• La Meuse met fin à ce blog

    Chères lectrices, chers lecteurs, chères amies, chers amis,

    La nouvelle est tombée ce mardi 15 décembre 2020. Sudpresse a dû prendre la décision d'arrêter les blogs pour diverses raisons économiques. La situation étant ce qu'elle est, Sudpresse n’est plus en mesure de rembourser les minimes notes de frais des blogueurs à partir du 1er janvier 2021 et de maintenir l'hébergement des blogs à partir du 1er février 2021. La raison évoquée est donc purement économique. 

    Le premier billet du blog Plombières a été publié le 30 juillet 2014. Depuis, j’y ai publié 3926 notes. Au mois de novembre vous étiez plus de 22.841 lecteurs !

    Je me suis donc vu contraint de chercher une alternative pour continuer à couvrir l'actualité régionale et un nouveau concept est en cours de réalisation.

    Avec d'autres blogueurs nous avons décidé de continuer - à nos frais - de vous informer comme nous l'avons fait ces dernières années.

    Nous n'avons pas encore décidé de la plateforme qui hébergera le nouveau blog qui bien sûr changera de nom, sans plus de référence à Sudinfo. La page FB Le Blog plombimontois de La Meuse portera un autre nom.

    Je ne manquerai pas de vous informer, dans les semaines qui viennent, sur son avancement et sa concrétisation.

    En attendant, je vous souhaite, d'ores et déjà, un Joyeux Noël confiné et une meilleure année 2021.

    Votre blogueur,

    Jean-Louis XHONNEUX

  • Conseil communal principalement consacré au budget 2021

    Le conseil communal de Plombières a commencé par la prestation de serment de M. Luc DEJALLE, qui fait son retour au conseil communal, pour le groupe @ctions.

    Comme l'explique VEDIA, la nouvelle école communale de Hombourg était au coeur des priorités pour 2021, mais aussi les langes... jetables ou non, subsidiables et lavables, etc. Yves BASTIN donne d'autres informations sur ce conseil communal dans LA MEUSE VERVIERS du 19 décembre 2020.

  • Soutien au personnel des maisons de soins par le Conseil communal des Enfants de Plombières

    Ce mercredi 16 décembre 2020, les jeunes conseillers plombimontois ont apporté aux trois différentes maisons de soins de l'entité , à savoir la Maison Pannesheydt de Montzen, ainsi que le home Regina et la clinique Saint-Joseph de Moresnet-Chapelle, les panneaux que les élèves des écoles primaires de Plombières ont confectionnés.  Il s'agissait, d'après l'idée d'un membre du Conseil communal des Enfants, de montrer à tous ceux qui vivent ou travaillent dans ce milieu, les aides-soignant(e)s, les infirmiers(ères), le personnel administratif, les cuisiniers(ères), les responsables, les bénévoles, les techniciens, les résidents, etc., que les jeunes pensent très fort à eux.  Si, dans les circonstances actuelles, une présence physique avec les résidents est naturellement proscrite, les responsables ont chaleureusement accueilli le Conseil communal des enfants devant chaque établissement.  Les jeunes conseillers ont ainsi pu exprimer leurs intentions et remettre les panneaux réalisés.  Ceux-ci seront affichés durant plusieurs semaines dans les lieux communs des maisons de soins.  Tant les résidents que leurs rares visiteurs pourront les admirer durant ces fêtes de fin d'année.  Ce projet a pu être concrétisé rapidement grâce à la collaboration du CCE et des enseignants, avec leur direction, des écoles primaires de Plombières.  La joie, la fierté et l'émotion présentes lors des remises des panneaux était palpable et même visible sur le visage tant des responsables des maisons de soins que des jeunes conseillers, accompagnés par la Bourgmestre, Marie STASSEN, et l'échevine de la jeunesse, Nadine SCHYNS.

  • Décès de Monsieur Aloys RADERMECKER,  veuf de Madame Alice HUYNEN

    Capture d’écran 2020-12-17 à 16.17.48.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Aloys RADERMECKER,  veuf de Madame Alice HUYNEN, né le 30 décembre 1934 et décédé le 17 décembre 2020.

    Lire la suite

  • Kathrin Hilpert est décédée en prison

    Elle avait été condamnée à la perpétuité en septembre

    Kathrin Hilpert, qui avait assassiné Joseph Lenaerts en janvier 2018, est décédée ce mardi à la prison de Lantin. Le 22 septembre dernier, la ressortissante allemande avait été condamnée à la prison à la perpétuité pour l’assassinat de son compagnon calaminois.

    En septembre dernier, Kathrin Hilpert avait été condamnée à la peine la plus lourde, la perpétuité, pour l’assassinat de son compagnon, Juppi Lenaerts. Trois mois après le verdict, la ressortissante allemande est décédée mardi à la prison de Lantin. Son corps sans vie a été retrouvé dans sa cellule, rapportent nos confrères du Grenz-Echo.

    Interrogée par le quotidien germanophone, Catherine Collignon, la porte-parole du parquet de Liège, a indiqué qu’il s’agissait d’une mort naturelle et qu’aucun élément ne laisse penser à une mort suspecte. Déjà lors du procès en septembre dernier, la quinquagénaire avait eu des soucis de santé avec notamment des problèmes de cœur et un cancer auxquels elle devait faire face.Capture d’écran 2020-12-17 à 09.43.08.png

    Pour la famille de la victime, c’est important qu’elle ait pu être jugée pour les faits qui lui étaient reprochés. « Elle a été reconnue coupable de l’assassinat de notre frère, c’était important pour pouvoir faire notre travail de deuil », indique une des sœurs de Juppi Lenaerts ce mercredi.

    Pour rappel, Kathrin Hilpert et son fils, Christian Kartkuth, ont été reconnus coupables de l’assassinat du chauffeur routier calaminois, durant la nuit du 8 au 9 janvier 2018 à Eupen. Cette nuit-là, Christian Kartkuth a assassiné Joseph Lenaerts à coups de hache. La mère et le fils avaient ensuite pris la fuite en abandonnant le corps du Calaminois, qui n’avait été retrouvé que le 3 février par les frères et sœurs de la victime, inquiets de ne plus avoir de ses nouvelles durant plusieurs semaines. 

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 17 décembre 2020

  • Pourquoi notre région a été la plus touchée

    L’arrondissement a été le point noir de Belgique et même de l’Europe durant la deuxième vague

    Qui eut cru qu’un jour l’arrondissement verviétois serait ainsi pointé du doigt ? Il se trouve que durant une bonne partie de la deuxième vague, on trouvait plus de cas covid chez nous que n’importe où en Belgique et même en Europe. Aujourd’hui encore, on a du mal à expliquer ce qui a bien pu se passer même si un point fait l’unanimité.

    D'une page d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 décembre 2020

  • Décès de Monsieur Henri (René) CRANSHOF, veuf de Madame Maria HORRION

    Capture d’écran 2020-12-16 à 11.22.36.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Henri (René) CRANSHOF, veuf de Madame Maria HORRION, né le 15 juillet 1925 à Gemmenich et décédé le 15 décembre 2020 à Welkenraedt.

    Lire la suite

  • 2 cochons errants recueillis et castrés

    C’est une saisie pour le moins particulière qui a eu lieu en novembre dernier du côté de Plombières. Deux cochons Mangalitza (dits aussi cochons laineux) ont été aperçus en train d’errer sur la commune. D’abord saisis puis placés en famille d’accueil le temps d’évaluer leur état sanitaire, qui s’est avéré très bons, ils ont été accueillis le 4 décembre dernier par l’asbl Animal Sans Toi...t., qui accueille principalement des animaux de la ferme abandonnés. « Nous tenons à remercier l’AFSCA qui a fait le nécessaire afin de sauver et mettre en sécurité ces deux beaux cochons prénommés Woinic et Arpad ».

    Le dr. vétérinaire Serge Belleflamme raconte sur FB qu'il les a soignés:

    "Voir un porc Mangalica, c'est très rare puisqu'il s'agit d'une race hongroise de cochon rustique et laineux qui a failli disparaître il y a une trentaine d'années; en castrer deux (adultes d'environ 100kg), c'est même exceptionnel...
    Ceux-ci ont été recueillis et sauvés par une association de protection des animaux. Vu leurs caractères et la dangerosité de leurs morsures, il valait mieux les stériliser et leur couper les crocs, et cela sur le terrain pour éviter le stress du transport.
    Mission réussie."
  • Qui a déjà assisté à un conseil de police? La covid-19 vous offre l'occasion.

    Conseil de police du 17 décembre 2020

    En raison du contexte de crise sanitaire, le Conseil de Police du 17 décembre 2020 se tiendra par visioconférence.

    La séance publique sera tout de même accessible en direct à la population via ce lien.

    Ordre du Jour (526.87 Ko).

     

  • A propos des feux d’artifices en cette période COVID…

    En temps normal, le Règlement Général de Police prévoit en son Art 130 que les tirs de pétards ou de tous matériaux pyrotechniques sont strictement interdits sur la voie publique comme dans les propriétés privées, SAUF autorisation écrite préalable du bourgmestre.
    Un espoir de tirer quelques fusées lors du réveillon confiné ?
    Malheureusement pour certains ou heureusement pour d’autres (pensée pour le chien de mémé), I ’Arrêté Ministériel COVID précise bien que l’utilisation d’artifices de divertissement, tant dans le domaine privé que public, est strictement interdite.
    Toutes les catégories d’artifice sont concernées sauf la catégorie F1- qui est peu dangereuse, peu bruyante et destinée à un usage à l’intérieur des bâtiments, par exemple les bougies d’artifice (comme sur les gâteaux d’anniversaire)-.
    Vous l’aurez compris, cette année, il n’y aura pas de dérogation possible.
    Si néanmoins vous voulez quand même tenter le coup, sachez que vous vous exposez à une amende de 250 €.
    La police veillera au bon respect des règles et verbalisera les infractions constatées.