Jeter des langes coûtera plus cher aux parents

En 2021 la taxe concernant le traitement des déchets va augmenter à Plombières. Les ménages constitués de plus d’une personne verront leur redevance augmenter de 5 euros. plb.JPG

Autre nouveauté, les langes ne pourront plus être jetés dans le conteneur vert, ce qui va, inévitablement
engendrer un surcoût pour les familles.
D’ici quelques semaines, les citoyens plombimontois devront s’acquitter de ce que l’on appelle d’ordinaire la taxe poubelle. Et cette année, pour couvrir le coût vérité du traitement des déchets, le montant de la redevance va augmenter. Seule la redevance payée par les personnes isolées restera inchangée : 75 euros.
Pour toutes les autres catégories de ménages, elle sera augmentée de 5 euros, passant ainsi de 105 à 110 euros pour les ménages vivant à deux, de 135 à 140 euros pour les ménages constitués de 4 personnes et plus.
Autre nouveauté, Intradel a décidé que les langes, qui contiennent de plus en plus de plastique et de produits chimiques, ne pourraient plus être jetés dans les conteneurs verts. Inévitablement, s’en débarrasser
dans la poubelle noire entraînera un surcoût pour les familles.
Et contrairement à d’autres communes, Plombières a décidé de ne pas octroyer gratuitement des kilos supplémentaires aux familles concernées. « À Plombières, nous sommes précurseurs en matière de langes lavables. Convaincus de l’intérêt de ces couches réutilisables, nous avons opté pour une augmentation de la prime allouée aux parents qui optent pour ce type de lange, plus respectueux de l’environnement mais également des fesses de bébé », explique Marie Stassen, la bourgmestre.

Lors du prochain conseil communal, les mandataires devraient donc décider du montant de la prime accordée.
« On devrait aller du simple au double », ajoute la bourgmestre.
Si la commune entend promouvoir l’utilisation des langes lavables, elle va tout de même accorder une aide aux gardiennes ONE. « D’après nos calculs, pour une gardienne, ce changement devrait représenter une hausse moyenne annuelle de 80 kilos de déchets résiduels par enfants », détaille Marie Stassen qui espère
que les mesures prises par Intradel inciteront les parents et les accueillantes encore dubitatifs à opter pour des couches lavables.
« C’est meilleur pour l’environnement mais aussi pour le portefeuille », insiste la bourgmestre.
Une seule exception sera par contre faite pour les personnes souffrant d’incontinence. Dans ce cas précis, la commune leur accordera gratuitement un surplus de 780 kilos de déchets résiduels.


FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2020

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel