- Page 2

  • Kathrin Hilpert est décédée en prison

    Elle avait été condamnée à la perpétuité en septembre

    Kathrin Hilpert, qui avait assassiné Joseph Lenaerts en janvier 2018, est décédée ce mardi à la prison de Lantin. Le 22 septembre dernier, la ressortissante allemande avait été condamnée à la prison à la perpétuité pour l’assassinat de son compagnon calaminois.

    En septembre dernier, Kathrin Hilpert avait été condamnée à la peine la plus lourde, la perpétuité, pour l’assassinat de son compagnon, Juppi Lenaerts. Trois mois après le verdict, la ressortissante allemande est décédée mardi à la prison de Lantin. Son corps sans vie a été retrouvé dans sa cellule, rapportent nos confrères du Grenz-Echo.

    Interrogée par le quotidien germanophone, Catherine Collignon, la porte-parole du parquet de Liège, a indiqué qu’il s’agissait d’une mort naturelle et qu’aucun élément ne laisse penser à une mort suspecte. Déjà lors du procès en septembre dernier, la quinquagénaire avait eu des soucis de santé avec notamment des problèmes de cœur et un cancer auxquels elle devait faire face.Capture d’écran 2020-12-17 à 09.43.08.png

    Pour la famille de la victime, c’est important qu’elle ait pu être jugée pour les faits qui lui étaient reprochés. « Elle a été reconnue coupable de l’assassinat de notre frère, c’était important pour pouvoir faire notre travail de deuil », indique une des sœurs de Juppi Lenaerts ce mercredi.

    Pour rappel, Kathrin Hilpert et son fils, Christian Kartkuth, ont été reconnus coupables de l’assassinat du chauffeur routier calaminois, durant la nuit du 8 au 9 janvier 2018 à Eupen. Cette nuit-là, Christian Kartkuth a assassiné Joseph Lenaerts à coups de hache. La mère et le fils avaient ensuite pris la fuite en abandonnant le corps du Calaminois, qui n’avait été retrouvé que le 3 février par les frères et sœurs de la victime, inquiets de ne plus avoir de ses nouvelles durant plusieurs semaines. 

    F.P. dans LA MEUSE VERVIERS du 17 décembre 2020

  • Pourquoi notre région a été la plus touchée

    L’arrondissement a été le point noir de Belgique et même de l’Europe durant la deuxième vague

    Qui eut cru qu’un jour l’arrondissement verviétois serait ainsi pointé du doigt ? Il se trouve que durant une bonne partie de la deuxième vague, on trouvait plus de cas covid chez nous que n’importe où en Belgique et même en Europe. Aujourd’hui encore, on a du mal à expliquer ce qui a bien pu se passer même si un point fait l’unanimité.

    D'une page d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 17 décembre 2020

  • Décès de Monsieur Henri (René) CRANSHOF, veuf de Madame Maria HORRION

    Capture d’écran 2020-12-16 à 11.22.36.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Henri (René) CRANSHOF, veuf de Madame Maria HORRION, né le 15 juillet 1925 à Gemmenich et décédé le 15 décembre 2020 à Welkenraedt.

    Lire la suite

  • 2 cochons errants recueillis et castrés

    C’est une saisie pour le moins particulière qui a eu lieu en novembre dernier du côté de Plombières. Deux cochons Mangalitza (dits aussi cochons laineux) ont été aperçus en train d’errer sur la commune. D’abord saisis puis placés en famille d’accueil le temps d’évaluer leur état sanitaire, qui s’est avéré très bons, ils ont été accueillis le 4 décembre dernier par l’asbl Animal Sans Toi...t., qui accueille principalement des animaux de la ferme abandonnés. « Nous tenons à remercier l’AFSCA qui a fait le nécessaire afin de sauver et mettre en sécurité ces deux beaux cochons prénommés Woinic et Arpad ».

    Le dr. vétérinaire Serge Belleflamme raconte sur FB qu'il les a soignés:

    "Voir un porc Mangalica, c'est très rare puisqu'il s'agit d'une race hongroise de cochon rustique et laineux qui a failli disparaître il y a une trentaine d'années; en castrer deux (adultes d'environ 100kg), c'est même exceptionnel...
    Ceux-ci ont été recueillis et sauvés par une association de protection des animaux. Vu leurs caractères et la dangerosité de leurs morsures, il valait mieux les stériliser et leur couper les crocs, et cela sur le terrain pour éviter le stress du transport.
    Mission réussie."
  • Qui a déjà assisté à un conseil de police? La covid-19 vous offre l'occasion.

    Conseil de police du 17 décembre 2020

    En raison du contexte de crise sanitaire, le Conseil de Police du 17 décembre 2020 se tiendra par visioconférence.

    La séance publique sera tout de même accessible en direct à la population via ce lien.

    Ordre du Jour (526.87 Ko).

     

  • A propos des feux d’artifices en cette période COVID…

    En temps normal, le Règlement Général de Police prévoit en son Art 130 que les tirs de pétards ou de tous matériaux pyrotechniques sont strictement interdits sur la voie publique comme dans les propriétés privées, SAUF autorisation écrite préalable du bourgmestre.
    Un espoir de tirer quelques fusées lors du réveillon confiné ?
    Malheureusement pour certains ou heureusement pour d’autres (pensée pour le chien de mémé), I ’Arrêté Ministériel COVID précise bien que l’utilisation d’artifices de divertissement, tant dans le domaine privé que public, est strictement interdite.
    Toutes les catégories d’artifice sont concernées sauf la catégorie F1- qui est peu dangereuse, peu bruyante et destinée à un usage à l’intérieur des bâtiments, par exemple les bougies d’artifice (comme sur les gâteaux d’anniversaire)-.
    Vous l’aurez compris, cette année, il n’y aura pas de dérogation possible.
    Si néanmoins vous voulez quand même tenter le coup, sachez que vous vous exposez à une amende de 250 €.
    La police veillera au bon respect des règles et verbalisera les infractions constatées.

  • Décès de Madame Marie-Julienne HAGELSTEIN, veuve de Monsieur Alphonse DÉDERICHS

    Capture d’écran 2020-12-15 à 11.38.39.jpgLa famille annonce le décès de Madame Marie-Julienne HAGELSTEIN, veuve de Monsieur Alphonse DÉDERICHS, née à Rémersdael le lundi 9 mai 1921 et décédée à Henri-Chapelle le lundi 14 décembre 2020 à l'âge de 99 ans.

    La défunte repose au Funérarium HAUSMAN ( Successeur RADERMECKER Fr. et fils) (Welkenraedt) où les visites sont attendues ces mardi 15 décembre 2020 de 20 à 21h et mercredi 16 décembre 2020 de 18h30 à 19h30.

    La cérémonie se déroulera dans la plus stricte intimité.

    Si Marie-Julienne Hagelstein est née à Rémersdael, c’est cependant à Hombourg qu’elle était plus connue car elle y a passé sa jeunesse et marqué la génération d’après-guerre.

    Dans la brochure  sur l’histoire de l’ACJB-JAC-JRC de Hombourg (JRC Hombourg/A.Stassen, édition de 1989), il est mentionné (p 25 ) «  Le seconde réunion en 1945 eut lieu le 24 avril avec notamment la distribution des postes de responsabilité. Victor Delhez continuait de faire partie de l’équipe et notamment du secteur, mais, sur le plan local c’est Jean Pirnay qui devient président (1946-1949) chez les garçons tandis que , parallèlement , chez les filles , c’est Marie-Julienne Hagelstein qui remet la JACF en route et la préside jusqu’en 1950.  Elle fut  d’ailleurs une responsable particulièrement dynamique ».

    Cette brochure historique ne distribue que rarement  ainsi des « fleurs » aux anciens responsables . Mais Marie-Julienne Hagelstein les méritait assurément.

    Mais Marie-Julienne Hagelstein ne se contenta pas  d’être dynamique à la JACF de Hombourg. Elle fit aussi les beaux jours de la Dramatique « Joupe » « Les Amateurs Réunis » (1935-1953) qui, comme sa rivale « Les Amis réunis » (la Dramatique Brice) réalisait des opérettes de haut niveau avec chacune une chanteuse-vedette dans les années de l’après-guerre. Chez les « Amateurs réunis », entre 1946 et 1950  c’était Marie-Julienne Hagelstein qui tenait ce rôle avec brio jusqu’à son mariage..

    Elle est la tante du président de la Royale Harmonie St-Joseph de Hombourg, François Hagelstein et la grande-tante de la soprano Cynthia Hagelstein qui a donc…  « de qui tenir ».Marie-Julienne Hagelstein se déplaçait aussi fidèlement chaque année  assister jusqu’il y a quelques années aux concerts de la Royale Harmonie St-Joseph et aux  pièces de théâtre de l’Equipe théâtrale JRC où se produisait sa petite nièce Françoise.

    Marie-Julienne Hagelstein,  presque centenaire (à 6 mois près) était la plus ancienne animatrice JAC-JRC encore en vie.  C’est une figure dynamique et  marquante de l’immédiate après-guerre  à Hombourg qui s’en va.

    A.S.

  • Décès de Madame Barbara BAUMGARTEN, veuve de Monsieur Joseph STUY et compagne de Monsieur Robert SERVAIS

    Capture d’écran 2020-12-14 à 09.53.13.pngLa famille annonce le décès de Madame Barbara BAUMGARTEN, veuve de Monsieur Joseph STUY et compagne de Monsieur Robert SERVAIS, née le 12 mai 1943 à Eupen et décédée le 13 décembre 2020 à Moresnet.

    Lire la suite

  • Des bouquets enrichis de parfums d’intérieur

    Les deux commerces voisins se serrent les coudes

    Deux petits commerces plombimontois, installés à Hombourg depuis quelques mois à peine, ont décidé de se serrer les coudes en proposant un projet original qui mêle leurs deux univers, pour faire face à la crise sanitaire. La fleuriste Madame Fleur intègre ainsi à ses bouquets les galets de parfum d’intérieur fabriqués par l’entreprise voisine Tro-fondant.

    D'un article de FRANÇOISE PEIFFER à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 14 décembre 2020

  • Pas de crainte de voir les Allemands débarquer en masse

    Dès ce mercredi, l’Allemagne entrera dans une période de confinement plus stricte. Parmi les mesures annoncées ce dimanche par la chancelière Angela Merkel, il y a notamment la fermeture des écoles, des crèches mais aussi des magasins dits non-essentiels. Cette fermeture des commerces pourrait avoir des répercussions sur les communes frontalières.

    Si certains Belges ont pour habitude de traverser la frontière pour faire leurs emplettes, on pourrait imaginer que nos voisins allemands profiteraient de la proximité avec la Belgique pour y faire leurs achats en vue de Noël. Mais du côté des communes frontalières comme à La Calamine, on ne s’inquiète pas de cette situation.

    « UNE BONNE NOUVELLE POUR NOS COMMERCES »Capture d’écran 2020-12-14 à 08.19.02.png 

    « Si certains Allemands décident de venir faire du shopping en Belgique, c’est plutôt une bonne nouvelle pour nos commerçants qui ont particulièrement souffert de la crise sanitaire » indique Luc Frank, le bourgmestre calaminois qui ne s’attend pas à une traversée massive de la frontière.

    « Je penche plutôt pour une importante progression du commerce en ligne. La TVA étant de 16 % en Allemagne, même avec frais de port les prix y sont toujours plus attractifs que chez nous », détaille le bourgmestre. S’il n’est pas en mesure de se prononcer quant au nombre d’Allemands qui franchiront la frontière pour faire leurs achats, Luc Frank ne craint pas une recrudescence de l’épidémie due au commerce transfrontalier. Dès le début du second confinement en Belgique, certains Belges sont allés faire du shopping dans les pays voisins où les boutiques étaient encore accessibles. « Je constate que certaines personnes sont toujours bien coiffées malgré la fermeture des salons de coiffure. Il est évident que des Belges de notre région, ont profité de ces services qui étaient encore accessibles en Allemagne… » Malgré cela, le nombre de contamination n’a pas grimpé en flèche dans les communes frontalières.