimontoise aura bel et bien son départ d’étape, ainsi que nous l’a confirmé Nadine Schyns, l’échevine des sports, ce mardi après-midi. « Le départ aura lieu le mardi 18 août, ce sera pour la troisième étape », dit notre interlocutrice. « De notre côté, la volonté était là et on souhaitait accueillir cette épreuve, qui servira de préparation au Tour de France aussi. Il y aura un beau plateau. »

Il fallait aussi voir avec les autres organisations potentielles sur la commune à ce moment-là, notamment les kermesses, qui sont toujours conditionnées aux décisions qui seront prises par le Conseil National de Sécurité. Mais tout s’imbrique et Plombières aura bel et bien son départ d’étape lors du prochain Tour de Wallonie.

Cela représente une excellente nouvelle pour la commune qui, après avoir accueilli l’année passée une arrivée d’étape du Tour de la Province de Liège, franchit une étape supplémentaire. Le lieu de départ est lui aussi déjà connu : ce sera la place communale à Montzen. « C’est l’endroit qui se prête le mieux. »

Reste à présent à connaître les modalités pratiques de ce départ (huis clos ou pas, notamment) et de la suite de l’étape. Dans la première mouture de l’épreuve, il était en effet question de parcourir une boucle sur le territoire de la commune de Plombières et de repasser par Montzen avant de quitter l’entité. La volonté était bien présente, reste à présent à la confirmer dans la nouvelle version de l’épreuve, que les organisateurs doivent redessiner avec un jour de course en moins. « On attend aussi le prochain Conseil National de Sécurité », reprend Nadine Schyns, bien consciente qu’il reste encore pas mal de questions en suspend à l’heure actuelle pour l’organisation de ce départ. 

OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 3 juin 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel