Pas de soirées carnavalesques avant 2021

Les comités évoquent déjà la possibilité de cortèges sans char.

La pandémie de coronavirus n’a pas fini de faire parler d’elle. Si la tendance concernant les contaminations quotidiennes est à la baisse, le virus risque d’avoir des conséquences à long terme. La session carnavalesque 2020-2021 sera chamboulée par le Covid-19 qui provoque des annulations en cascade.

Capture d’écran 2020-07-14 à 08.00.14.pngLe coronavirus, même s’il semble reculer dans notre région, n’a pas fini de laisser des traces. Les différents carnavals de la région pourraient bien faire l’objet de modifications ou carrément ne pas se tenir. Dans les entités de La Calamine, Neu-Morenet, Hergenrath et Moresnet, le comité organisateur a annoncé que toutes les soirées et festivités prévues en 2020 étaient annulées. Passe à la trappe également l’intronisation d’un nouveau Prince ce qui signifie que pour la deuxième année consécutive, l’un des plus grands carnavals des cantons de l’Est se verra amputé de son personnage principal.

« Une personne était candidate pour devenir prince lors de cette session 2021-2021. Au vu de la situation, elle a préféré reporter sa candidature à une autre édition. Normalement, l’année prochaine, le prince sera issu d’une société qui fête son jubilé et donc, c’est reporté à plus tard », explique Freddy Renier, le président du comité, qui espère que les cortèges pourront être maintenus. « Tout est annulé jusqu’à la fin de l’année mais une seconde réunion sera organisée à la fin du mois d’octobre. À ce moment-là, on verra si d’autres mesures ont été prises. En fonction de la situation sanitaire, on verra si les cortèges peuvent être organisés dans la forme actuelle où si on doit proposer une forme de cortège différente. Des cortèges sans char par exemple puisque les groupes ont besoin de certains délais pour réaliser ces constructions », termine le président.

Même son de cloche du côté de Plombières où l’asbl organisatrice des festivités a annoncé sur sa page Facebook que toutes les soirées, y compris celle de l’intronisation d’un nouveau Prince, sont annulées pour des raisons de sécurité sanitaire. L’asbl, comme d’autres comités organisateurs, entend ainsi lutter contre la propagation du virus qui a déjà provoqué près de 10.000 décès dans notre pays. « On n’a pas beaucoup d’informations quant à la possibilité d’organiser ou non des cortèges. Pour les soirées par contre, on

est dans l’impossibilité de respecter les mesures imposées. On a donc préféré les annuler », explique Alain Mossoux, président du comité du cortège de carnaval de Plombières.

Si ces annulations ne se sont pas faites de gaîté de cœur, elles ont été coordonnées entre les différents comités organisateurs de la région. « KeNeHeMo (qui regroupe les entités de La Calamine, Neu-Moresnet, Hergenrath et Moresnet, ndlr) et WeHeLo (Welkenraedt Herbesthal et Lontzen), ont, eux aussi annulé les festivités qui devaient se tenir en 2020 » détaille Alain Mossoux.

À Eupen, comme l’indique Alain Brock, responsable communication du comité de carnaval AGK, on a tout de même décidé de fêter le début du carnaval. « Le lancement des festivités se fera le 15 novembre, en extérieur, pour pouvoir respecter les mesures sanitaires. Par contre, on n’aura pas de nouveau Prince. Gilbert Ier et sa suite régneront une année de plus. De cette manière, on sera prêt à faire face à toutes les éventualités » conclut l’Eupenois. -

FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 14 juillet 2020

 

Les commentaires sont fermés.