• Décès de Madame Monique BECKER, épouse de Monsieur Jules CHARLIER

    Capture d’écran 2020-02-22 à 08.07.23.pngLa famille annonce le décès de Madame Monique BECKER, épouse de Monsieur Jules CHARLIER, née à Chaineux le mercredi 27 avril 1932 et décédée à Verviers le jeudi 20 février 2020 à l'âge de 87 ans.

    La défunte repose en la Chapelle Ardente de la maison de repos et de soins St-Joseph de Moresnet (Rue de la clinique 24) où la famille recevra les visites les dimanche 23 et lundi 24 février 2020 de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles sera célébrée en l'église Saint-Remy de Moresnet le mardi 25 février à 10 heures 30.

    Lire la suite

  • Démarrage en force à Plombières

    Il faut prendre des forces avant de se lancer dans une journée de festivités carnavalesques. En ce Jeudi des femmes, à Plombières, les carnavalistes ont donc démarré la journée

    par un petit-déjeuner festif à la salle du Viaduc de Moresnet. Et pour se mettre en jambe, il n’y avait pas que du café !

    Les autorités politiques se sont également prêtées au jeu.

    Capture d’écran 2020-02-21 à 08.22.02.png

  • Soirée de carnaval à Hombourg

    Soirée carnaval (organisée par la société de tir et l'harmonie) de ce samedi à Hombourg (salle St-Brice).

  • Un 34ème cortège 2020 qui n'a pas perdu de sa superbe !

    Nombre de groupes, princes, chars ou véhicules motorisés décorés : 49 contre 47 en 2019.

    Deux « nouveautés » cette année : on salue le retour du groupe et char de la Librairie Arlette Defaweux de Plombières et d'un groupe avec char des Dragons Verts de Moresnet.

    Soit un total en hausse de quelque de 1322 participants malgré l'absence pour cette année du groupe et char princier du carnaval de Mont-Dison et du groupe et char Letzte Stip de Plombières

    Nombre de groupes, chars, fanfare et engins motorisés de la Commune de Plombières : 35 sur 49 soit 71% des groupes participants !

    Bal sous chapiteau chauffé : un grand chapiteau chauffé installé sur le parking place du 3ème Millénaire en face de la Maison Communale, ouvert et animé par DJ Marco non-stop de 12 à minuit ou plus. Grand chapiteau qui accueillera, après le cortège et le défilé devant la tribune de la Maison Communale, une présentation des princes, des invités et des animations, dont les chanteurs Sven, José et Mike Nüchtern.

    HORAIRE  du samedi 22 février 2020 :

    • Dès 12 h 00 : Animation carnavalesque par DJ Marco sous grand chapiteau chauffé, place du 3ème Millénaire devant la Maison Communale de Plombières
    • Dès 13 h 30 : Apéro carnavalesque sous tente, au carrefour de l'Eglise organisé par M & T
    • 13 h 30  : départ du 34ème Grand Cortège Carnavalesque de la place du 3ème Millénaire
    • Pendant le cortège  : animations, buvette lors de la pause à l’école de Montzen-Gare et buvette « M&T » sous tente lors de la pause à l'église de Plombières.
    • 17 h 00  : défilé final devant le Prince Marc II et sa suite devant la Maison Communale, place du 3ème Millénaire.
    • Dès 17 h00 : Bal du CCCP, gratuit, sous le grand chapiteau chauffé, animé par DJ Marco avec en attractions carnavalesques dès 18h30 : Sven, José et Mike Nüchterm !
    • Dès 17 h, soirée dansante de carnaval animée par DJ à la « Taverne du Soleil », place du 3ème Millénaire.

    Pour tous renseignements :

    – Alain Mossoux, président du C.C.C.P.. (Comité du Cortège de Carnaval de Plombières), organisateur : 0471/32 66 62

    – Jean-Louis Rensonnet, secrétaire du C.C.C.P. : 0475/95 97 23

    D'ores et déjà nous vous fixons rendez-vous le samedi 13 février 2021 pour fêter tous ensemble notre amour du carnaval avec un nouveau grand cortège, le 35ème, dont le 13ème du C.C.C.P.

    Plombières Alaaf !

    Lire la suite

  • Le prix des maisons a progressé de 2% en région verviétoise

    Le marché immobilier en province de Liège a affiché une bonne santé en 2019 avec une augmentation de 7 % par rapport à 2018, contre 6 % en Wallonie. Le prix des maisons a augmenté tandis que celui des appartements est resté stable après deux années de hausse, ressortil mercredi du baromètre des notaires. En région verviétoise, on constate que les communes du pays de Herve et Jalhay restent celles où les maisons sont les plus chères. Leur prix médian a progressé de 2,1 % en 2019, pour passer à 180.000 €.

    Au niveau de ces prix médians, on relève de grosses différences en région verviétoise. Du côté du pays de Herve, il est à plus de 200.000 € sauf à Plombières.

    D'un article de BRUNO BECKERS à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 20 février 2020

  • Le jeudi des femmes lance les festivités carnavalesques

    Le coup d’envoi des festivités carnavalesques sera donné ce jeudi en Communauté germanophone et dans de nombreuses autres entités de l’Est du pays. Dès le matin, les « vieilles femmes » envahiront les bars et cafés de plusieurs localités.

    La commune de Plombières organise ce jeudi dès 7 heures son traditionnel petit-déjeuner carnavalesque des "Auw Wiever" en la salle du Viaduc à Moresnet. Un bus conduira ensuite, vers 3 heures 45, les participants à La Calamine où se poursuivront les festivités.

    Costumées à la mode des années 1900, parées de boas en plumes et munies d’accessoires bariolés, des centaines femmes, appelées les « Altweiber » ou « vieilles femmes » envahiront les rues de nombreuses localités de l’Est du pays.

    Si cette tradition a tendance à se perdre, certaines n’hésiteront pas à couper les cravates des hommes s’ils n’obtempèrent pas à leurs ordres.

    À Eupen, le cortège des vieilles femmes débutera dès 9 heures à la ville-basse après un copieux petit-déjeuner.

     

  • Achat d’un terrain pour agrandir l’école

    Ce mardi au conseil communal de Plombières, on a voté l’acquisition d’un terrain de 14.000m2 . Celui-ci est situé juste derrière l’école de Montzen et on devrait y construire une annexe à l’école communale.

    L’école communale de Montzen connaît un beau succès. Le village est en pleine expansion, beaucoup de jeunes s’y sont installés récemment et ils aimeraient tout naturellement que leur progéniture puisse apprendre à lire et écrire au sein du village. L’école fonctionne si bien que les autorités communales craignent que d’ici quelque temps, elle ne soit saturée.

    Afin de continuer à accueillir au mieux les charmants bambins, la commune a décidé de construire une annexe à l’école. Par chance, juste derrière cette fameuse école, il y a un terrain de 14.000m 2 sur lequel il est possible de bâtir. La commune a voté, au conseil communal de ce mardi, l’acquisition du terrain en question.

    Celui-ci va coûter la bagatelle de 209.629 euros. Un investissement pour le futur des jeunes de Montzen. « On pourra l’occuper dès le premier juillet. Et on est en train d’établir des plans pour y construire la future annexe », nous détaille Joseph Austen, l’échevin de la Gestion des bâtiments communaux dont l’envie est de commencer à travailler le plus vite possible.

    « Pour les maternelles, actuellement il y a des conteneurs, mais ils commencent à être à la limite de l’utilisable. Il faut vraiment qu’on commence les travaux dès que ce sera faisable. On a un besoin urgent de place pour cette école. » Cet achat de terrain, qui jusque-là était en friche, est donc une très bonne nouvelle pour les Plombimontois. 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 20 février 2020.

  • Une nouvelle prime à l’isolation de 1.000 €

    Du côté de Plombières, 51 % des logements sont antérieurs aux années 70. Un quart de ceux-ci datent même d’avant 1900. Ces habitations sont un cauchemar à chauffer. Les bâtiments d’un âge vénérable n’ont en effet pas été pensés avec les mêmes normes d’isolation qu’aujourd’hui. Il est donc important de changer la donne dans le but de diminuer l’emprunte carbone de la commune.

    CONTRER LE COÛT DE L’AUDIT

    Afin de lutter contre le réchauffement climatique, la commune propose désormais une nouvelle prime à l’isolation. Elle donnera 1.000 euros à tout qui demandera un audit énergétique afin de faire isoler son domicile. « Pour recevoir des primes de la Région wallonne, il faut demander un audit. Or, cet audit est payant. Il peut coûter facilement 5 ou 600 euros », assure l’échevin de l’Énergie, Joseph Austen. Une somme qui peut donc en dissuader plus d’un. Désormais, en cas d’audit, la commune donnera donc 1.000 euros au demandeur. Une prime qui lui permettra de payer pour ce fameux audit et dont il pourra se servir pour commencer l’un ou l’autre travaux.

    GROS PROBLÈME DE TOITURES

    « On veut vraiment sensibiliser les personnes, c’est très important d’isoler son domicile. Chez nous un des gros soucis, c’est notamment dans les toitures. Très peu de toits sont correctement isolés dans notre commune », déplore l’échevin. « Mais il y a aussi des choses à faire au niveau des sols, et des murs. On encourage vraiment les Plombimontois à mieux s’isoler », martèle l’échevin qui estime qu’il s’agit d’un principe de base pour faire des économies d’énergie, plus encore que d’installer des panneaux photovoltaïques. Une initiative qui fait partie du fameux plan POLLEC de la commune de Marie Stassen. Rappelons que les bâtiments consomment une part immense de l’énergie en Wallonie. Pas loin de 40 % en 2014. Nul doute que l’on va moins consommer à Plombières dans les prochaines années.

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 20 février 2020

     

  • Décès de Monsieur Léonard ROCKS

    Capture d’écran 2020-02-19 à 12.34.14.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Léonard ROCKS, né à La Calamine le mardi 19 juin 1934 et décédé à Eupen le mardi 18 février 2020 à l'âge de 85 ans

    Le défunt repose au Funérarium HAUSMAN (Rue de la Poste 2 à La Calamine) où les visites sont attendues les jeudi 20 et vendredi 21 février 2020 de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles sera célébrée en l’église Saint-Etienne de Montzen le samedi 22 février à 10 heures.

     

     

    Lire la suite

  • « Je suis coach, pas magicien »

    La situation est compliquée à Trois-Frontières

    Quatre défaites depuis le début de l’année et même sept matchs sans victoire : c’est le triste bilan de Trois-Capture d’écran 2020-02-19 à 09.40.41.pngFrontières actuellement. La dernière victoire remonte à près de trois mois désormais, c’était face à Recht. Une situation que Fabrice Burdziak, le coach du club jusqu’à la fin de la saison, observe de façon impuissante. « J’ai envie de finir le travail commencé avec ce club, mais j’ai parfois l’impression que je suis le seul à y croire. Je sais qu’on a les capacités pour se sauver mais moi, je suis seulement coach, pas magicien », rapporte-t-il.

    Ce triste bilan pousse désormais Trois-Frontières vers le bas du classement. Ils sont certes 13 points devant Andrimont (premier relégable), mais il est temps de prendre des points. Le problème, c’est que Fabrice Burdziak a du mal à faire émerger un seul problème. Il y en a plutôt plusieurs petits. Il y a tout d’abord l’absence de José Masset, suspendu pour une longue période. « C’est notre buteur et alors que l’an dernier, quand ça n’allait pas, certains assumaient derrière, on a ici l’impression que quand il n’est pas là, personne ne sait prendre la relève », note le coach de Trois-Frontières. Il fait également part de la mauvaise décision qu’il a prise lors du mercato, lorsqu’il a décidé de faire monter quelques jeunes au lieu d’amener de la concurrence dans le groupe. « Je n’ai rien contre ces jeunes, ils donnent le

    maximum, ils prennent de l’expérience. Mais je me retrouve souvent avec des problèmes d’effectifs, des gars qui sont absents et je manque de profondeur dans le noyau. Ça manque de joueurs capables d’amener une saine concurrence dans le groupe. J’ai parfois l’impression que mes joueurs se reposent sur leurs lauriers », regrette le coach.

    Il attend désormais des victoires, car il connaît les qualités de son groupe et qu’il a promis de finir sur la plus belle des notes avant de quitter le club. « Même si je sais que ce n’est jamais évident de se motiver quand on est dans le bas du classement, mais on doit retrouver notre grinta, notre force en tant que groupe qui faisait la différence la saison passée. » -

    L.M. dans LA MEUSE VERVIERS du 19 février 2020.