- Page 2

  • La pendaison de William, 20 ans, avait été diffusée sur Facebook ! Sa famille ne croit pas à un suicide

    Capture d’écran 2020-05-18 à 08.12.57.pngLe 12 août 2018 la famille Dejardin vit un drame dont elle ne se remettra jamais. William, âgé de 20 ans, est retrouvé sans vie dans le grenier de la maison qu’il louait à Gemmenich (Plombières). À l’horreur de cette découverte et de ce violent décès viennent s’ajouter des éléments que sa famille juge plus que troublants. La maman de William est persuadée que son fils a été tué tandis que Jordan, le frère du jeune homme, estime que le dossier a été bâclé et veut que la justice se penche sérieusement sur l’affaire.

    D'un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 18 mai 2020

  • Evolution de la COVID-19

    Point COVID-19 hebdomadaire de ce vendredi 15 mai 2020, pour Plombières et ses environs, pour la dernière semaine (les 7 derniers jours):
    • 38 cas recensés à Aubel (+5/semaine)
    • 141 cas à Herve (+5/semaine)
    • 35 cas à Dahlem (+1/semaine)
    • 29 cas à Fourons (+0/semaine)
    • 56 cas à Plombières (+1/semaine)
    • 28 cas à Thimister-Clermont (+0/semaine)
    • 53 cas à Welkenraedt (+4/semaine)
    16 nouveaux cas cette semaine sur l'ensemble des communes répertoriées ici contre 14 nouveaux cas la semaine précédente.
    • Graphique 1: progression des cas sur Aubel, depuis le 31 mars (ci-dessus).
    • Graphique 2: progression à Aubel et dans les communes limitrophes.

      Capture d’écran 2020-05-15 à 15.54.38.png

    • Graphique 3: progression à Aubel et dans les communes limitrophes, en fréquence (cas/1000 hab.). La moyenne dans la Province de Liège est d'environ 5.8 cas / 1000 habitants.

      Capture d’écran 2020-05-15 à 15.55.23.png

    Rappel: je compile ces graphiques à partir des données publiques disponibles (source: https://epistat.wiv-isp.be/Covid/) afin de permettre à mes concitoyens proches de visualiser les données locales nous concernant, ce qui n'est pas chose aisée sinon. Ensuite, à chacun de se faire une opinion informée. Mais gardons la tête froide et restons courtois dans les commentaires
    Je vous souhaite un bon week-end, et prenez-soin de vous et de vos proches.
    A vendredi prochain!
     
    Pierre BOULE

     

    Lire la suite

  • Nous sommes prêts !

    Suite aux consignes reçues par la Fédération Wallonie-Bruxelles, toute l’équipe de Maria-Hilf s’est mobilisée pour se mettre à la mode « Covid-19 » …

    Beaucoup d’énergie, beaucoup de rires, du peps et c’est parti !

    Gel hydro alcoolique, sprays désinfectants, masques et signalisation ont trouvé leur place dans nos locaux…

    Réaménagement des classes aux normes 4m²/enfant et 8m²/adulte, pictogrammes de sécurité et consignes affichées partout !

    Le feu vert du conseiller en prévention est arrivé et c’est officiellement parti !

    Après une communication claire avec les familles, c’est avec une énorme motivation que nous accueillerons les élèves de P6 ce lundi !

     

    Dès la semaine du 25 mai, ce seront les enfants de P1 et P2 qui regagneront les bancs de l’école.

    Ceux-ci seront certes un peu plus espacés que d’habitude, mais l’important est de nous retrouver « progressivement », dans le respect maximal des règles reçues…

    Vivement se revoir, tout ira bien !

    Jean-Pierre LAMBIET, directeur
  • Décès de Monsieur Joseph PELZER, époux de Madame Georgette DEMOULIN

    Capture d’écran 2020-05-14 à 15.33.36.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Joseph PELZER, époux de Madame Georgette DEMOULIN, né à Moresnet  le dimanche 3 novembre 1935 et y décédé à le mercredi 13 mai 2020 à l'âge de 84 ans.

    Par mesure de confinement les visites sont strictement réservées à la famille.

    L’ihumation aura lieu au cimetière de Moresnet le samedi 16 mai.

  • Selon Damien Ernst, la solution pour les déchets nucléaires est connue et se situe... en Flandre

    Ce mardi, le Grand-Duché mettait un coup de projecteur sur la consultation publique lancée par l’Ondraf (organisme public fédéral belge chargé de gérer les déchets radioactifs en Belgique) le 15 avril dernier. Le but de cette consultation est d’inviter la population à donner son avis sur un pré-projet d’arrêté ministériel qui servirait à déterminer les sites potentiels pour enfouir les déchets nucléaires.Capture d’écran 2020-05-14 à 12.35.19.png

    Une cartographie a été réalisée. Il faudra faire des forages et essayer d’identifier le ou les endroits où ces déchets seraient mis en sécurité », explique Damien Ernst, spécialiste de l’énergie.

    Pour le professeur d’université, notre pays sait déjà quels sont les meilleurs endroits pour ac- cueillir les déchets nucléaires. « Le meilleur site est situé à Mol (dans le Limbourg). Ils seraient enfouis dans l’argile de Boom. Il est imperméable à l’eau. Cela m’étonnerait très fortement qu’on sélectionne un site sur le territoire wallon. »

    D'un article de NICOLAS DEKIMPE à lire dans LA MEUSE LUXEMBOURG du 14 mai 2020.

  • Les masques en tissu meilleurs que ceux du supermarché

    Il y a un mois, on craignait une pénurie grave de masques. Aujourd’hui, même les supermarchés ont réussi à se fournir. Des ventes qui ne plaisent pas à tout le monde. Notamment aux pharmacies, à tel point que certaines ont décidé de brader leurs masques le weekend passé. Mais les communes qui ont encouragé la production artisanale de masques ne voient pas non plus d’un très bon œil ces masques. En partie parce qu’on n’est pas certain de leur fiabilité ni de leur qualité.

    « Il ne s’agit que de masques en papier qui ne sont pas du tout chirurgicaux. Nos couturières proposent des masques en tissu auxquels on peut mettre un filtre. Ce qui n’est pas la même chose », détaille Kathleen Perée, l’échevine qui coordonne la production à Aubel. 

    « J’ai bien peur que cela fasse plus de mal que de bien », ajoute Anne Cabron-Wetz, la présidente du CPAS de Stavelot. « On a un peu l’impression que c’est juste une feuille de papier qui ne fera rien du tout. Les gens vont se croire en sécurité avec alors qu’ils ne le seront sûrement pas. Que ce soit pour le porteur et les personnes aux alentours. »

    Lire la suite

  • Décès de Monsieur Georges FRENNET

    La famille annonce le décès de Monsieur Georges FRENNET, né le 6 juin 1926 et décédé le 11 mai 2020.

    Compte tenu des circonstances actuelles, la famille ne recevra pas de visites.

    Un recueillement, suivi de l’inhumation au cimetière de Plombières, aura lieu le jeudi 14 mai 2020 dans l’intimité.

  • Kevin Van Melsen sera en fin de contrat en décembre chez Circus – Wanty Gobert

    Privé de compétition comme tous ses collègues cyclistes, le Hombourgeois Kevin Van Melsen (Circus – Wanty Gobert) tient à relativiser cet arrêt forcé. Il espère toutefois que les choses pourront reprendre leur cours en août, sachant aussi qu’il sera en fin de contrat en décembre et qu’il s’agira d’être en forme pour démontrer une nouvelle fois toute son utilité dans le collectif.

    Un entretien de Kevin Van Melsen, cycliste hombourgeois, avec OLIVIER DELFINO à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 12 mai 2020.

  • Point COVID-19 hebdomadaire de ce vendredi 8 mai 2020

    (source: https://epistat.wiv-isp.be/Covid/), pour la dernière semaine (les 7 derniers jours):
    • 33 cas recensés à Aubel (+1/semaine)
    • 136 cas à Herve (+5/semaine)
    • 34 cas à Dahlem (+1/semaine)
    • 29 cas à Fourons (+2/semaine)
    • 55 cas à Plombières (+2/semaine)
    • 28 cas à Thimister-Clermont (+2/semaine)
    • 49 cas à Welkenraedt (+1/semaine)
    On observe un ralentissement généralisé du nombre de cas enregistrés, en accordance avec la situation sur le plan national. J'ai ajouté les courbes de progression pour chaque commune listée.
    Cependant, si la situation semble se stabiliser ici, l'épidémie n'en est pas pour autant finie: de nouveaux cas ont été identifiés dans chaque commune lors de la semaine, et on ne pourra crier victoire que lorsqu'aucun nouveau cas ne sera détecté sur une période de plusieurs semaines !
    Tant qu'un "réservoir" de porteurs asymptomatiques subsiste, il y a un risque de résurgeance, de deuxième vague. Le déconfinement signifie la reprise de l'activité économique car le système de santé peut à nouveau fonctionner de manière "normale"; pour éviter un nouveau confinement, il faut donc continuer l'effort sur les mesures barrière associées au port du masque (couvrant bouche + nez) !!!

    Capture d’écran 2020-05-11 à 12.16.09.png

    Lire la suite

  • La chasse aux pierres colorées

    Les images de cailloux décorés se multiplient, ces derniers jours, sur les réseaux sociaux à tel point que vous n’avez probablement pas pu les louper. Mais qu’est-ce donc ? Pourquoi autant d’enfants posent-ils avec leurs œuvres d’art réalisées sur des pierres ? Le concept, bien connu en Allemagne est assez simple. Une pierre est décorée puis prise en photo avant d’être cachée lors d’une balade. La personne qui la découvre l’emporte et la dissimule ailleurs, faisant ainsi voyager le caillou.

    Capture d’écran 2020-05-09 à 15.51.22.pngVoici quelques semaines, ce concept s’est popularisé en Communauté germanophone, où un groupe a vu le jour et compte déjà plus de 2.500 membres. C’est précisément ce groupe qui a inspiré Lise Lorquet, une habitante de Gemmenich. « Ma fille m’a montré ce groupe germanophone. J’ai trouvé cela vraiment génial. Du coup, j’ai décidé de créer un groupe (PL – Pierres) en vue de populariser cette pratique dans ma commune ». Le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne ! En un peu plus de 3 semaines, ce groupe rassemble plus de 625 membres. Outre le fait de dissimuler et de faire voyager des cailloux, certains ont décidé de créer des chaînes, constituées de cailloux installés les uns à côté des autres.

    « Dans ce cas, on demande aux participants de ne pas emporter de pierres car les enfants aiment souvent venir voir à quel niveau de la chaîne se trouve leur œuvre », explique l’habitante de Gemmenich. « C’est génial de voir que les gens se prennent au jeu. La décoration des pierres devient une activité familiale et aussi parfois un moyen de faire passer des messages. Certains remercient par exemple le personnel soignant sur les cailloux qu’ils décorent », raconte l’habitante de Plombières, qui n’imaginait pas que son groupe rencontrerait un tel succès et apporterait autant de bonheur, de solidarité et d’amusement en cette période de confinement. Au-delà des frontières de la commune de Plombières, la chasse aux pierres à des adeptes à Baelen, Pepinster, Theux…

    Reste qu’on peut se demander s’il est bien prudent de ramasser er déplacer des pierres dont on ne sait pas qui les a touchées, en ces temps de pandémie... 

    FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 9 mai 2020