• La kermesse de Montzen maintenue

    Capture d’écran 2020-08-01 à 09.29.53.pngAlors que les annulations de kermesses se multiplient en raison du rebond de l’épidémie de covid-19, à Montzen, on a décidé de maintenir cet événement estival. Pas question cependant de faire une grosse fiesta en toute insouciance. « Les mesures sanitaires seront très strictes », prévient Joseph Austen, le bourgmestre ff. « Nous avons instauré un sens de circulation avec un comptage à l’entrée et à la sortie. La désinfection des mains sera obligatoire à l’entrée, tout comme le port du masque sur le champs de foire, qui pourra accueillir un maximum de 200 personnes », détaille Joseph Austen.

    Contrairement aux autres années, il n’y aura pas de soirée et les débits de boissons seront interdits sur le champs de foire. Tout comme la friterie, ils seront installés dans un endroits complètement indépendant. Ils devront se soumettre, comme l’ensemble de la kermesse à des horaires restreints puisque l’extinction des feux est prévue à 23h00.

    Si le commune a décidé de maintenir cette événement, malgré les contraintes, c’est par respect pour les forains. « Des familles entières se retrouvent sans travail. La kermesse de Hombourg avait déjà été annulée en juillet et les forains étaient très demandeurs. La décision avait été prise avant le renforcement des mesures de sécurité. Montzen va donc servir de test et nous allons voir si les kermesses vont pouvoir être maintenues à Plombières, Gemmenich et Sippenaeken », conclut Joseph Austen.

    Une réunion est prévue mardi avec la police pour tirer un bilan. 

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 1er août 2020

  • Nouvelles limitations pour les résidents et le visiteurs des établissements d'INAGO

    Le conseil national de sécurité, en sa séance du 27 juillet, ainsi que la Région Wallonne, par circulaire du 29 juillet, nous imposent de revoir notre mode de fonctionnement quant aux contacts de nos résidents. Nous adaptons donc nos mesures, le cœur lourd, car après seulement un mois de déconfinement partiel, nous devons faire marche arrière sur certains points. Le moment est particulièrement sensible, car selon que l’on met l’accent sur la liberté des résidents ou la protection de leur santé, les avis divergeront. Nous espérons que vous aurez, à l’égard du personnel qui se donne entièrement et vit de longues heures sous son masque, la même bienveillance que par le passé.
    Rappelons au préalable que nos résidents constituent entre eux, tous ensemble, leur « bulle sociale », et que nous maintenons les nombreuses activités internes.
    Les nouvelles règles ci-après s’appliquent dès ce mercredi 5 août et valent au moins jusqu’à la fin du mois d’août.
    Les visites seront autorisées seulement pour un maximum de 4 personnes par résident (toujours les mêmes, avec un maximum de 2 personnes à la fois) et se dérouleront soit en chambre, soit à une table dans un salon consacré aux visites, soit dans l’espace extérieur privatif de la maison de repos. Le port du masque est toujours obligatoire, tant qu’on se trouve dans l’enceinte de l’établissement, y compris en chambre.
    Sur base de l’expérience du mois passé, nous avons adapté les horaires de visites : elles auront lieu désormais tous les jours, de de 10 à 12h et de 14 à 19h. Nous ne limiterons pas le nombre de ces visites, pour autant que les plages horaires de l’unité de vie le permettent. Les rendez-vous sont pris, au plus tard, la veille de la visite.
    Les visites continuent à être encadrées par nos nombreux bénévoles, que nous voulons, une fois encore, remercier de tout cœur pour leur engagement. Les numéros de téléphone pour les rendez-vous :
    Résidence REGINA au 087/78.93.70,
    Résidence LA KAN au 087/30.62.48,
    Centre de soins SAINT-JOSEPH au 087/78.90.49.
    Les retours en famille ne sont pas sans risques. En effet, nous avons pu entendre que, parfois, les mesures de distanciation sociale ou de port de masque ne sont pas respectées. Or, après son retour dans l’établissement, le résident ne porte pas de masque et côtoie les autres résidents.
    Nous avons, malgré tout, maintenu la possibilité d’une sortie hebdomadaire avec l’un des 4 visiteurs désignés. Nous exigeons toutefois que la personne qui accueille ou accompagne le résident signe une attestation sur l’honneur. Ces sorties sont programmées avec le personnel soignant de l’unité de vie et, au plus tard, la veille du retour en famille.
    Les mesures pourront évoluer dans les jours ou semaines à venir.
    Si un cas de test positif devait se présenter dans un établissement, les visites et sorties seront immédiatement et temporairement suspendues, afin de procéder à un testing généralisé des résidents et du personnel.
    Nous sommes, chacun d’entre nous, responsables pour l’ensemble de nos résidents ! Oeuvrons à ce que tout se déroule dans un climat de profond respect !
    Pour le conseil d’administration, Davina HOUBBEN, présidente et Bénédicte LEGER, vice-présidente
    Le comité de direction : Martine FISCHER, Sabine JAMAR, Gabrielle TRIBELS, Yves DE SY et Jean-Marie KOHNEN

  • Il veut nettoyer les tombes

    Le décès d’un être cher n’est jamais simple à gérer sur le plan émotionnel. Et pour peu qu’il s’agisse d’un membre rapproché, il faut en plus organiser ses funérailles dans un contexte difficile. Et après ? Il faut entretenir la sépulture. Bien souvent, au bout d’un certain temps, le nettoyage des tombes se fait moins régulier voire ne se fait plus du tout, pour diverses raisons.
    Il arrive que certaines personnes ne soient tout simplement plus capables d’effectuer ce travail. Parce qu’elles vivent trop loin, qu’elles sont trop âgées, incapables de se déplacer. .. Partant de ce constant, Ludovic Monnard a décidé de proposer ses services afin de nettoyer et fleurir les tombes. «Avec le confinement, je me suis demandé comment je pourrais aider les gens. J’ai donc eu cette idée », explique ce facteur de Welkenraedt qui travaille comme indépendant complémentaire dans les pompes funèbres. « Dans le milieu des pompes funèbres, je me
    suis renseigné et j’ai vu que deux entreprises existaient mais personne ne les connaissait. On m’a dit que c’était une bonne idée de faire ça », expose-t-il. Souvenirs en beauté, c’est le nom de son entreprise, propose diverses formules, allant de la simple pose de fleurs sur la tombe au nettoyage occasionnel et même mensuel combiné au fleurissement. Autant de formules que de cas existants, finalement. «Je compte environ lh ou lh30 par tombe», pré-cise-t-il.
    Pour les fleurs, il s’est associé avec une fleuriste de Hodi-mont, Flodartia. «Je la connais bien et je lui ai demandé pour qu’on bosse ensemble. On a décidé de proposer dix bouquets. Un nombre limité qui permet aux clients de choisir plus facilement et à la fleuriste de travailler plus efficacement aussi », explique Ludovic Monnard. Actuellement, c’est dans les cimetières de la région verviétoise que Ludovic Monnard compte travailler. «Plombières, Montzen, Hombourg, Verviers, Welkenraedt, Henri-Chapelle, Dison, Pepinster, Stembert, Dolhain, Limbourg, Goé sont les cimetières que je connais le mieux avec mon boulot. Mais cette liste n’est pas exhaustive. J’espère me développer et aller dans d’autres cimetières», présente-t-il. 
    J.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 31 juillet 2020

  • Coupe de Belgique : 15 équipes régionales sont impactées !

    La décision est tombée ce mardi en fin d’après-midi : l’Union belge de football a annoncé le report des cinq premières journées de la Coupe de Belgique masculine et des trois premières journées de la Coupe de Belgique féminine, « en raison de la recrudescence du coronavirus et des mesures prises afin de l’endiguer ».

    Bref, le retour des compétitions officielles est reporté pour un moment. Concrètement, dix clubs régionaux, à savoir Raeren-Eynatten, Trois-Frontières, Rechain, Hombourg, Minerois, Dison, Aubel A, Aubel B, Elsaute et Spa, devaient entrer en lice dans dix jours (week-end des 8 et 9 août) au premier tour de la Croky Cup. Chez les dames, cinq clubs régionaux sont engagés en Coupe de Belgique, à savoir Spa, La Calamine, Aubel, Minerois et Dison. Dison et Aubel, bye, étaient exemptés du tour préliminaire prévu le 15 août.

    Au total, ce sont donc 15 équipes régionales qui sont directement impactées par la décision prise ce mardi par l’Union belge.

    « De nouvelles dates de compétition seront fixées en fonction des mesures (provinciales) liées au Covid-19 et ce en concertation étroite avec les ailes et la Pro League », a encore indiqué l’Union belge de football.

    CHAMPIONNAT REPORTÉ AUSSI ?

    Lundi soir, le conseil d’administration de l’ACFF s’était réuni à la suite des annonces du Conseil National de Sécurité. Pour l’heure, la fédération francophone n’a pris aucune « grosse » mesure, mais un report du début des championnats n’est pas à exclure.

    « Nous envisageons tous les scénarios », lançait David Delferière, le président de l’ACFF, ce mardi matin. Il faudra surtout voir si l’épidémie reprend du poil de la bête et s’il est possible de commencer en toute sécurité les championnats au début du mois septembre. « Il n’est donc pas exclu que le coup d’envoi soit reporté à miseptembre, voire début octobre, par exemple. Je l’avais d’ailleurs déjà dit en avril et on m’avait alors pris pour un fou. » Ce mardi soir, on apprenait que la décision d’interdire ou non les rencontres de football devait tomber « d’ici la fin de la semaine ». Un Conseil d’administration est prévu très prochainement. 

    O.D., V.M. ET BELGA dans LA MEUSE VERVIERS du 29 juillet 2020

  • Le centre de Montzen fermé durant la kermesse

    Vu les nouvelles mesures contre la propagation du virus CoVID-19, le champ de foire de la fête foraine est fermé jusqu'au mardi 4 août 2020 inclus. Les déviations habituelles sont prévues et indiquées aux différentes entrées du village.

    Par ailleurs, un arrêté fixera les heures d'ouvertures durant les 4 jours de la kermesse comme suit:
    - samedi 1er août: de 17h00 à 23h00
    - dimanche 2 août: de 15h00 à 23h00
    - lundi 3 août: de 17h00 à 23h00
    - mardi 4 août: de 17h00 à 23h00
    Les règles en vigueur à respecter sur le champ de foire, dont le port du masque obligatoire, sont rappelées à différents endroits.

    Bon amusement aux visiteurs de la foire, tout en respectant les consignes bien évidemment!

  • Pas de Heistse Pijl samedi pour Vallée et Van Melsen

    La Heistse Pijl (ou Flèche d’Heist), qui devait avoir lieu ce samedi et marquer la reprise officielle en compétition du Thimistérien Boris Vallée (Bingoal WB Team) et du Hombourgeois Kevin Van Melsen (Circus – Wanty Gobert), est annulée en raison des mesures plus strictes qui viennent d’être prises pour contrer l’épidémie. Ce devait être la première course cycliste pro organisée sur le sol belge depuis le mois de mars. 

    O.D. dans LA MEUSE VERVIERS du 29 juillet 2020

  • Un cas à Plombières

    Dans un bus, on peut facilement mettre une septantaine de personne si on les serre bien et qu’elles sont debout. Entre le 20 et le 26, on a enregistré très exactement 68 cas de covid dans la région. Un nombre pas si impressionnant qu’on pourrait donc caser dans un bus TEC. Mais on oublie souvent que le seuil d’alerte est de 20 personnes pour 100.000 habitants.

    Il n’est pas si difficile de dépasser ce seuil d’alerte comme l’ont montré Trois-Ponts et Lierneux, qui l’avaient dépassé avec respectivement un et deux cas. Mais à l’échelle de 210.000 habitants, comme c’est le cas de 20 communes de l’arrondissement verviétois, c’est beaucoup plus pertinent. Au total, la région est bien au-delà de ce seuil, puisque 68 nouveaux malades signifient que le score pour 100.000 habitants est de 32.

    Un chiffre qui incite donc à la prudence. L’épidémie reprend et elle reprend bien. À titre de comparaison, le score de la région entre le 17 et le 23 juillet était de 24 selon Sciensano. On a donc pris huit points en quelques jours.

    Le grand responsable de cet accroissement est le chef-lieu : Verviers. Entre le 17 et le 23 juillet, on enregistrait 24 nouveaux malades. Ils sont 10 de plus quelques jours plus tard. Si Verviers possédait 100.000 habitants, 62 patients auraient été diagnostiqués.

    TROIS NOUVELLES COMMUNES TOUCHÉES

    Mais un peu partout, on voit que les chiffres grimpent. Dison passe de six à neuf, Herve de dix à douze selon les chiffres de ce lundi… Trois communes qui avaient été jusque-là épargnées par ce rebond, sont désormais touchées. Il s’agit d’Aubel qui compte deux cas et n’avait plus été touché depuis le 30 mai, Waimes et Plombières. Waimes n’avait plus connu de cas positif depuis le 26 mai alors que Plombières était débarrassée du covid depuis le 7 du même mois.

    En revanche, il y a une lueur d’espoir. Tant Pepinster que Malmedy et surtout Theux, où l’on a trouvé des cas récents, n’en ont plus connu depuis plus d’une semaine. Il est donc possible de contenir le virus à l’échelon local. 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 28 juillet 2020

  • Décès de Monsieur Guy PARAYE, époux de Gilberte KORVORST,

    Capture d’écran 2020-07-27 à 18.38.20.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Guy PARAYE, époux de Gilberte KORVORST, né à Maubeuge le 12 février 1946 et décédé le 25 juillet 2020 à Gemmenich.

    Lire la suite

  • Deux buts de Van Melsen

    Plusieurs matchs amicaux étaient au programme ce dimanche pour nos clubs régionaux de D3 ACFF et de P1. Voici ce qu’il faut en retenir, à commencer par la blessure de Vincent Offerman, qui n’a pas pris part à la défaite de Raeren-Eynatten ce dimanche à Ster-Francorchamps.

    Ster-Francorchamps (P1) - Raeren-Eynatten (D3 ACFF):  5-3

    On retiendra notamment du match amical de ce dimanche matin les deux premières roses du buteur Marvin Van Melsen avec le maillot sterlain. Alors que Ster était mené 0-1, il a donné l’avance aux siens sur ses deux premières occasions après la pause. Ster s’est finalement imposé 5-3 (deux buts de Van Melsen, un de Bemelmans, un de Picquereau, un de Meys) après être déjà allé battre Sprimont (D3 ACFF) 1-2 jeudi dernier. « Le seul joueur de l’effectif qui n’a pas joué ce dimanche, c’est Damien Boreio, qui souffre encore un peu de la cheville et évite les contacts. On a le temps, donc on ne prend pas de risque », indique Vincent Heins, le coach sterlain, qui se réjouit de la bonne complémentarité qui se met déjà en place entre Marvin Van Melsen et Simon Michel et a procédé à plusieurs essais, comme le positionnement de Cyrian Piette au back droit et celui de Steve Gilis au back gauche en première période.

    D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 27 juillet 2020