• Les voisins irrités par le futur chai

    Pour eux, c’est inadmissible en zone Natura 2000.
    Le projet de chai fait bondir de nombreux habitants de la rue Teberg, à Plombières. Le permis a déjà été accordé, mais les voisins du futur hall veulent mandater un avocat.
    La Meuse le révélait le 25 décembre : la coopérative Vin du Pays de Herve venait d’obtenir le permis pour un hangar destiné à abriter les premières vinifications de Vin du Pays de Herve. Une information qui a fait sourciller de nombreux voisins du site habitant la rue Teberg. Lesquels ont dit leur manière de penser à l’échevin Joseph Austen lors d’une réunion, ce jeudi 9.

    D’un article d’YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 janvier 2020

  • Décès de Monsieur Fabrice NYSSEN

    4EB4B0A0-274E-41EA-91F0-0204B52BBC01.jpegLa famille annonce le décès de Monsieur Fabrice NYSSEN, né à Oupeye le dimanche 30 juin 1991 et décédé à Welkenraedt le vendredi 10 janvier 2020 à l'âge de 28 ans.

    Le défunt repose au Funérarium HAUSMAN ( Successeur RADERMECKER Fr. et fils) (Welkenraedt) où les visites sont attendues les dimanche 12 et lundi 13 janvier 2020 de 17 à 19 heures
    La liturgie des funérailles sera célébrée en l’église Saint-Etienne de Montzen le mardi 14 janvier à 10 heures 30.

  • Décès de Madame Lucie SCHMETZ née NYSSEN

    7102BC4D-F030-453A-998B-BB55F7DF9AF1.jpegLa famille annonce le décès de Madame Lucie SCHMETZ née NYSSEN à Lontzen le jeudi 20 décembre 1928 et décédée à Moresnet le mercredi 8 janvier 2020 à l'âge de 91 ans.

    Lire la suite

  • Olivier Muytjens tout proche des sommets en VLN

    Il a eu deux titres de vice-champion.
    Olivier Muytjens a de nouveau multiplié les belles performances en 2019. Dans le trop discret championnat d’endurance VLN de nos voisins allemands, ‘Speed Oli’ s’est une fois de plus hissé parmi les meilleurs...
    Né à Sao Paulo au début des années 80, Olivier Muytjens avait une voie tracée pour pratiquer le football, sport roi du Brésil. Mais au milieu de la décennie suivante, et de retour en Belgique, c’est vers le karting que le Belgo-Brésilien se tournait. Une passion qui le conduisit au titre de Champion Benelux de Formule Ford First Division en 2001.

     

    D’un article d’ÉRIC TRIPPAERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 janvier 2020

  • Des repas chauds à l’école de Gemmenich

    2020 sera l’année du bien-manger dans la commune de Plombières. Désormais, des repas chauds seront servis aux enfants et c’est à Gemmenich, dans l’école communale, que l’expérience a été menée pour la première fois ce mardi. Un second repas est prévu le vendredi.
    « Il s’agit d’un projet pilote initié dans cette école suite à la volonté, qui date déjà de quelques années, du comité de parents de remplacer les traditionnels repas “frites” et “pâtes” par un repas plus équilibré », explique la bourgmestre, Marie Stassen. « Nous avons signé le Green Deal en janvier 2019 mais comme nous n’avons pas de cuisine communale, nous nous sommes associés à l’intercommu- nale Inago qui fournit déjà les repas à notre CPAS », poursuit la bourgmestre. « Du côté des cuisines d’Inago – NDLR : l’intercommunale qui fabrique les repas – des réunions sont en cours pour améliorer encore et toujours l’offre par des repas issus de produits toujours plus locaux et générant toujours moins de déchets. Certes, tout n’est pas possible, mais la politique des petits pas est en marche et porte ses fruits », ajoute la Commune dans un communiqué. « Cette initiative constitue d’ailleurs une plus-value tant pour la santé que pour l’éducation à une alimentation plus saine et durable. »
    C’est donc à Gemmenich que les premiers repas – 50 – ont été servis ce mardi. « On a choisi cette école car c’est la seule de la commune qui proposait déjà des repas chauds », précise Marie Stassen. « En outre, l’école avait déjà les infrastructures et le matériel nécessaire. » Les enfants ont pu profiter d’un cordon-bleu, accompagné de chou-fleur et de pommes de terre. Un menu visiblement fort apprécié. Du côté de la Commune, on estime que la demande devrait augmenter le mois prochain car de « nombreux retardataires ne s’étaient pas inscrits à temps ce mois-ci ».
    Pour le moment, il n’y a que cette école qui profite de cette initiative mais, dans le futur, rien ne dit que d’autres écoles ne verront pas Inago venir servir des repas chauds. « Ce projet se poursuivra à Gemmenich jusqu’à la fin d’année et devrait continuer ensuite. Pour les autres écoles, il faut que l’infrastructure le permette. Pour la construction de la nouvelle école d’Hombourg, on va prévoir une cuisine dès le départ par exemple. »

    J.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 9 janvier 2020

  • PAS DE TOUR DE FRANCE EN 2020 POUR LOÏC VLIE- GEN NI KEVIN VAN MELSEN

    Le verdict est tombé ce mardi : l’équipe belge Circus – Wanty Gobert, qui a perdu son leader français Guillaume Martin cet hiver, n’ira pas au Tour de France cet été, contrairement aux trois dernières éditions. Les deux invitations ont été octroyées aux équipes françaises Arkea-Samsic (Nairo Quintana) et B&B Hotels-Vital Concept.
    Cette décision a des répercussions immédiates pour nos deux régionaux du team Circus – Wanty Gobert : le Hombourgeois Kevin Van Melsen ne participera pas à son deuxième Tour de France cet été et le Hervien Loïc Vliegen ne découvrira pas encore la Grande Boucle en 2020. L’équipe wallonne a par contre reçu une invitation pour le Critérium du Dauphiné en juin.

  • Xavier et Philippe Stassen rempilent à Hombourg

    « C’était officieux depuis la petite réunion que l’on avait eue avec mon père (Henri, le président, ndlr) à Noël, mais depuis ce mardi soir, c’est officiel. On avait encore quelques petits détails à régler et c’est désormais fait », explique le joueur-entraineur Xavier Stassen. Eux se sentent bien au club, tout se passe bien au niveau chiffré, mais ils voulaient savoir si l’effec- tif adhérait également au projet. « Henri a fait le tour de l’effectif et mis à part quelques revendica- tions qui ont été entendues, on est sur la même longueur d’onde », explique Xavier Stassen, qui peut du coup annoncer que l’effectif se- ra en grosse partie le même pour la saison prochaine.
    Ce sera par contre sans Sébastien Stassen – le frère de Xavier – qui arrête le football. Ce sera égale- ment sans Yohan Dejalle, qui va
    P2»
    mettre le ballon rond entre paren- thèses suite à sa blessure aux liga- ments.
    « On pourrait également enregis- trer le départ d’Arnaud Dehon. Mais il ne partira que s’il a une
    offre supérieure à la P2. On com- prend ses envies et s’il trouve plus haut, on sera super content pour lui », expose le joueur-entraineur. Pour combler ces départs, Hom- bourg a déjà ciblé quelques joueurs. « Vu qu’on est déjà sauvé, les transferts se feront certaine- ment plus facilement. D’autant qu’on sait ce qu’on veut pour la saison prochaine. On tentera de proposer un football plus agréable et positif », annonce-t-il.

    D’un article de LOÏC MANGUETTE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 8 janvier 2020

  • 18 mois pour avoir créé de faux profils

    Le tribunal correctionnel de Verviers a condamné lundi un Plombimontois de 26 ans à une peine de 18 mois de prison ferme pour avoir créé, entre 2013 et 2017, sur les applications de rencontre Badoo et Tinder, de faux profils en usurpant l’identité de plusieurs filles de sa région. Certaines faisaient partie de ses connaissances.

    Le tribunal a stigmatisé la multiplicité des faits, la longueur de la période infractionnelle ainsi que la personnalité du prévenu. Le tribunal relève aussi le mépris du jeune pour l’intégrité d’autrui ainsi que le caractère inadmissible des faits justifiant ainsi la peine ferme de 18 mois de prison prononcée à son encontre. En 2017, le prévenu, Serge Sonnet, avait déjà dû s’expliquer après des plaintes déposées par trois jeunes femmes. Ces dernières expliquaient avoir été contactées via Facebook par des hommes se plaignant de ne pas avoir pu les rencontrer alors que des conversations sur Tinder ou Badoo avaient été engagées depuis un certain temps et qu’un rendez-vous avait été fixé. L’une des plaignantes avait finalement découvert que son identité avait été usurpée et avait constaté que l’auteur de cette escroquerie était une connaissance de sa famille. Le dossier avait fait apparaître que l’adresse IP du domicile du Plombimontois était à chaque fois liée à ces créations de comptes sur base d’identités usurpées.

    Au civil, le prévenu devra dédommager deux des victimes à hauteur de 2.500 euros. 

    D'un article de J.D. (AVEC BELGA) à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 7 janvier 2020.