- Page 4

  • Montzen-Gare : kermesse annuelle

    Du jeudi 14 au samedi 16 mai

    • Jeudi : tournoi de mini foot
    • Vendredi : bal des jeunes à 21h
    • Samedi : water volley, blind test et soirée de clôture

    Infos : 087 78 50 33 - Montzen-Gare à 4850 Montzen

  • Le Plombimontois veut être jugé à Eupen

    PLOMBIÈRES – AFFAIRE DE LA MILICE PRIVÉE À SPRIMONT 
    La milice privée avait voulu neutraliser les travailleurs 

    Capture d’écran 2015-05-07 à 12.34.59.png

     Le tribunal correctionnel de Liège devait entamer, dès ce mercredi matin, l’examen d’un dossier très particulier : un habitant de Plombières ainsi que neuf Allemands et un Français se voient reprocher une tentative de vol avec violence et des faits de séquestration à la suite de l’envoi d’une « milice privée », le 26 février 2012, dans une usine établie à Sprimont. Mais il faudra d’abord statuer sur le lieu où ils seront jugés, car ils réclament le renvoi du dossier vers Eupen...

    Ce mercredi, face au palais de justice de Liège, une grande banderole avait été déployée par d’anciens travailleurs de la société sprimontoise Meister Benelux : « Nous n’étions pas armés, nous n’étions pas des agresseurs, nous défendions nos emplois et le futur de l’entreprise ». Certains d’entre eux figurent parmi les parties civiles ; ce sont leurs anciens patrons qui prennent place sur le banc des prévenus.  

    DISPARUS DANS LA NATURE

    Les faits datent du 26 février 2012, un dimanche après-midi. L’entreprise était bloquée depuis un certain temps faute d’accord avec les syndicats, qui voyaient d’un mauvais œil une partie de plus en plus importante de leur production migrer vers la République Tchèque. Mais les responsables de la société-mère de Meister, Poppe + Potthof, étaient impatients de remettre la main sur des produits qu’ils devaient livrer et, selon certains témoignages, sur une machine de production qu’ils voulaient déménager vers les Pays de l’Est. Plutôt que de s’y prendre par le biais d’un référé, ils avaient opté pour l’engagement, via deux sociétés de gardiennage allemandes, d’une « milice privée » constituée de dix à vingt hommes. Ceux-ci avaient pénétré sur le site habillés de noir et encagoulés. Ils avaient empêché les trois ouvriers présents, qui assuraient la maintenance, de sortir ou de téléphoner. L’alerte avait quand même pu être donnée et une bonne centaine de travailleurs étaient arrivés en renfort, cernant les lieux et empêchant la « milice privée » de sortir. La police était finalement intervenue pour faire évacuer les hommes vêtus de noir, qui avaient aussi- tôt disparu dans la nature et n’avaient jamais été retrouvés. C’est pour cette raison que seuls des cadres de la société-mère de Meister, mais aussi des deux sociétés de gardiennage, sont poursuivis, à titre de commanditaires. Puisque tous parlent allemand, ils ont demandé à être jugés dans cette langue... Mais il y aura une petite quinzaine de parties civiles, qui parlent toutes français, et cinq des prévenus allemands sont défaillants. Le débat sur ce point a été fixé au 2 septembre ; on devrait donc sa- voir dès l’automne si le dossier va atterrir devant la justice eupe- noise. l

    LAURENCE WAUTERS dans LA MEUSE VERVIERS du 7 mai 2015 

  • Contrechamp avec Thierry Wimmer

    Contrechamp : Thierry Wimmer, Président CHPLT et Bourgmestre de Plombières (diffusé le 05/05/2015)

    1430841000124_capture_d_cran_2015-05-05_17.48.51.pngPrésident du Centre Hospitalier Peltzer La Tourelle de Verviers et Bourgmestre de Plombières, Thierry Wimmer est l’invité de Contrechamp ce soir… Parmi les sujets évoqués, le projet d'une nouvelle maison de repos dans le sud de l'arrondissement gérée par les Heures-Claires, la situation financière et les projets de développement du CHPLT, les investissements à venir à Plombières...     

  • Télétourisme à la gare de Hombourg

    11187142_903243196392632_5784393067096484923_o.jpg

    Ce mercredi 6 mai, vous pouvez découvrir la gare de Hombourg: RDV dans télétourisme à 11h50 sur La Une.

    Il y a quelques années, la gare d’Hombourg située sur le plateau de Herve, a été rachetée par un couple amateur de rénovation qui l’a transformée en salle de fête. En face de la gare, un ancien hôtel fait désormais office de gîte. Mais la pépite la plus surprenante de cette ancienne gare routière est sans doute les logements insolites situés sur les rails, juste derrière la bâtisse. Trois wagons d’origine ont été réaménagés pour permettre aux curieux de dormir dans le confort précaire des wagons-lits d’antan. Idée originale qui a l’air de trouver son public.

    Infos pratiques :
    La gare de Hombourg
    Rue de la station 52-58
    4852 Hombourg
    +32 (0) 474 17 34 53
    www.lagarehombourg.be
    info@lagarehombourg.be

  • 3 mois avec sursis pour le tueur à gage

    PLOMBIÈRES – AFFAIRE SCHREUL 

    Léonard Druvent, un habitant de Plombières, a été condamné lundi par le tribunal correctionnel d’Eupen à 3 mois de prison avec sursis pour avoir accepté une mission de tueur à gages pour le compte de Romain Schreul, lui-même condamné à la perpétuité par la cour d’assises de Liège en 2013.Capture d’écran 2015-05-05 à 07.45.29.png

    Un habitant de Plombières a été reconnu coupable, lundi, d’avoir accepté une mission de tueur à gages pour le compte de Romain Schreul, un habitant de Lontzen, qui a été condamné à perpétuité par la cour d’assises de Liège pour les empoisonnements de sa tante et de son épouse. Il aurait par ailleurs demandé au prévenu, un ancien copain d’enfance, d’exécuter son ex-épouse.
    L’homme aurait d’abord refusé, puis aurait décidé d’arnaquer son ami. «Je lui ai dit que je connaissais deux Albanais qui pouvaient le faire pour lui et que ça lui coûterait 25.000 eu
    ros. Avec cette somme, nous sommes allés dans un café à Aix-la-Chapelle, je suis entré, j’ai bu un café, j’ai fumé une cigarette et je suis sorti en lui faisant croire que c’était réglé, que son ex-femme serait tuée », avait raconté l’actuel prévenu lors du procès d’assises de Romain Schreul, en octobre 2013.

    Pour ces faits, il a été condamné à 3 mois de prison et à une amende de 250 euros. Ces peines sont assorties d’un sursis de 3 ans. 

  • Perdre son code PIN coûtera 5 euros

    PLOMBIERES – CARTE D’IDENTITÉ 

    Le conseil communal de Plombières a adopté mercredi soir, une mesure qui pourrait coûter cher aux Capture d’écran 2015-05-05 à 07.42.08.pngdistraits. Désormais, perdre ou oublier le code PIN de sa carte d’identité coûtera 5 euros. « Certains sont spécialistes en la matière et se présentent tous les deux mois à l’administration communale pour obtenir un nouveau code PIN », plaisante le bourgmestre Thierry Wimmer qui précise qu’il y a une procédure à suivre et que l’administration doit écrire à Bruxelles pour obtenir ce nouveau code. Une mesure qui devrait donc inciter les têtes en l’air à retenir le code de leur carte d’identité. 

     
  • Oui à la « give-box »

    PLOMBIERES – RECYCLAGE 

    Capture d’écran 2015-05-05 à 07.32.11.pngLes mandataires communaux plombimontois ont décidé mercredi soir de donner mandat à Intradel pour ses actions de prévention en 2015. Outre la distribution de livre de recettes visant à éviter le gas- pillage et la distribution de sacs réutilisables, il y a la fameuse « give-box », la boîte où l’on dépose des objets à donner. Malgré le scepticisme et les interrogations qui règnent autour de cette « give-box », les élus ont donné mandat à l’intercommunale tout en lui demandant qu’à l’avenir elle formule des actions plus pragmatiques et directement utiles aux citoyens.  

  • Pas de tour final pour Plombières

    FOOTBALL - PROVINCIALE 3D 

    Résultats du dernier dimanche: 

    FC Eupen - Plombières: 4 - 0

    Hombourg - Waimes B: 6 - 0

    Au classement, Hombourg termine premier avec 75 points et Plombières est 7ème avec 46 points.

    FC Eupen - Trois-Ponts et Recht- Faymonville, ce sera le programme de la première journée du tour final de P3D qui est programmée ce jeudi 7 mai. L’absent de ce tour final, c’est Andrimont qui, en s’inclinant à Recht, n’a pas pu profiter de la défaite de Trois-Ponts contre Faymonville pour s’emparer de la cinquième place qualificative. Une déception pour le Standard qui avait quitté la série C pour ne pas devoir y croiser Lixhe. Pour la 14e place, c’est Elsenborn qui l’a décrochée et jouera à l’Elan Dalhem jeudi soir. Waimes B et Stavelot B descendent en P4 et, pour rappel, Hombourg est champion et re- joint la P2. 

  • Nouveau : une association des pompiers volontaires

    RÉGION VERVIÉTOISE – SERVICES INCENDIECapture d’écran 2015-05-02 à 09.20.05.png

    Simulation d'incendie au Castel Notre-Dame de Rémersdael: les pompiers de Plombières ont collaboré avec des pompiers néerlandais

    L’association des pompiers volontaires francophones et germanophones belges a été créée le 10 avril dernier à Stavelot et compte actuellement 250 membres de l’ensemble des zones de secours. Comme leurs collègues néerlandophones, les pompiers volontaires francophones et germanophones belges disposent d’une association pour les représenter.

    C’est dans le contexte de la réforme des services incendie et des inquiétudes qu’elle soulève que cette association a vu le jour. Et c’est un pompier de Plombières, Frédéric Lex, qui en est le président.

    Cette association composée de pompiers volontaires cible une coopération étroite entre tous les partenaires sur le terrain et un dialogue constructif et positif avec le gouvernement.

    « Les responsables de l’association estiment que si la nouvelle législation n’est pas mise en place avec un mini- mum de souplesse et de tolérance, l’investissement et le dévouement du nombre de volontaires risquent d’être mis à mal, ce qui aurait pour première conséquence d’augmenter considérablement le budget à allouer aux services incendie », indique le communiqué.

    Un premier groupe de travail a dé- jà planché sur le projet d’arrêté « formation » afin de transmettre les remarques sur celui-ci à leurs collègues du nord.

    « C’est ainsi la première fois que les pompiers volontaires s’expriment d’une seule et unique voix », conclut le communiqué.