- Page 2

  • Décès de Madame Irène HERZET,

    Capture d’écran 2019-04-02 à 11.41.05.pngLa famille annonce le décès de Madame Irène HERZET, née à Gemmenich le 12 août 1934 et décédée à Eupen le 31 mars 2019.

    La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation au cimetière de Gemmenich, sera célébrée en l’église Saint-Hubert de Gemmenich, le VENDREDI 5 AVRIL 2019 A 10 H 30.

    La veillée de prières aura lieu en la même église, le jeudi 4 avril 2019 à 19 h.
    La défunte repose à la chapelle ardente de le Maison Régina, rue du Calvaire 1, à Moresnet, où la famille sera présente le mercredi 3 avril 2019 de 17 à 19 h et le jeudi 4 avril 2019 de 17 à 18 h 30.

    Faire-part.

  • Nosbau: les francophones veulent être autonomes en juin

    Les cinq communes francophones affiliées à la société de logements sociaux Nosbau, à savoir Welkenraedt, Plombières, Thimister-Clermont, Aubel et Baelen, espèrent devenir autonomes dès juin prochain à l’occasion du renouvellement des instances. Elles souhaitent ainsi préparer au mieux l’éventuelle fusion avec le Foyer malmédien, option choisie par les cinq communes francophones, a fait savoir lundi à l’agence Belga, Jean-Luc Nix, bourgmestre de Welkenraedt.

    Nosbau, dont la particularité réside dans l’affiliation de communes francophones et germanophones (Lontzen, Raeren, La Calamine, Eupen), est touchée par la sixième réforme de l’État qui octroie à la Communauté germanophone une pleine autonomie en matière de logement.

    Créée en 2003 et forte de 1.750 logements, elle va donc être scindée en deux, les communes germanophones se ralliant à la structure existante de Saint-Vith. Pour les communes francophones, la donne était claire: choisir entre Logivesdre, la Régionale visétoise et Le Foyer malmedien.

    C’est cette dernière structure qui a été choisie « car la typologie des communes correspond. De plus, nous aurions été absorbés par les deux autres structures. Ici, avec nos 600 logements, on rejoint une structure de 400 habitations. Cependant, cette solution doit encore faire l’objet d’analyses surtout financières », admet Jean-Luc Nix.

    Selon une analyse, les cinq communes francophones affiliées à Nosbau pourraient réaliser une structure indépendante, mais cette solution n’est pas préconisée par la ministre wallonne du Logement, Valérie De Bue.

    « Avant de parler fusion, il faudra que le décret soit voté. Néanmoins, nous souhaitons être autonome dès juin en récupérant le numéro de Nosbau pour préparer ce mariage sereinement », ajoute M. Nix.

  • Dérapage d'un cortège nuptial

    Samedi un cortège d'invités se rendant à une salle de fêtes pour un mariage turc à Vaals a dérapé. Au moins deux blessés ont été conduits à l'hôpital. Les festivités ont pu avoir lieu, mais hier des citoyens ont interrogé une commission du conseil communal de Vaals au sujet de ces débordements qui ne seraient pas exceptionnels.

  • Décès de Monsieur Jean-Michel LEX, époux de Madame Marie-José PELSSER

    La famille annonce le décès de Monsieur Jean-Michel LEX, époux de Madame Marie-José PELSSER, né à Welkenraedt le 5 mars Capture d’écran 2019-04-01 à 17.42.58.png1952 et y décédé le 31 mars 2019

    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Montzen. sera célébrée en l'église Saint-Etienne de Montzen, le
    JEUDI 4 AVRIL 2019 À 10H30.

    La veillée de prières aura lieu en la même église le mercredi 3 avril 2019 à 19h30
    Le défunt repose au funérarium Hausman, rue de l’Ecole 51b à Welkenraedt (parking à côté de la Croix-Rouge), où la famille sera présente le mardi 2 et le mercredi 3 avril 2019 de 17 à 19 heures

    Si vous désirez manifester votre sympathie, vous êtes invités à verser un don à l’ASBL Education et Formation au Développement Durable, sur le compte BE19 7320 3324 7712 avec la mention «Jean-Michel Lex».

    Faire-part.

  • Des matchs nuls qui ne font pas l'affaire de Hombourg

    P2C

    TROIS-FRONTIERES – CS VERVIERS : 1-1

    Buts: 38 e J. Gerrekens (1-0), 75 e L. Gristina (1-1)

    Trois-Frontières: M. Voncken, Y. Hansen, B. Hagelstein, J. Gerrekens, E. Rampen, L. Delaire, M. Pirnay, J. Braeken, J. Masset, A. Kasprzak (65e P. Gouem), I. Lemma (79 e R. Gouem)

    Cercle Sportif Verviers: D. Lorquet, G. Bebronne (77 e M. Mohamud), S. Nagui, Z. Hoummadi, M. Scheen, A. Ayvazoglu, K. Ayvazoglu (83 e M. Mohamed), M. Lambert, A. Glogov (73 e L. Gristina), M. Lorquet, M. Alcabir  

    Cartes jaunes: 17 e Braeken, 44 e Bebronne, 67 e Lemma, 76 e K. Ayvazoglu

    Arbitre: M. Toure

    Assistance: +/- 70

    HOMBOURG – WAIMES : 1-1

    Buts: 2 e A. Gollac (0-1), 34e B. Hick (1-1)

    Hombourg: O. Degueldre, M. Degueldre, C. Wilmet, L. Potoms, B. Hick, C. Vanderheyden, F. Fitschy (85e N. Hauseux), A. Gutmann, B. Thomsin (57e J. Schoordijk), A. Martin (77e S. Loozen), J. Henrion

    Waimes: C. Benoit, A. Tixhon, R. Bastin (46e A. Grandjean), D. Grignard, E. Maréchal, N. Van Swieten, R. Jacob, M. Bastin, B. Roufosse, A. Gollac, Q. Van Lancker (46e T. Van De Sande)

    Cartes jaunes: 41 e Van Lancker, 43 e Henrion, 55 e Grignard, 67 e Schoordijk, 80 e Hick, 82 e Van Swieten, 87e Loozen, 90e Wilmet

    Arbitre: M. Mancini

    Assistance: 50

    P4G

    Hombourg B - Waimes B : 2 - 3

    Spa* - Tr. Frontières B : fut. 5 - 0

  • Fitschy appelé à la rescousse avec Chocky Mertens à Hombourg pour remplacer Sluysmans, limogé

    Coup de théâtre samedi à Hombourg, où l’entraîneur Luc Sluysmans a été défenestré et remplacé par un nouveau duo d’entraîneurs, Christian Fitschy et Jean-Claude « Choky » Mertens. Fitschy était déjà sur le banc ce dimanche…

    Comme annoncé en primeur samedi soir sur notre édition numérique (verviers.lameuse.be), l’AC Hombourg a remercié samedi son entraîneur, Luc Sluysmans pour le remplacer par un duo composé de Christian Fitschy et « Chocky » Jean-Claude Mertens.

    Une nouvelle tout à fait surprenante à 4 matchs du terme de la compétition, surtout que Fitschy était déjà sur le banc d’Hombourg dimanche après-midi face à Waimes (1-1). Le Spadois, mais Hombourgeois de cœur, était donc de retour à l’Athlétic après 2 ans.

    « Henri Stassen, le président, m’a sonné samedi midi pour me demander si je pouvais donner un coup de main club et tenter de les sauver sur les 4 derniers matches », expliquait l’instituteur de Creppe. « J’étais très surpris et mal à l‘aise vis-à-vis de Luc Sluysmans, que je connais bien. J’étais souvent au bord du terrain car mon fils joue à Hombourg, mais il n’y a eu aucun coup de ma part derrière tout cela. Je ne savais pas samedi matin en me levant que j’allais être sur le banc d’Hombourg le lendemain après midi comme T1 ! » Et d’ajouter : « En fait, c’était Choky (Mertens) qui devait être là, mais il était absent ce week-end et moi, ce sera le prochain car je serai en vacances de ski. C’est pourquoi nous reprenons l’équipe en binôme et surtout parce que nous connaissons très bien le club et les joueurs. Je me voyais obligé d’accepter car Hombourg est quand même mon club. Aussi, Philippe Stassen, qui sera le T2 de son frère (Xavier), nous aidera aussi durant cette période. »

    Luc Sluysmans de son côté signalait : « Le président m’avait sonné samedi après-midi pour me faire part que des joueurs n’arrêtaient pas de lui sonner en signalant que je n’étais plus motivé, etc. Ce qui est totalement faux, car s’il y avait bien un motivé dans le groupe, c’était moi. Je ne suis ni déçu, ni content, mais le foot est ainsi fait. C’est la mentalité d’aujourd’hui et même dans un club aussi familial que celui de Hombourg, ce sont les joueurs qui font la loi… Henri Stassen ne me l’a pas annoncé de gaîté de cœur, c’est clair, mais si cela avait été fait fin décembre, j’aurais trouvé cela plus normal. Ils veulent donc tenter le fameux choc psychologique comme on dit, mais il n’y a aucune rancune dans mon esprit. Je ne voulais pas entraîner à ce niveau, mais je l’ai quand même fait et cela m’a ainsi donné de l’expérience. » 

    PATRICK GODARD dans LA MEUSE VERVIERS du 1er avril 2019.

  • Pris deux fois pour ivresse par les mêmes policiers

    Du genre entêté ou inconscient, à moins qu’il ait été tellement dans le cirage qu’il ne se rendait plus vraiment compte de rien, ce Plombimontois. Voire les trois à la fois…

    Un Plombimontois a ainsi d’abord été contrôlé positif à l’alcool par une équipe de la zone Vesdre-Gueule, à La Calamine, vers 0h20, dans la nuit de vendredi à samedi. Son permis lui a alors été immédiatement retiré. Peu après, les mêmes représentants de l’ordre interceptent un véhicule. Et qui est au volant ? À nouveau notre homme âgé de 28 ans, pardi ! Ce qui lui a valu un nouveau P.-V. On imagine que cette récidive rapide va lui valoir une sanction adaptée…

    (LA MEUSE VERVIERS du 1er avril 2019)

  • Jean-Michel Lex meurt d’un infarctus en se rendant à la manif pour le climat

    Triste nouvelle à Plombières : en se rendant en train à une manifestation pour le climat, Jean-Michel Lex est décédé d’une crise cardiaque.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 1er avril 2019.

    Comment exprimer ma profonde tristesse ? Jean-Michel, ce fut mon premier animateur d'un atelier de taille, l'initiateur et réalisateur d'un Agenda 21 en milieu scolaire (Institut Robert Schuman à Eupen), un écologiste dans l'âme et dans chaque geste quotidien, un indigné permanent contre toutes les injustices sociales et humaines, bref un citoyen engagé dont notre société en a tant besoin.
    "S’endormir dans un train à destination d’une marche pour le climat, qu’aurait-il demandé d’autre ... juste ... que cela se passe dans 20 ans ... !" (Frédéric Lex)
    Pionnier des toutes les causes écologiques, tu resteras toujours un exemple à suivre pour beaucoup d'entre nous, ami.e.s de cette planète et d'une société plus solidaire. <3
    Plein de pensées positives et toutes mes condoléances à sa famille, son épouse, ses enfants, et une pensée spéciale à Jacqueline, sa sœur, qui fait partie de notre équipe des co-présidents ECOLO de l'arrondissement de Verviers.

    (Herbert Meyer, secrétaire régional d'Ecolo Verviers, sur Facebook).