• Décès Monsieur l’abbé Paul Flas

    La famille, le diocèse et le Sanctuaire de Sainte-Julienne de Cornillon annoncent le décès Monsieur l’abbé Paul Flas, ancien curé de Sippenaeken, ancien économe diocésain, né le 29 juin 1934 à Gemmenich, ordonné prêtre le 12 juillet 1959 à Liège, décédé à Liège ce 30 octobre 2020.

    Vous pouvez aussi venir déposer une bougie à son intention à la chapelle de Cornillon qui restera de toutes façons ouverte tous les jours de 7:00 à 18:00. L'abbé y célébrait l'Eucharistie chaque matin à 8h00 depuis des années.

    Lire la suite

  • Décès de Monsieur Jacques NIX, époux de Madame Monique DODEMONT

    Capture d’écran 2020-10-31 à 08.39.48.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Jacques NIX, époux de Madame Monique DODEMONT, né à VAALS (Pays-Bas) le mercredi 11 juin 1952 et décédé à Eupen le vendredi 30 octobre 2020 à l'âge de 68 ans.

    Lire la suite

  • Kevin Van Melsen rempile : « Un stress en moins »

    Lorsque nous avions fait le point avec lui avant la Flèche Wallonne fin septembre, Kevin Van Melsen nous avait annoncé qu’il avait reçu la confirmation qu’il pouvait rester un an de plus chez Circus – Wanty Gobert, mais que les modalités n’avaient pas encore été discutées. Un mois plus tard, c’est officiel : le Hombourgeois rempile pour une saison dans le team wallon et va donc découvrir avec lui le WorldTour en 2021.

    « On en avait parlé avec JeanFrançois Bourlart (NDLR : le manager général de Circus Wanty Gobert) avant la Flèche Wallonne. Pour lui, c’était OK. Il fallait encore parler des modalités, mais quand il donne sa parole, il la respecte. Je suis content que c’est enfin signé, c’est un stress en moins », signale Kevin Van Melsen, qui rempile donc officiellement pour une saison au sein du team wallon, confirmant l’info de la DH.

    Voici donc le Hombourgeois en route pour une treizième saison dans la structure wallonne, où il a accompli toute sa carrière pro. « Je suis content de continuer l’aventure là où tout a commencé. Et puis, je suis satisfait aussi de passer un palier supplémentaire avec l’accession de l’équipe au WorldTour. Cela, il n’y a pas grand monde qui s’y attendait, car les licences WorldTour, c’est un sacré budget. Mais on a la chance d’avoir une équipe familiale, qui a été construite petit à petit », reprend Kevin Van Melsen, qui n’a pas encore analysé en détail le calendrier de l’année prochaine.

    Mais une chose est claire, Circus -Wanty Gobert sera au départ de toutes les plus grandes courses du monde. « On avait déjà la chance de prendre part à quasiment toutes les grandes courses, mais il y en a qui vont s’ajouter. Et puis, il y aura les trois Grands Tours (NDLR : Italie, France, Espagne). Mon rôle en 2021 sera toujours de travailler pour mes leaders et d’avoir une forme régulière », reprend notre interlocuteur.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 octobre 2020

  • Grand braquet pour le Ravel et les points-nœuds

    Le ministre Philippe Henry annonce un chapelet de chantiers pour favoriser la mobilité douce

    L’année 2021 s’annonce prometteuse pour la mobilité douce dans la région verviétoise : avec plusieurs gros projets qui devraient renforcer le maillage des RAVeL et des points-nœuds. Tout profit pour les touristes, mais aussi pour les utilisateurs au quotidien...

    VERS LES 3 BORNES

    Le dernier tronçon de la ligne 38 entre Aubel, Hombourg, Plombières, Gemmenich et le pied de la route des Trois bornes, point culminant des Pays-Bas, est en cours d’aménagement. Il devrait être opérationnel pour l’été 2021. Il s’agit de pas moins de 12 kilomètres qui induiront des budgets s’ajoutant aux subsides Interreg pour un total de 1,8 million d’ €.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 octobre 2020

  • Décès de Monsieur Louis MEENS, époux de Madame Joséphine HAUSMAN

    La famille annonce le décès de Monsieur Louis MEENS, époux de Madame Joséphine HAUSMAN, né le 16 août 1930Capture d’écran 2020-10-27 à 14.54.47.png et décédé le 27 octobre 2020.

    La famille repose au funérarium Radermecker-Spronck à Aubel où la famille recevra les visites mercredi de 18 à 20 heures et jeudi de 17 à 19 heures.

    La veillée de prières aura lieu en l’église paroissiale de Hombourg le jeudi 29 octobre à 19 heures 30.

    La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation au cimetière de Hombourg, sera célébrée en l’église Saint-Brice à Hombourg le vendredi 30 octobre 2020 à 10 heures 30.

    Les personnes désireuses de manifester leur sympathie peuvent verser un don à CODEART ONG sur le compte BE74 5230 4311 9407 avec la mention « En souvenir de Louis Meens ». Codeart soutient les agriculteurs dans les pays pauvres du Sud pour qu'ils puissent vivre dignement de leur travail – www.codeart.org 

    Lire la suite

  • + 7 % de chômeurs à Plombières en 2020

    Même si nous sommes toujours en plein dans la crise du Covid-19, il est déjà possible de se faire une petite idée de l’impact qu’elle a eu sur l’emploi. Le Forem vient de publier les chiffres du chômage pour 2020 et, alors qu’ils étaient en baisse constante ces dernières années, on remarque ici une hausse. La faute au Covid, malheureusement.

    L’impact du Covid-19 ne se voit pas encore sur le nombre de faillites en Belgique. Pour cela, il faudra attendre 2021 et la fin d’un moratoire qui permet à des dizaines de milliers d’entreprises de continuer à respirer. Mais il est tout de même possible de se faire une première idée sur la question en épluchant les chiffres du chômage pour 2020, publiés récemment par le Forem.

    D'un article d' LOÏC MANGUETTE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 26 octobre 2020

  • Décès de Monsieur Roger "Sam" LOVENBERG, époux de Madame Liliane DE COCK

    La famille annonce le décès de Monsieur Roger "Sam" LOVENBERG, époux de Madame Liliane DE COCK, né à Gemmenich le 29 avril 1942 et décédé à Moresnet le 23 octobre 2020.

    Lire la suite

  • ARRÊTÉS COMPLÉMENTAIRES de la Gouverneur ff. pour la province de Liège

    La gouverneur faisant fonction de la Province de Liège, Catherine Delcourt, vient de prendre une série de mesures complémentaires concernant la crise sanitaire. Tous les événements sont annulés en Province de Liège jusqu’au 19 novembre, et tous les marchés de Noël jusqu’au 31 décembre.

    Vu les chiffres des contaminations et des hospitalisations encore plus inquiétants en Province de Liège que dans le reste du pays, la gouverneur faisant fonction, Catherine Delcourt, vient de prendre une série d’arrêtés complémentaires applicables dans toute la Province.

    Ainsi, en matière d’événements, à partir de ce lundi 26 octobre et jusqu’au 19 novembre inclus :

    – tous les événements organisés par les communes, ou soumis à l’autorisation des autorités communales sont interdits ;

    – les cérémonies des 11 et 15 novembre sont maintenues, mais limitées à quatre personnes ;

    – les célébrations de fêtes religieuses et laïques sont interdites ;

    – les marchés de Noël sont interdits jusqu’au 31 décembre 2020. Cet arrêté reprend par ailleurs les dispositions déjà d’application relatives au travail du sexe et aux salons de prostitution, à la consommation d’alcool sur la voie publique et dans les espaces publics, et aux activités commerciales, ludiques ou caritatives réalisées en porte-à-porte.

    Des mesures spécifiques en matière de commerce sont également prises du 26 octobre au 19 novembre. Ainsi :Capture d’écran 2020-10-25 à 08.33.07.png

    – Le nombre de personnes qui peuvent faire leurs courses conjointement est limité à deux, indépendamment des moins de 12 ans ;

    – les commerces alimentaires, les night shops, les salles de jeux, bureaux de paris, casinos ainsi que les magasins accolés à une station-service ne peuvent ouvrir au-delà de 20h ;

    – la vente d’alcool est interdite dans les stations-services situées sur les autoroutes.

    Enfin, en matière de couvre-feu, son entrée en vigueur est effective toutes les nuits de 22 heures à six heures, à partir de ce samedi 24 octobre et jusqu’au 19 novembre. Tous les déplacements non-essentiels sont interdits. Les déplacements considérés comme essentiels ainsi que ceux justifiés par un cas de force majeure (situations de violences conjugales ou intrafamiliales) sont permis.

    Toutes ces mesures ont été concertées vendredi après-midi avec les bourgmestres de la Province. 

    LUC GOCHEL dans 7DIMANCHE du 25 octobre 2020

  • C’est le chemin du Chalet que vise la procédure

    Le Chalet.

    Une erreur de localisation dans l’article paru ce jeudi, relatif à une procédure visant le caractère public ou privé d’un chemin à Plombières. En fait, le chemin en question n’était pas celui du Bois du curé, mais celui du Chalet. Est aussi visé par la procédure devant le juge de paix de Limbourg le chemin menant du château de Beusdael vers le bois. Le chemin du Bois du curé part de Plombières et se prolonge vers les Fourons, où des barrières ont été replacées et restent en place. Si le juge de paix de Limbourg confirmait le caractère public du chemin du Chalet, une action similaire pourrait être intentée dans le cadre du chemin du Bois de curé. Mais il faudrait que ce soit le juge de paix de Fourons-Tongres qui statue, à moins que des Fouronnais introduisent le dossier et demandent la procédure en français, ce qui la ramènerait à Limbourg, souligne Albert Stassen.

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 24 octobre 2020

  • Le juge de paix devrait mettre fin au conflit du chemin du Bois du curé

    Ça polémique à nouveau quant à l’accessibilité des chemins de promenades dans la commune de Plombières. Avec à nouveau les mêmes opposants : d’une part un châtelain du cru, Piet Dassen, et la S.A. Claumat, et d’autre part, la commune de Plombières, appuyée par de nombreux citoyens qui n’ont pas envie qu’on les empêche de se balader dans les chemins traversants les bois du gros propriétaire terrien. Objet du litige : le chemin dit du Bois du Curé situé à proximité du monument des victimes du barbelé allemand, lors de la guerre 14-18. Une procédure avait déjà été lancée au Conseil d’État dès 2012, parce que la commune avait enlevé une entrave à la circulation des promeneurs. En 2015, cette juridiction avait donné raison à la commune, dirigée en ce tempslà par Thierry Wimmer. On devait en recauser ce mois-ci, pour nouvelles plaidoiries en annulation, comme le laissaient augurer les feuilles d’audiences du Conseil d’État. Mais cela tournera court. En effet, pour une question de procédure, la commune a retiré sa décision de faire enlever l’entrave contestée, et le recours déposé par Claumat est donc sans objet désormais, souligne Gautier Beaujean, l’avocat de cette société.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 23 octobre 2020