- Page 2

  • Le Hervien Loïc Vliegen prolonge avec Wanty Gobert

    Loïc Vliegen a prolongé son contrat avec Circus-Wanty Gobert-Tormans jusque fin 2022, a annoncé la formation ProTeam mercredi en marge de la dernière étape du Tour de Wallonie que le Hervien de 26 ans a terminé à la 11e place du classement général final, à 32 secondes d’Arnaud Demare.Capture d’écran 2020-08-20 à 08.07.02.png

    Une chute dans la dernière étape l’a privé d’un meilleur classement. Après une accélération de Loïc Vliegen dans la Côte de Beffe, il a malheureusement chuté à 5 kilomètres de l’arrivée. Le Liégeois est revenu à deux kilomètres du but mais l’arrivée en montée à Érezée ne lui permettait plus de prétendre à une place d’honneur.

    « Cette semaine, j’ai montré que j’étais un des meilleurs, mais malheureusement ce n’est pas récompensé par un bon résultat. C’est dommage que le travail de l’équipe ne soit pas récompensé. Je ne suis pas juste déçu pour moi, mais aussi pour mes co-équipiers » expliquait-il sur le site internet de son équipe. « Le top 5 était accessible, même si ce Tour de Wallonie n’était pas suffisamment compliqué. Les deux dernières étapes se terminent au sprint, ce n’était pas possible de faire la différence. C’est dommage, car j’avais les moyens de faire mieux. Mais il me reste deux belles années chez Circus-Wanty Gobert-Tormans. Après mes années en World Tour chez BMC où je n’avais pas souvent l’occasion de jouer ma carte, j’ai pu grandir chez Circus-Wanty Gobert-Tormans. Je veux continuer à progresser et apprendre dans ce rôle de leader, en rapportant encore de beaux résultats. »

    BRILLER SUR LES CLASSIQUES

    Et de fixer ses objectifs pour la suite de la saison.

    « Je veux désormais prolonger sur ma lancée jusqu’aux classiques, avec l’Amstel Gold Race, la Flèche Brabançonne, Liège-Bastogne-Liège ou le Tour des Flandres en point de mire. C’est sur ces classiques que je veux briller à l’avenir ».

    Le Hombourgeois Kevin Van Melsen, équipier de Loïc Vliegen, chez Wanty-Gobert, a terminé ce Tour de Wallonie à la 103e place, à 24’48 d’Arnaud Demare.

  • Décès de Monsieur René MUYTJENS

    La famille annonce le décès de Monsieur René MUYTJENS, né à Gemmenich le 31 mars 1945 et décédé à Wavre le 18 août 2020.

    Lire la suite

  • La coopérative Vin du Pays de Herve va produire ses premières bouteilles d’ici quelques mois

    Capture d’écran 2020-08-19 à 09.56.30.pngAvec 600 coopérateurs, la coopérative a déjà réuni plus de 750.000 euros pour créer un domaine viticole avec 8 hectares de vignes. Les premières bouteilles sont attendues l’année prochaine.

    Michel Schoonbroodt a, comme dit, beaucoup bourlingué. Après quelques années passées à naviguer dans les Antilles, il est revenu près de sa famille et de ses racines, dans le Pays de Herve, une des plus belles régions de Belgique, en province de Liège.

    L’homme connaissait Fabrice Collignon, un des fondateurs de la coopérative Vin de Liège dont Michel est lui-même coopérateur. Repartant d’une feuille blanche, il décide de créer le même projet dans son coin. Pour lui-même, pour ses proches, pour la région et pour la société en général.

    « La coopérative Vin du Pays de Herve est née en 2017, avec l’accord de Vin de Liège. On a les mêmes statuts et les mêmes cépages mais, à part ça, il n’y a pas de comparaison entre les deux », explique Michel Schoonbroodt, directeur de Vin du Pays de Herve. « C’est ça qui est bien dans les coopératives : on peut avoir un échange de connaissances, sans appauvrir l’autre. On est dans une société de la connaissance. Plus on partage, plus on est riche ensemble. C’est une transmission de savoir-faire. On serait même heureux qu’un troisième domaine voie un jour le jour », ajoute-t-il.

    D'une page de LAURENCE BRIQUET à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 19 août 2020.

  • Kevin Van Melsen à la maison

    Ce mardi, la troisième étape du Tour de Wallonie partira de Montzen et arrivera à Visé. C’est quasiment tout ce que l’on sait puisque l’épreuve se déroule à huis clos. Il n’y aura donc pas de public admis sur le site de départ. Et sur le parcours, seuls les riverains ont le droit de regarder passer la course tout en portant un masque. Un parcours qui reste plus ou moins secret puisque l’on sait qu’il empruntera quelques côtes ardennaises.

    Pour Kevin Van Melsen, ce départ de Montzen n’aura sans doute pas la même saveur puisqu’il ne pourra pas rencontrer ses supporters. Comme son équipier Loïc Vliegen chez Wanty-Gobert, il est le régional de cette étape où il jouera, comme il le fait souvent, son rôle d’équipier. Au terme de la deuxième étape, il est à la 130e place du classement général, à 5’34 de Cadel Evans. Quant à Vliegen, il est 22e à 16 secondes du leader.

  • Meessen quitte Hombourg: « échange » en vue ?

    En mars dernier, Charly Meessen annonçait qu’il irait du côté d’Hombourg pour la saison 2020-2021. L’attaquant, actif du côté de Walhorn cette année où il a planté 10 buts, retournait alors dans un club où il avait déjà joué et avec des personnes qu’il connaît bien.

    « J’ai joué 2 saisons là-bas, c’était il y a 4 ans », raconte Charly. « Là, je suis revenu en grande partie pour Xavier avec qui j’ai joué à Aubel et Hombourg. J’avais été l’un des premiers à savoir qu’il serait entraîneur ici. »

    Mais ce week-end, Xavier Stassen nous apprenait que le joueur de 27 ans ne restera pas. « L’association n’a pas fonctionné. Mais nous nous quittons de commun accord et sans le moindre souci. » « Nous avons une manière de faire à Hombourg, tout le groupe faisait les efforts demandés mais Charly n’y a pas adhéré et ne s’est pas mis au diapason comme on le souhaitait », confiera plus tard le coach.

    D'un article de JOACHIM GILLES à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 18 août 2020

  • P2B : Charly Meessen quitte Hombourg

    Charly Meessen ne portera finalement pas les couleurs d’Hombourg cette saison. Le club et l’attaquant de 27 ans, qui jouait à Walhorn cette saison (et aussi passé par Aubel récemment), se sont quittés de commun accord pour diverses raisons.

    Plus d’infos dans notre édition de mardi. -

    J.G. dans LA MEUSE VERVIERS du 17 août 2020

  • La boucherie Amarelles, à la ferme et familiale

    Installée à proximité du château de Graaf, du côté de Montzen, ça fait une dizaine d’années que la famille Roebroeks Capture d’écran 2020-08-17 à 08.42.42.pnga lancé la boucherie Amarelles, qui propose de la viande issue directement de l’élevage familial. À la base, le papa de Muriel élevait des porcs et les vendait par ailleurs. Quant à sa sœur, elle trayait des vaches. « Mais elle en a eu marre et c’est là qu’on a eu l’idée de lancer la boucherie à la ferme », rapporte Muriel Roebroeks.

    Aujourd’hui, le papa s’occupe toujours des porcs et de quelques vaches. Quant aux deux sœurs Roebroeks elles s’occupent, elles, de la boucherie. « Ça nous permet de mettre en avant nos produits. On est sur des circuits fermés. Mis à part l’abattage, tout se fait à la boucherie », expose-t-elle. La découpe des porcs et des bœufs, mais également la transformation de ceux-ci en préparations bouchères ou en charcuterie.

    Et ça plaît aux consommateurs ! La famille Roebroeks remarque une augmentation croissante de sa clientèle depuis quelques années, si bien qu’un agrandissement est prévu prochainement. « On propose des produits frais, sans conservateurs. Comme tout est sous-vide, ça permet une meilleure conservation des aliments », nous explique Muriel Roebroeks.

  • La déflagration s’est produite dans un garage

    Une explosion a ravagé, dimanche après-midi, une habitation de la rue Steenteveld à Plombières. Selon les premières informations, la déflagration s’est produite au niveau du garage où se trouvaient, entre autres, un tracteur tondeuse et une voiture. S’il n’y a heureusement pas de blessé, les dégâts matériels sont importants puis qu’à certains endroits, le sol s’est soulevé. Les habitants des lieux vont être relogés.

  • Décès de Monsieur Raymond LUMAYE, époux de Madame Nicole STEVENS

    La famille annonce le décès de Monsieur Raymond LUMAYE, époux de Madame Nicole STEVENS, né à Montzen le jeudi 10 avril 1952 et décédé à Welkenraedt le samedi 15 août 2020 à l'âge de 68 ans.

    Le défunt repose au Funérarium HAUSMAN ( Successeur RADERMECKER Fr. et fils)  à Welkenraedt où les visites sont attendues le mardi 18 août 2020 de 18 à 19 heures.

    Capture d’écran 2020-08-16 à 17.49.14.png

  • Publication de « ECHOS ut os Schprook » 2ème partie

    Le Cercle « Os Plat » (« notre patois ») et Obelit ont publié en 2019 dans « Echos 1ère partie », une douzaine de textes en prose et en poésie d’auteurs de notre région avec une riche illustration , des cartes et photos.

    Dans la seconde édition qui vient de paraître , l’on trouve de nouveau des poèmes et des petites histoires sur le patois, notre langue maternelle, concernant les villages entre Aubel , La Calamine, Hauset, Herbesthal et Welkenraedt, concernant la vie chez nous, les saisons, les animaux et les plantes.

    Ces textes racontent le passé mais aussi le présent dans nos villages, le long de la Gueule, de la Gulpe, de la Berwinne , les vieilles fermes ou maisons et encore beaucoup d’autres histoires…

    Ils ont été écrits entre autres par Théo Lambiet d’Aubel, François Hick de Montzen, le duo de Hombourgeoises Edith Renardy-Dodémont et Marie-Rose Charlier-Royen. Le Gemmenichois Gérard Tatas, le dramaturge de Welkenraedt Léo Teller, et enfin les Calaminois Jean Barth, Joseph Bindels, (alias Nades) et le Hausetois Erich Kockartz.

    Certains de ces textes ont été primés durant les dernières années, non seulement par OBELIT mais aussi par la Région Wallonne.

    La deuxième partie contient des conférences en cinq langues faites e.a. en Belgique, aux Pays-Bas et en Russie en guise de faire connaître l’impact historique de notre langue régionale, le francique carolingien.

    Le Cercle « Os Plat » et « OBELIT » veulent mettre notre langue régionale en honneur. A cet effet ils sollicitent de ceux qui aiment le patois, d’acheter les deux brochures (60 pages pour la partie 1, et 120 pages pour la partie 2) , de les lire et d’en faire la promotion. Une 3ème partie est déjà prévue !

    Le cours de patois continuera en 2020-2021 . En 2018-2019, 16 participants divisés en 2 groupes se sont inscrits. Ces cours sont organisés via l’ADL avec l’aide des communes de Plombières, Lontzen et Welkenraedt.

    Il est possible d’acquérir Echos ut os sprook 1 et 2 au prix de 10€ (Echos 1) et de 15€ (Echos 2) chez François Hick, Kinkenweg 84, 4850 Montzen, Tel 087 785397 francois.hick@skynet.be et auprès des syndicats d’initiative de nos villages ainsi qu’à l’imprimerie Aldenhoff à Gemmenich.

    12.DSC06097.jpg