- Page 3

  • Deux drames en moins de trois ans à Plombières

    Ce mercredi matin, le petit village de Gemmenich s’est réveillé en deuil. Un nouveau drame pour la commune de Plombières qui a déjà vécu une importante tragédie il y a presque deux ans et demi, en août 2018. Pour rappel, un triple meurtre avait été commis au restaurant « Le Ramier », au cœur de Moresnet-

    Chapelle, non loin de là. Deux petits villages mais surtout, une seule commune touchée par deux terribles drames en si peu de temps…

    Si l’on ignore encore comment Ghislaine Roemers-Thissen a perdu la vie, les circonstances du triple meurtre de MoresnetChapelle sont encore dans toutes

    les mémoires. En effet, il s’agissait d’un crime passionnel. Michel Gijsens avait ôté la vie à Valérie Leisten, son ex, ainsi qu’à sa maman, Lucie Brandt, avant de mourir lui-même. Une troisième victime, Marcel Moyano, était quant à elle décédée à la suite de ses blessures quelques mois plus tard.

    Tout le monde dans le village savait que la situation avait été plus que tendue entre Valérie Leisten et Michel Gijsens. Le couple s’était séparé un an et demi avant le drame, après environ 20 ans passés ensemble. Depuis octobre 2017, Valérie avait déposé plainte à plusieurs reprises contre son ex.

    En remontant un peu plus loin dans le temps, on peut évidemment aussi évoquer le triple meurtre de Hombourg en 2007.

  • C’est l’époux de Ghislaine Roemers-Thissen qui a retrouvé son corps mardi soir

    Découverte dramatique ce mardi soir à Gemmenich (Plombières). La dépouille d’une femme âgée de 63 ans, Ghislaine Roemers-Thissen, a été retrouvée dans une cuve à lait vide au sein de la ferme familiale située dans le hameau de Botzelaer. Une enquête est actuellement en cours et il n’y a encore aucun suspect selon le parquet. L’un de ses voisins, un ami de longue date, décrit Ghislaine comme une femme très calme qui vivait pour son mari, sa ferme et ses animaux.

    D'un article d'OCÉANE GASPAR à lire dans LA MEUSE du 19 novembre 2020

  • Décès de Madame Yvonne COLYN

    La famille annonce le décès de Madame Yvonne COLYN, née à Gemmenich le 21 mai 1947 et décédée à Moresnet le 15 novembre 2020.

    Lire la suite

  • Décès de Monsieur Mathieu VÖLL, époux de Madame Ilse PEIFFER

    La famille annonce le décès de Monsieur Mathieu VÖLL, époux de Madame Ilse PEIFFER, né le 2 juillet 1930 et décédé le 16 novembre 2020?

    Lire la suite

  • Nos clubs sportifs à l’heure des webshops

    Le commerce en ligne est de plus en plus présent dans notre quotidien et la crise sanitaire mondiale a encore accentué la tendance. Nos clubs sportifs régionaux n’y échappent pas et quelques-uns d’entre eux disposent de leur propre boutique en ligne, principalement via des magasins de sport, mais pas uniquement, en atteste l’initiative lancée par le RFCU La Calamine, avec le brassage de sa propre bière.

    Quand on pense boutique en ligne pour les clubs de sport, on imagine immédiatement que cela s’adresse aux clubs professionnels, comme l’AS Eupen. En ce qui concerne le club germanophone, l’onglet fanshop est en cours d’élaboration. « Le contenu sera bientôt disponible », peut-on lire.

    En réalité, à l’heure où le commerce en ligne est en plein boom, pas mal de clubs amateurs se sont lancés dans le mouvement aussi. Il y a par exemple cette initiative que vient de lancer le RFCU La Calamine, avec le brassage de sa propre bière. Mais il y a aussi le projet initié par le magasin welkenraedtois Francisport à destination de ses clubs partenaires. C’est ainsi que Raeren-Eynatten (D3 ACFF), Aubel (P1), Elsaute (P1), Hombourg (P2B), Sart (P2C) et Goé (P3D) pour ce qui est du football, mais aussi le Royal Hockey Club Verviers (hockey sur gazon) disposent de leur propre boutique en ligne avec des articles personnalisés et personnalisables à leurs couleurs.

    AUSSI VIA PINCKERS TEAMWEAR

    Le magasin Pinckers Teamwear, situé à Gemmenidi et spécialisé dans les vêtements de sport et de travail, propose aussi des webshops pour plusieurs de ses clubs partenaires. Dont le RFCU La Calamine, avec 18 articles disponibles à la vente. Le magasin gère les commandes et propose aussi des livraisons à domicile. Même topo pour le FC 3 Frontières. Au départ du site web du club, il est possible d’accéder à la boutique en ligne, elle aussi gérée par Pinckers Teamwear. Là, ce sont 38 articles qui sont disponibles, dont des gourdes, des bonnets, des sacs et des écharpes pour les supporters.


    D'un article d'OLIVIER DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 18 novembre 2020

  • Plusieurs carnavals déjà annulés chez nous, les autres en attente

    La saison des carnavals et laetare risque d’être bien morose en 2021. En effet, de nombreux comités et communes ont déjà fait le choix d’annuler les festivités prévues l’hiver prochain. Et d’autres pourraient encore suivre.

    Pour éviter de reproduire les foyers de contaminations de l’an dernier, et ne sachant pas quelles mesures seront d’application d’ici là, plusieurs communes ont d’ores et déjà annulé les festivités de 2021.

    C’est le cas à Malmedy (le Cwarmê était prévu du 13 au 16 février), Dolhain, Teuven et Plombières (13 février), La Calamine, Eupen et Mouland (15 février), Fouron-le-Comte (16 février), Herbiester (20 février) et Fouron-Saint-Martin (21 février) où les cortèges et autres soirées n’auront pas lieu. « Nous verrons début 2021 si la situation a évolué et s’il est tout de même possible d’organiser quelque chose de discret. Mais ce sera de toute façon sans les cortèges », souffle Alain Brock, du comité organisateur du carnaval d’Eupen.

    Lire l'article de JULIEN DENOËL dans LA MEUSE VERVIERS du 16 novembre 2020.

  • Subsides énergétiques de plus de 3 millions pour les écoles

    ureba.JPG

    Sur une enveloppe de plus de 50 millions d’euros de subsides Ureba (rénovation énergétique de bâtiments)
    à destination des écoles, l’arrondissement de Verviers reçoit plus de 3 millions.

    D'un article d'AURÉLIE FRANSOLET à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 13 novembre 2020

  • Jeter des langes coûtera plus cher aux parents

    En 2021 la taxe concernant le traitement des déchets va augmenter à Plombières. Les ménages constitués de plus d’une personne verront leur redevance augmenter de 5 euros. plb.JPG

    Autre nouveauté, les langes ne pourront plus être jetés dans le conteneur vert, ce qui va, inévitablement
    engendrer un surcoût pour les familles.
    D’ici quelques semaines, les citoyens plombimontois devront s’acquitter de ce que l’on appelle d’ordinaire la taxe poubelle. Et cette année, pour couvrir le coût vérité du traitement des déchets, le montant de la redevance va augmenter. Seule la redevance payée par les personnes isolées restera inchangée : 75 euros.
    Pour toutes les autres catégories de ménages, elle sera augmentée de 5 euros, passant ainsi de 105 à 110 euros pour les ménages vivant à deux, de 135 à 140 euros pour les ménages constitués de 4 personnes et plus.
    Autre nouveauté, Intradel a décidé que les langes, qui contiennent de plus en plus de plastique et de produits chimiques, ne pourraient plus être jetés dans les conteneurs verts. Inévitablement, s’en débarrasser
    dans la poubelle noire entraînera un surcoût pour les familles.
    Et contrairement à d’autres communes, Plombières a décidé de ne pas octroyer gratuitement des kilos supplémentaires aux familles concernées. « À Plombières, nous sommes précurseurs en matière de langes lavables. Convaincus de l’intérêt de ces couches réutilisables, nous avons opté pour une augmentation de la prime allouée aux parents qui optent pour ce type de lange, plus respectueux de l’environnement mais également des fesses de bébé », explique Marie Stassen, la bourgmestre.

    Lors du prochain conseil communal, les mandataires devraient donc décider du montant de la prime accordée.
    « On devrait aller du simple au double », ajoute la bourgmestre.
    Si la commune entend promouvoir l’utilisation des langes lavables, elle va tout de même accorder une aide aux gardiennes ONE. « D’après nos calculs, pour une gardienne, ce changement devrait représenter une hausse moyenne annuelle de 80 kilos de déchets résiduels par enfants », détaille Marie Stassen qui espère
    que les mesures prises par Intradel inciteront les parents et les accueillantes encore dubitatifs à opter pour des couches lavables.
    « C’est meilleur pour l’environnement mais aussi pour le portefeuille », insiste la bourgmestre.
    Une seule exception sera par contre faite pour les personnes souffrant d’incontinence. Dans ce cas précis, la commune leur accordera gratuitement un surplus de 780 kilos de déchets résiduels.


    FRANÇOISE PEIFFER dans LA MEUSE VERVIERS du 14 novembre 2020

  • Intradel distribue des films alimentaires réutilisables

    Dans le cadre des actions locales de prévention en vue de réduire la quantité de déchets, Intradel et 70 communes proposent une alternative zéro déchet aux films alimentaires jetables, avec le soutien de la Région Wallonne et de la Province de Liège. Il s’agit d’un film alimentaire réutilisable à la cire d’abeille. Au total, ce sont 40.000 pièces qui ont été distribuées aux communes liégeoises participantes, chargées de les offrir à leurs citoyens.

    Réduire sa quantité de déchets est aujourd’hui devenu une évidence, tant pour l’impact économique qu’écologique. Mais il est toujours bon de sensibiliser au maximum la population à cette problématique via notamment des actions menées dans nos communes par le biais d’Intradel, gestionnaire des récoltes. Cette dernière vient d’ailleurs

    d’annoncer une nouvelle initiative, ludique et qui vise à réduire la quantité de déchets liés aux emballages à usage unique (aluminium, cellophane, etc.).

    À LA CIRE D’ABEILLE

    Il s’agit d’un film alimentaire réutilisable, enduit à la cire d’abeille. « Il permet de recouvrir un plat, un bol mais aussi d’envelopper directement les aliments pour les conserver sainement et durablement. Il évite l’utilisation de films alimentaires jetables. C’est un emballage imperméable et respirant à base de cire d’abeille qui est un antiseptique et antifongique naturel. Il protège votre concombre, recouvre vos plats… mais ne remplit pas vos poubelles », détaille Intradel. Et, détail important, ce film alimentaire est aussi… local, puisque sa conception est belge, via la société WRAPI située à Leuze-Eghezée.

    Septante communes de la province (dont Aubel et Plombières) vont recevoir ce produit. Au total, 40.000 films réutilisables vont leur être distribués. À chacune de ces communes de les redistribuer à ses citoyens.

    ÉMILIE DEPOORTER dans LA MEUSE VERVIERS du 12 novembre 2020

  • Le taux d'incidence de Plombières baisse !

    Le nombre moyen d'infections au coronavirus est passé à 9.487 par jour entre le 30 octobre et le 5 novembre, selon le bilan de l'Institut de santé publique Sciensano publié ce lundi. Cela représente une baisse de 40% par rapport à la période de sept jours précédente. Le nombre de contaminations en Belgique s'élève à 500.789 lundi, contre 494.168 dimanche, depuis le début de l'épidémie.

    L'incidence prend en compte la population dans son calcul. Depuis début septembre, l'institut fédéral de santé Sciensano diffuse l'incidence sur les 14 derniers jours. Un chiffre de 1 000 signifie par exemple que 1 % de la population a été infectée au cours des 14 derniers jours. Contrairement à la semaine passée, plus aucune commune le dépasse une incidence de 5000, sept communes comptent plus de 4% de cas positifs parmi leur population: Aubel, Jalhay, Lierneux Pecq, Vresse-sur-Semois, Spa et Pepinster.

    Comparaison européenne

    À titre de comparaison, le seuil d'alerte le plus élevé du Centre européen de contrôle des maladies (ECDC) est de 240. L'incidence de la commune d'Aubel est plus de 23 fois supérieure à ce seuil. Aucune des 580 communes belges n'est en dessous du seuil de 240.

    Les chiffres régionaux du taux d'incidence:
    Coronavirus: taux d'incidence commune par commune
    Le taux d'incidence = le nombre de cas (somme des 14 derniers jours) x 100.000 divisé par la population
     
    Aubel 4687
    Dalhem 3379
    Fourons 2659
    Plombières 2346
    Visé 3475