- Page 2

  • Ruée sur les 6.000 bouteilles du premier millésime de Vin du Pays de Herve

    Vin du Pays de Herve a vendangé cet automne et, dans la foulée, la coopérative propose ses premiers vins à la vente, en priorité à ses quelque 600 coopérateurs, avant d’ouvrir aux non-coopérateurs. Résultat : une ruée.

    Ces premières bouteilles sont dues aux grappes cueillies sur trois hectares plantés en 2018 à Te Berg (Montzen) et Crawhez (Clermont). La parcelle de Messitert (Aubel), qui avait reçu ses pieds la même année, a été elle complètement ravagée par le gel de la mi-mai. Mais pour elle, ce n’est que partie remise pour le millésime prochain. En 2021, outre ces premières parcelles, la coopérative devrait pouvoir récolter sur 4 hectares plantés en 2019, sur diverses parcelles, à Hombourg. Quant au dernier terrain, d’un hectare, planté en 2020 à Te Berg, il faudra encore patienter une année supplémentaire.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 22 octobre 2020

  • Verviers détient le top 4 des communes les plus contaminées

    La situation ne s’améliore pas ! Sur les 20 communes les plus touchées de Belgique, 19 sont de la province. Les quatre premières sont verviétoises.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 22 octobre 2020

    NOTRE PETIT TABLEAU REGIONAL (chiffres Sciensano d'aujourd'hui)

      Hier Depuis le 1/9 Incidence (*) Total
    Aubel 7 147 2591 194
    Dalhem 22 187 1783 241
    Fourons 9 78 1365 112
    Plombières 15 340 2175 401
    Visé 48 497 1863 619

    * = à savoir le nombre d’infections cumulé sur les 14 derniers jours, en rapport à la population de chaque commune et reporté sur 100.000 habitants pour favoriser la comparaison.

  • Un nouveau Conseil Communal des Enfants qui démarre sur les chapeaux de roue à Plombières

    Vu les circonstances sanitaires actuelles et conformément aux dispositions instaurées pour limiter la propagation du coronavirus, c’est dans la salle Culture et Loisirs de Montzen qu’a eu lieu, le 1er octobre dernier, la séance d’installation du Conseil communal des Enfants de Plombières.

    Pour cette année académique 2020-2021, 14 nouveaux jeunes conseillers qui ont prêté serment devant la Bourgmestre, Marie STASSEN, pour intégrer ce Conseil des Enfants. Ce nouveau CCE est donc composé, pour cette session 2020-2021, de 8 conseillères et 13 conseillers représentant les 7 écoles primaires de l’entité. Les nouveaux élus sont : Lynn ALDENHOFF, Fanny BERTHOLET, Lionel BONNI, Thomas BRANDT, Zoé CLIEGNET, Levy CONNOTTE, Elfi GROOTEN, Lohan HAGELSTEIN, Adrien HOUBBEN, Leeloo LEVEQUE, Tim LONDON, Yanis NICOLAIJE, Yanis PENAY et Alexis VANBRABANT.

    Ces nouveaux candidats élus à l’issue du scrutin du 22 septembre dernier sont particulièrement enthousiastes et augurent une année pleine de projets ambitieux. C’est pourquoi la première réunion a déjà eu lieu le 13 octobre dernier afin de lancer un premier projet et la prochaine aura lieu le 12 novembre 2020. Deux réunions de commission sont également déjà programmées.

    Ces jeunes auront la possibilité d’apprendre le fonctionnement d’une administration tout en découvrant leur commune, ses atouts, ses forces et ses besoins bien évidemment.

    Bon travail à tous les jeunes conseillers !

  • Décès de Monsieur Pierre VANDERHEYDEN, veuf de Madame Victoire PEUTAT, compagnon de Madame Germaine BROUWERS

    Capture d’écran 2020-10-21 à 16.42.50.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Pierre VANDERHEYDEN, veuf de Madame Victoire PEUTAT, compagnon de Madame Germaine BROUWERS, né à Montzen le 10 décembre 1931 et décédé à Verviers le le 14 octobre 2020.

     

    Lire la suite

  • Huit vols répertoriés ce week-end

    On aurait pu croire que le couvre-feu, voire même la covid, allait dissuader certains individus mal intentionnés de s’introduire dans les maisons pour y voler. Que nenni. Ce sont huit vols et tentatives que l’on a constatés ce week-end dans le pays de Herve. Quatre ont eu lieu dans la soirée de samedi à dimanche. Ceux-là ont eu lieu à Plombières, rue du Vallon notamment, dans le village de Montzen. Quatre autres ont eu lieu à Aubel la soirée suivante rue Château Magis, entre-autres.

    « Comme, il fait noir plus tôt c’est assez facile pour les voleurs. On constate que les effractions ont eu lieu vers 21h et même avant », relève la police de la zone. « Il suffit de voir qu’il n’y a pas de lumière et on essaye d’entrer. Une astuce qui marche bien c’est d’installer une minuterie pour actionner des lumières quand on n’est pas là. » Le samedi, les auteurs ont bien failli se faire prendre. Un voisin a en effet entendu une vitre se briser et à aussitôt appelé la police. Les individus ont alors pris la poudre d’escampette avant que l’on puisse mettre la main sur eux. 

    A.R. dans LA MEUSE VERVIERS du 21 octobre 2020

  • Décès de Madame Nicole XHONNEUX, veuve de Monsieur René RENKENS

    Capture d’écran 2020-10-20 à 16.24.19.pngLa famille annonce le décès de Madame Nicole XHONNEUX, veuve de Monsieur René RENKENS, née à Teuven le dimanche 17 janvier 1937 et décédée à Moresnet  le lundi 19 octobre 2020 à l'âge de 83 ans.

    La défunte repose au Funérarium HAUSMAN ( Successeur RADERMECKER Fr. et fils) (Welkenraedt) où les visites sont attendues mercredi 21 octobre 2020 de 17 à 19 heures.

    La liturgie des funérailles, suivie par l’inhumation au cimetière de Moresnet, sera célébrée en l’église Saint-Remy de Moresnet le jeudi 22 octobre à 13 heures.

  • Décès de Monsieur Richard LINCKENS, époux de Madame Hubertine BERGENHUIZEN

    Capture d’écran 2020-10-18 à 08.52.35.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Richard LINCKENS, époux de Madame Hubertine BERGENHUIZEN, né à Hombourg le mardi 29 juillet 1941 et décédé à Verviers le vendredi 16 octobre 2020 à l'âge de 79 ans.

  • Intradel teste le réemploi dans un de nos recyparcs

    Intradel, c’est l’intercommunale qui traite les déchets. Mais aujourd’hui, elle va plus loin, en s’intéressant également aux objets qui sont toujours en bon état. Une expérience-pilote est en effet menée dans cinq de ses recyparcs (Plombières chez nous, ainsi que BeyneHeusay, Flémalle, Liège-Angleur et Hannut. Ceux-ci accueillent maintenant un espace réemploi, dans lequel les usagers peuvent déposer, sans incidence sur leur quota, tout ce qui est encore utilisable, à l’exception de l’électro.

    « En fait, on avait déjà testé le concept dans deux recyparcs l’année dernière, explique-t-on chez Intradel. Vu le succès, on l’étend maintenant à trois autres. »

    Pourquoi cet intérêt soudain pour le réemploi ? « Paradoxalement, notre plan stratégique a pour objectif le zéro déchet. L’idée, c’est d’implémenter cette politique dans tous nos secteurs d’activité. Ici, le but, c’est de permettre aux usagers de déposer des objets toujours en bon état mais dont ils veulent quand même se débarrasser rapidement. On veut expliquer aux gens que, si ça peut encore servir, il ne faut pas en faire un déchet. »

    L’intercommunale en est consciente, des alternatives existent, notamment via des groupes de vente ou d’échange Capture d’écran 2020-10-16 à 08.26.19.pngsur les réseaux sociaux : « C’est vrai qu’on ne réinvente pas la roue, on sait que beaucoup revendent via Market Place, on veut juste proposer une offre supplémentaire. Sachant que l’avantage, c’est qu’on peut se débarrasser tout de suite de ces objets dont on ne veut plus, on ne doit pas attendre qu’un acheteur se manifeste. »

    Tous ces objets encore utilisables sont confiés à des partenaires extérieurs, qui les remettent ensuite sur le circuit, immédiatement, ou après les avoir quelque peu transformés au besoin. « S’ils ne sont plus de première jeunesse ou légèrement abîmés. » Cet espace réemploi pourrait, à l’avenir, être étendu à d’autres recyparcs. Mais pas à tous : « Ce n’est pas une question de manque de volonté, termine-ton chez Intradel, mais de manque d’espace. Il faut que le parc soit relativement grand.

    G.W. dans LA MEUSE VERVIERS du 16 octobre 2020

  • Les contaminations au Covid ont quadruplé

    Sur 15 jours de temps, le nombre de cas positifs au coronavirus grimpe en flèche

    Les mauvaises langues disent souvent qu’on peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres. Sans doute. Mais au vu de leur analyse fréquente, on ne peut nier que l’épidémie de covid s’aggrave. Tous les marqueurs sont dans le rouge en région verviétoise. Alors qu’il y a 15 jours on s’inquiétait déjà de la progression, la situation est désormais quatre fois pire qu’à l’époque.

    L’augmentation du nombre de cas de covid n’est pas uniquement due à l’augmentation du nombre de tests. En effet, aujourd’hui, non seulement on teste de plus en plus, mais il se trouve que les tests sont de plus en plus souvent positifs. Autrement dit le taux de positivité grandit aussi. Si bien que la province de Liège atteint les 20 % . En clair, un test sur 5 est positif. Lorsque l’on compare les données que l’on trouve sur le site de Sciensano et celles que l’on trouvait il y a 15 jours, on constate que le nombre de nouveaux cas a quadruplé en région verviétoise.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 15 octobre 2020

  • Toutes les générations participent à la transition écologique

    16 communautés participent au mouvement « en transition »

    Plombières en transition, c’est le nom d’un mouvement lancé sur la commune. Loin d’être politique, il a pour objectif de rassembler toutes les générations et de faire émerger des bonnes idées pour améliorer les processus écologiques sur la commune.

    Malgré la crise du Covid-19, le moment était solennel ce mardi matin du côté de la résidence Pannesheydt à Montzen. La bourgmestre Marie Stassen a en effet tenu à réunir toutes les générations participant au projet « Plombières en transition ». C’est ainsi que les plus jeunes suivaient les résultats de cette première année de projet dans un chapiteau installé devant la maison de repos alors que les résidents suivaient eux la présentation à l’intérieur.

    Capture d’écran 2020-10-14 à 09.07.00.png

    Chaque année amènera son lot de nouvelles initiatives sur la commune de Plombières, et c’est tant mieux pour l’avenir de la planète. 

    D'un article de LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 14 octobre 2020