Le choix gagnant de Charly Meessen

Depuis son retour à Walhorn, Charly Meessen s’épanouit clairement, avec déjà quatre buts depuis le début du championnat. Il est l’un des principaux artisans de l’excellent début de saison des Germanophones.

 

Décidément, Walhorn ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Les hommes de Daniel Broich ont pris le meilleur sur les Hautes Fagnes dimanche sur le score de 0-3. Ils enchaînent avec une troisième victoire en autant de rencontres. Et comme à chaque sortie depuis le début de la compétition, Charly Meessen a encore fait parler la poudre. L’offensif est l’auteur de deux buts ce week-end, ce qui porte son total à quatre réalisations et lui permet d’être en tête du classement des buteurs à égalité avec Daniel Henkes (Honsfeld).

Rappelons-le, Charly Meessen n’aurait pas dû porter la vareuse de Walhorn cette saison. En effet, il avait choisi de rejoindre Hombourg avant de se rétracter à la fin août et finalement opter pour un retour à Walhorn où il était encore quelques mois auparavant. « Pour l’instant, je ne suis pas du tout déçu de mon choix », assure-t-il. « Mais je vois que Hombourg a également parfaitement géré le début de saison. Tant mieux pour eux, mais pour ma part, je suis heureux d’être revenu au club. » Pourtant, il ne pensait pas que tout se passerait ainsi. « J’avais une petite appréhension avant de faire mon retour. Certains auraient pu le prendre mal de voir arriver de la concurrence sur la toute fin du mercato. Pourtant, j’ai été très bien accueilli. Au final, c’est comme si je n’étais jamais parti et tout se passe à merveille sur le terrain, puisque je marque quelques buts. »

PAS L’ÉQUIPE POUR JOUER LE TITRE

Après trois journées de championnat, le club germanophone occupe seul la première place de la P2C avec un bilan quasi parfait : 3 matchs, 3 victoires, 9 buts inscrits et 3 clean sheets. « On ne s’attendait vraiment pas à ce début de saison. Il faut dire que tout roule pour nous en ce moment et ce sont des points qui ne sont plus à prendre. » Mais le joueur de 27 ans sait que rien n’est joué. « Même si je l’espère, je ne pense pas qu’on va s’éterniser en haut du classement et jouer le titre. Il y a énormément de qualités, mais pas assez d’expérience pour ça. Il faut être réaliste, surtout en P2C. Depuis le début, les équipes qu’on affronte ne nous attendent pas spécialement et ça a aussi joué en notre faveur. »

Pour avancer cela, il s’appuie sur une expérience personnelle qui le renvoie une nouvelle fois à… Hombourg. « Je me souviens quand on est monté en P1. On a super bien démarré le championnat et on était premier après cinq journées. Finalement, on a fini par descendre en P2 au terme de la saison ! Même ce n’est pas comparable car le niveau de la P1 est tout autre. On n’a joué que trois rencontres et beaucoup de choses peuvent se passer, surtout dans cette série. Néanmoins, on ne boude pas notre plaisir en ce moment. » En tout cas, peu de personnes, et nous les premiers, auraient parié sur ce début de saison du côté de Walhorn. À Charly Meessen et ses coéquipiers de confirmer, et c’est certainement le plus dur.

ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du 29 septembre 2020

 

Les commentaires sont fermés.