- Page 2

  • Un conflit commercial a très mal tourné au camping Kon-Tiki

    image.jpg

    « MA FILLE DE 5 ANS A VU TOUTE LA SCÈNE : ELLE NE VOULAIT PAS ME LAISSER »

    Ce mercredi, alors qu’on inaugurait la piscine du camping Kon-Tiki à Gemmenich, un Welkenraedtois s’en est pris violemment au patron de la taverne du camping, Paul Vasbinder, devant une trentaine d’enfants. Un litige commercial serait à la source de cet affrontement. Le patron se dit victime de la famille du Welkenraedtois depuis plus de 10 ans !

    Mercredi soir, Paul Vasbinder, le patron de la taverne et friterie du Kon-Tiki à Gemmenich (Plombières), inaugurait la piscine de l’établissement quand il s’est fait violemment agresser devant tous les campeurs présents. Un jeune Welkenraedtois de 28 ans est venu tout spécialement au camping pour se battre avec lui. La cause de l’agression serait un conflit commercial qui opposerait Paul Vasbinder et la famille du Welkenraedtois qu’il connaît bien. « Il s’est amené vers 20h30 avec un ami pour me tabasser. Il a foncé directement sur moi alors que j’étais en train de monter une animation pour les enfants. Il savait bien que c’était l’ouverture de la piscine ce soir-là, explique Paul Vasbinder. Il m’a donné des coups de pied en me menaçant. il me disait “tu ne vivras plus très longtemps. On va te faire la peau !” Ce qui me dégoûte le plus ce sont les 30 petits enfants qui ont assisté à ça en pleurant. Une de mes employées les a vite mis sur le côté quand elle a vu qu’il fonçait sur moi mais ils étaient choqués. Et ma fille de 5 ans me suivait, elle ne voulait pas me laisser. Elle a tout vu. »

    En plus des enfants, une quinzaine de campeurs adultes a assisté à la scène. « Tant qu’ils ont vu que je me défendais, ils ne sont pas intervenus mais quand ça a mal tourné ils se sont mis entre lui et moi et ont essayé de le bloquer en attendant que la police arrive. On n’a pas réussi à le retenir. Il est remonté dans sa voiture et a foncé pour sortir du camping. Il a manqué d’écraser un enfant sur le chemin », ra- conte Paul Vasbinder.

    Le motif de cette bagarre résiderait en un conflit commercial qui oppose depuis très longtemps Paul Vasbinder et la famille du Welkenraedtois. « Ils n’acceptent pas que je ne les aie jamais pris comme fournisseur », explique le patron. Selon lui, c’est loin d’être la première fois que la famille s’en prend à lui ou à un des siens. « Ma femme s’est fait agresser alors qu’elle était enceinte. On m’a déjà renversé en voiture sur la route de Herbesthal. On m’a passé à tabac en 2003 en faisant allusion à cette famille. Dernièrement, le 7 avril, 3 hommes cagoulés sont venus au milieu de la nuit dans mon hall alors que j’y étais pour me frapper. J’ai reçu un mauvais coup au thorax mais j’ai réussi à me défendre », raconte le patron de 52 ans qui estime avoir étévictime de 5 à 10 agressions depuis 2003.

    Paul Vasbinder est au bout du rouleau. Le Plombimontois originaire de Welkenraedt en a plus qu’assez de ces agressions et de toute la pression qu’il y a autour. « Je suis un battant mais là je commence vraiment à en avoir marre. À chaque fois que je suis agressé les portes se ferment et on ne poursuit pas les coupables. Je demande juste à ce qu’on bouge maintenant parce que le vase déborde ! Cette agression est celle de trop. J’ai vraiment eu très peur. Je sens qu’ils sont en train de préparer un mauvais coup. Je pense qu’avant la fin de cet été je serai dans le cercueil. »

    Paul Vasbinder espère que cette dernière agression ne restera pas impunie. « C’est la première fois que j’ai la chance d’avoir 30 enfants et 15 adultes comme témoins. Après l’agression, la police m’a dit qu’on devait arrêter l’auteur mais ce matin (comprenez vendredi) on l’a vu qui se baladait dans la rue... » 

    VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 16 mai 2015

     

  • Décès de Madame Marie-Josée SCHILLINGS, veuve de Monsieur Joseph PERÉE

    La famille annonce le décès de Madame Marie-Josée SCHILLINGS, veuve de Monsieur Joseph PERÉE, née à Hombourg le 19 février 1936 et décédée à Herve le 14 mai 2015.

    La défunte repose au funérarium à Aubel où la famille recevra les visites ces vendredi 15, samedi 16 et dimanche 17 mai de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière d'Aubel, sera célébrée en l'église d'Aubel ce lundi 19 mai 2015 à 10 heures.

  • La Maison du Terroir vous accueille notamment ce dimanche

    Dimanche 17 mai
    Histoire locale, photos, documents, vie locale ainsi que l'histoire de son viaduc. Ouverture Capture d’écran 2015-05-14 à 18.59.12.pngtous les 1ers et 3èmes dimanches du mois.
     
    Visite de groupe sur réservation. Visite guidée pour les individuels tous les 1ers et 3èmes dimanches du mois de mai à novembre de 10 à 12 h et de 14 à 17 h
     
    Info : rue du Village, 87 - gratuit - 087 78 41 35

  • Décès de Monsieur Quirin DESWYSEN, veuf de Madame Louise SCHOBBEN

    La famille annonce le décès de Monsieur Quirin DESWYSEN, veuf de Madame Capture d’écran 2015-05-14 à 17.07.07.pngLouise SCHOBBEN, réfractaire de la guerre 1940-1945, membre de la Société Royale de Tir Saint-Brice, membre de la Société Royale Saint-Joseph de Montzen, membre d’honneur de la Royale Harmonie Sainte-Cécile, né à Hombourg le 21 juin 1926 et décédé à Eupen le 13 mai 2015.

    Le défunt repose au salon “La Bruyère”, rue Mitoyenne 299 à 4840 Welkenraedt, où la famille recevra les visites vendredi, samedi et dimanche de 17 à 19 heures.

     

    La veillée de prières aura lieu en la chapelle mariale de Moresnet-Chapelle le lundi 18 mai à 19 heures.

     

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Hombourg, sera

    célébrée en l'église paroissiale de Hombourg le mardi 19 mai 2015 à 10 heures.

  • Décès de Madame Erika ZSCHENDERLEIN, veuve de Monsieur Julien DEWILDE

    Zschenderlein.jpgLa famille annonce le décès de Madame Erika ZSCHENDERLEIN, veuve de Monsieur Julien DEWILDE, née à Lengenfeld le 14 août 1026 et décédée le 12 mai 2015 à Moresnet.

    La défunte repose à la Maison Régina à Moresnet.

    La veillée d’adieu aura lieu le jeudi 14 mai à 19 h. à la Maison Régina à Moresnet.

    La cérémonie d’adieu aura lieu le vendredi 15 mai 2015 à 12 h. au Crémotorium « Neomansio » à Welkenraedt (rue de l’Yser 146-148).

  • Un serpent exotique au camping

    BAELEN – SURPRENANTE DÉCOUVERTE DES POMPIERS DE PLOMBIERES 

    Capture d’écran 2015-05-13 à 07.35.17.png 

    Un serpent des blés d’1,25m capturé et entreposé à l’administration de Baelen 

    Les pompiers de Plombières ont été appelés pour un NAC (nouvel animal de compagnie) découvert dans le camping Wesertal de Baelen, ce lundi, peu après 18 heures. On ignore d’où s’est échappé l’animal, qui ne présente aucun danger pour l’homme. Il a été entreposé à l’administration communale dans l’attente de la signature d’une convention avec un refuge animalier.

    Alors qu’ils profitent du beau temps à l’extérieur, les tenanciers du camping Wesertal, à Baelen, remarquent que quelque chose bouge dans les taillis. À leur plus grande surprise, ils voient en sor- tir un serpent coloré long d’1,25m. Pris de peur, ils ap- pellent les secours, vers 18 heures, ce lundi.

    Les pompiers de Plombières ne tardent pas à arriver sur place et, au bout de cinq minutes, arrivent à capturer l’animal. Il est ramené à la caserne où la police de la zone du Pays de Herve est venue le récupérer. « Comme la commune ne dispose pas d’une convention avec un refuge animal, nous sommes allés le porter à l’administration communale, qui doit s’en occuper », renseigne la police. Celle-ci ignore d’où peut bien sortir ce reptile qui n’a rien de sauvage puisqu’il est censé vivre au sud-est des États-Unis.

    Capture d’écran 2015-05-13 à 07.36.19.pngÀ Baelen, le « colis », a reçu un accueil étonnamment favorable. Il faut dire que ce spécimen, un serpent des blés, est inoffensif pour l’homme. Même une morsure ne provoque presque aucune douleur et ne cause que des égratignures superficielles, selon un site spécialisé en NAC en captivité. « Il a été directement adopté par le personnel, s’amuse le bourgmestre de Baelen, Maurice Fyon. Nous sommes tenus de le maintenir à la disposition du propriétaire pour une durée de 45 jours, mais il n’est pas envisageable de le garder dans nos bureaux parce que cela demande un certain matériel. On va prendre contact avec l’ASBL liégeoise Crusoë avec laquelle on signera une convention pour l’avenir. » La commune n’avait en effet jamais été confrontée à la gestion d’un NAC, ce qui explique l’escale par l’administration.

    Y.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 13 mai 2015 

  • La réaction d'Albert Stassen au rejet de son recours

    Le commissaire d’arrondissement Albert Stasse, chargé de veiller au maintien des dispositions légales et réglementaires avait pris le 1er mai un arrêté constatant la mise d’office à la retraite au 30 avril du Albert_20140730_688.gifgouverneur Michel Foret (art 56 du statut des gouverneurs) et l’application de l’article L2212-51 du Code de la Démocratie locale chargeant le commissaire d’arrondissement de l’intérim en cas d’empêchement du gouverneur.

    Le 4 mai, il prend connaissance de l’arrêté du Gouvernement wallon du 30 avril  décidant de prolonger Michel FORET jusqu’au 30 juin. En présence de 2 actes contradictoires, le commissaire d’arrondissement  introduit le 6 mai 2015 un recours en extrême urgence auprès du Conseil d’Etat contre la décision du Gouvernement wallon du 30 avril afin de garantir la sécurité juridique des actes pris par le gouverneur quel qu’il soit.

    Ce lundi 11 mai avaient lieu les plaidoiries et l’auditeur du Conseil d’Etat a estimé que, malgré l’article 56 du statut des gouverneurs , le gouvernement wallon doit veiller à assurer la continuité du service public et peut prolonger le gouverneur sortant à cet effet ; par ailleurs, l’article L2212-51 du Code de la démocratie locale ne trouverait à s’appliquer qu’en cas d’absence d’un gouverneur en fonction alors que la circulaire de 2009 sur les remplacements du gouverneur vise tous les cas d’empêchement. Comme il n’y a pas d’arrêté du gouvernement constatant la mise d’office à la retraite du gouverneur sortant, il peut être prolongé…

    Devant cette interprétation inattendue de l’auditorat du Conseil d’Etat ,  le commissaire d’arrondissement a retiré son arrêté du 1er mai qui constatait l’application de l’article L2212-51 du Code de la Démocratie locale et le Gouverneur Michel FORET pourra dorénavant signer les actes de gouverneur en toute sécurité juridique jusqu’au 30 juin.

    Dans son arrêt tombé en fin de soirée ce 11 mai, le Conseil d’Etat déboute d’ailleurs le commissaire d’arrondissement mais avec une argumentation quelque peu différente de celle de l’auditeur et de celle du conseil de la Région Wallonne ainsi que de celle du conseil du gouverneur FORET.  En effet le Conseil d’Etat précise que la mise à le retraite d’office nécessite un arrêté de l’autorité qui nomme (le Gouvernement régional) et que la décision de prolonger Michel FORET n’est pas un acte juridique  qui modifie la situation de l’intéressé mais une décision politique (théorie du fonctionnaire de fait) ne nécessitant pas de motivation formelle. La question du remplacement ne se pose dès lors pas et l’article L2212-51 ne trouve pas à s’appliquer.

    Il admet toutefois qu’une question d’illégalité à laisser en fonction un gouverneur qui a dépassé l’âge de la retraite pourrait être posée mais que le commissaire devait, dans ce cas, mettre le gouvernement en demeure de prendre un arrêté mettant Michel Foret à la retraite  et qu’en cas d’inertie pendant 4 mois, cette décision implicite de rejet pourrait être attaquée devant le Conseil d’Etat et qu’à défaut d’avoir suivi cette procédure, l’objet du recours n’est pas un acte administratif susceptible de recours et est dès lors irrecevable.

    Cette motivation  inattendue n’a été évoquée pour l’essentiel ni par la partie adverse(Région) ni par la partie intervenante (Gouverneur)  ni par l’auditeur du Conseil d’Etat  et montre à suffisance qu’on se trouve dans une matière sujette aux interprétations les plus diverses.

    C’est afin de préserver cette sécurité juridique  des actes du gouverneur que le recours avait été introduit. Le Conseil d’Etat a dit le droit et le commissaire d’arrondissement s’y tient.

  • Rejet du recours du commissaire d’arrondissement

    20140730_693.gif

    Le Gouverneur Michel Foret et le commissaire d'arrondissement Albert Stassen entourant le député provincial-président André Gilles.

    Le gouverneur de la province de Liège ayant atteint l’âge de la retraite en avril 2015, le Gouvernement wallon a décidé le 30 avril de prolonger ses fonctions jusqu’au 30 juin dans l’attente de la désignation de son successeur.Le 1er mai, le commissaire d’arrondissement, estimant que le gouverneur était sorti de charge, a pris, comme «gouverneur ad interim» un arrêté par lequel il s’en attribue les pouvoirs et ordonne, sous peine de sanctions pénales, à toutes les autorités de lui présenter tous les actes destinés au gouverneur.

    Il a aussi introduit un recours en suspension d’extrême urgence contre la décision du gouvernement de prolonger les fonctions du gouverneur.

    Par l’arrêt n° 231.185 du 11 mai 2015, le Conseil d’État a rejeté ce recours. Il a jugé que, même ayant atteint l’âge de la retraite, le gouverneur ne quitterait ses fonctions que le jour où un arrêté du gouvernement wallon le déciderait, et que la «décision» du 30 avril 2015 n’était pas un acte susceptible de recours, mais la décision politique de ne pas adopter pour l’instant d’arrêté le mettant à la retraite.

    Incidemment, il a aussi relevé que le commissaire d’arrondissement ne pouvait, le 1er mai, s’attribuer les pouvoirs du gouverneur.

  • La Coupe de la province aux Plombimontoises

    FOOTBALL FEMININ 

    C’est une réelle performance qu’ont signé les Plombimontoises. Avec autant de culot que de détermination, elles se sont approprié la Coupe de la Province au nez et à la barbe d’Aqualiennes, grandissimes favorites.

    « Nous avons effectivement dé- joué tous les pronostics au terme d’une prestation exem- plaire de mes protégées », sou- ligne Xavier Walin. « Pour parvenir à leurs fins, elles ont d’abord respecté les consignes à la lettre avant de faire preuve d’un jusqu’auboutisme infaillible. »

    Et l’entraîneur de revenir sur le fil de la rencontre. « J’avais tiré les enseignements de nos deux confrontations (perdues) en championnat et mis en place un dispositif qui allait s’avérer payant. En début de partie, nous avons certes privilégié la défense, mais nous étions toujours prêts à partir en contre-attaques. A ce moment, j’espérais surtout retarder l’échéance le plus longtemps possible. Il faut bien avouer que nous étions dans les cordes durant les vingt premières minutes. C’est alors que Stéphanie Hoen a ouvert la marque en notre faveur juste avant le repos. Soit, au bon moment. Aywaille a tenté de réagir à la reprise mais, à la 55e, Caroline Deckers transformait un coup franc : 2-0. Dès cet instant, nous avons pu gérer les ultimes échanges car nos rivales avaient le moral dans les chaussettes. C’est une formidable récompense pour cette équipe qui repartait de zéro en début de saison. »

    Dans le camp d’en face, Yolande Hennen faisait contre mauvaise fortune, bon cœur : « Ce n’est pas toujours les meilleures qui l’emportent. Nous aurions mené 3 ou 4-0 au quart d’heure, personne n’au- rait trouvé à redire. C’est bien évidemment une très grosse déception, mais bravo à Plombières qui a su exploiter ses rares occasions. »

    MICHEL CHRISTIANE dans LA MEUSE VERVIERS du 12 mai 2015 

  • Albert Stassen attaque la prolongation du gouverneur

    PROVINCE DE LIÈGE – POLITIQUE 

    En extrême urgence devant le Conseil d’État 

    Capture d’écran 2015-05-12 à 07.13.12.png 

    Illégale la prolongation de deux mois du gouverneur Foret à son poste ? C’est ce que pense le commissaire d’arrondissement Albert Stassen, qui attaque la Région wallonne au Conseil d’État en extrême urgence. Selon le Plombimontois, l’arrêté du gouvernement wallon est illégal... c’est donc lui qui doit faire fonction de gouverneur en attendant un successeur.

    Michel Foret (MR), le gouverneur de la province de Liège, devrait être un (heureux) pensionné. Il a en effet atteint l’âge de 67 ans. Mais en attendant de désigner son successeur, le gouvernement de la Région wallonne a décidé, le 30 avril dernier, de prolonger le Liégeois pour 2 mois.

    Capture d’écran 2015-05-12 à 07.14.00.pngUne décision avec laquelle le commissaire d’arrondissement Albert Stassen (cdH), de Plombières, n’est pas d’accord. Et pour cause : en cas d’impossibilité pour le gouverneur d’exercer sa mission, c’est le commissaire d’arrondissement qui est gouverneur faisant fonction. Albert Stassen estime donc qu’il devrait être actuellement gouverneur ff en lieu et place de Foret. Il a introduit un recours en extrême urgence au Conseil d’État, recours qui a été plaidé ce lundi.

    « Pour nous, depuis que le statut du gouverneur a été revu en 2008, il n’est pas possible de prolonger sa mission au-delà de l’âge de 67 ans, que Michel Foret a eu en avril. L’arrêté du gouvernement wallon n’a donc pas de base légale », exlique Nicolas Petit, l’avocat d’Al- bert Stassen. Pour lui, le gouverneur est d’office à la pension, pour la Région wallonne il faut un acte confirmatif.

    Quel est l’intérêt d’attaquer cette prolongation ? Outre le prestige de la fonction de gouverneur, Albert Stassen se pose la question de la validité des actes signés actuellement par le gouverneur. « Car si sa désignation est illégale, tout ce que signe le gouverneur dans l’intervalle risque d’être attaqué », poursuit son avocat. Qui souligne aussi qu’une des fonctions du commissaire d’arrondissement est justement de veiller au respect des dispositions légales et réglementaires dans son ressort.

    Mais l’affaire part mal pour Stassen, l’avis de l’auditeur du Conseil d’État est favorable au gouvernement wallon. « L’auditeur du Conseil d’État estime que le gouvernement wallon doit veiller à assurer la continuité du service public, et donc prolonger M. Foret à cet effet. C’est une interprétation inattendue », estime pour sa part Albert Stassen. « Mais si la sécurité juridique des actes du gouverneur est garantie, je m’incline sans problème. » La réponse de la cour administrative devrait tomber aujourd’hui ou demain.

    AURÉLIE FRANSOLET & BRUNO BECKERS dans LA MEUSE du 12 mai 2015

    Lire la suite