Commerce - Page 4

  • Une faillite à Hombourg

    CONRAADS Sébastien, né le 09/02/1988

    Siège : 4852 Hombourg, Rue du Cheval Blanc 204

    N° BCE: 627.706.004

    Activités: Informatique (vente et réparation)

    Curateur: GRONDAL Albert

    Juge-commissaire: NELLES Charles

  • Des produits certifiés sans OGM

    C’est une première en Belgique : l’usine de Hombourg du groupe Dumoulin vient d’être certifiée par l’un des principaux référentiels allemands pour la Qualité et la Sécurité alimentaire : VLOG. Spécialisée dans la production d’aliments pour animaux, elle est donc la première usine en Belgique certifiée pour la production d’aliments sans utilisation d’OGM.

    En Belgique, aucun cahier des charges officiel « non-OGM » n’existe. En Allemagne, en revanche, le label « Ohne Gentechnik » (sans génie génétique) est l’équivalent de la mention française « sans OGM ». 2 500 denrées alimentaires portent ce label : viandes, œufs, produits laitiers, pâtes, jus de fruits, miels, etc. Pour être étiquetés « Ohne Gentechnik », ces produits d’origine animale doivent provenir d’animaux qui ont été nourris sans OGM. L’usine Dumoulin (AVEVE) de Hombourg est la première en Belgique à bénéficier de cette certification « VLOG Verified ».

    POUR LIMITER L’ODEUR DE VERRAT

    L’entreprise ne manque pas de projets pour innover dans son secteur. La société vient d’ailleurs de lancer un concept alimentaire breveté. Il a été présenté lors de l’exposition agricole Agriflanders. Ce nouveau composé alimentaire a été testé à la ferme Royen à Thimister-Clermont, avec la collaboration de l’abattoir Lovenfosse d’Aubel et de l’institut de recherche ILVO.

    « Taintstop » permet de réduire l’odeur de verrat dans la viande de porc et se profile donc comme une réelle alternative à la castration, qui devra être abolie dès 2018.

  • Certification du SPF Economie

    La S.P.R.L. de Colombage.be de Phillippe Van Leendert fait partie de la liste des 505 artisans certifiés par le SPF Capture d’écran 2016-12-19 à 07.58.50.png(Service Public Fédéral) Économie. Au niveau de la Belgique, les artisans verviétois ne sont pas en reste, puisqu’ils sont une vingtaine à avoir demandé et obtenu cette nouvelle certification.

    Au SPF Économie, on se réjouit de l’engouement des artisans : environ 900 demandes ont été re- çues au SPF et 505 ont été accep- tées pour l’instant. « Le projet “Artisanat certifié” est vieux de plusieurs années mais a été lancé par le ministre Borsus le 1er juin dernier, rappelle Etienne Mignolet, porte-parole adjoint au SPF Économie. C’est la commission qui décide si le dossier passe ou pas. Pour décider, elle peut demander des informations complémentaires ou même se rendre sur place. » La certification est valable 6 ans et peut être retirée si l’artisan ne répond plus aux conditions dictées par le SPF comme celle de travailler dans une structure de moins de 20 personnes. « La procédure est totalement gratuite », rappelle Etienne Mignolet.

    Pour les indépendants, cela représente tout de même une dépense de temps pour compléter le dossier. À titre indicatif, Marc Buchet, le chocolatier de Spa, a mis au moins 3 soirées pour le réaliser.

    D'un article d'YSALINE FETTWEIS dans LA MEUSE VERVIERS du 19 décembre 2016

  • Une faillite à Hombourg

    CREMERS Cédric, né le 29/08/1988

    Siège social: 4852 Hombourg, Gulpen 90

    N° BCE: 845.954.816

    Activités: Electricien

    Curateur: DEBRUS Benoit

    Juge-commissaire: RANSY Ghislain

    La Meuse Verviers du 5 décembre 2016

  • Bière brassée à Hombourg distinguée à Bruxelles

    Capture d’écran 2016-11-22 à 08.07.00.pngLe Brussels Beer Challenge a sacré les meilleures bières internationales, lundi matin à Bruxelles. Et parmi les 1.200 bières en sélection, la Ging’s Blonde a retenu l’attention des 80 jurés internationaux.

    La bière Ging’s Blonde (dans la catégorie Pale & Amber Ale) de la SA Every, et brassée par la brasserie Grain d’Orge à Hombourg a reçu une médaille d’argent.

  • L’oméga 3 dope notre santé et nos emplois

    Dumoulin (Hombourg) surfe sur ce créneau porteur

    Capture d’écran 2016-10-19 à 08.31.25.png

    Depuis 10 ans, Equilibrium regroupe des producteurs dont l’oméga 3 est un cheval de bataille. Aujourd’hui, ils sont huit en Belgique qui emploient 800 collaborateurs pour 500 millions d’euros de chiffre d’affaires.

    Les aliments profitables à notre santé, c’est tendance. D’où la vague sur laquelle surfe le groupement d’intérêt économique Equilibrium, qui regroupe huit entreprises en Belgique après dix ans d’existence. Avec une gamme qui s’étend. Point commun de ces produits : l’utilisation de graines de colza ou de lin. Cuits à la vapeur et intégrés dans des granulés donnés au bétail, ces végétaux sont sources d’oméga 3. Lesquels se retrouvent dans la viande, les œufs… Autre point positif : ainsi nourris, les bovins émettent 30 % en moins de méthane, gaz nocif pour l’effet de serre.

    C’est la firme Dumoulin qui est à la base d’Equilibrium. Elle vend des aliments pour bétail et a lan- cé, avec des chercheurs de l’UCL, la recherche ayant abouti aux compléments alimentaires omé- ga 3. Son chiffre d’affaires atteint désormais 190 millions d’euros et elle emploie 190 collaborateurs, dont une vingtaine près de l’ex-gare de Hombourg. Environ 80 autres membres du personnel sont basés à Seilles (Andenne). Dumoulin vend cette nourriture non seulement aux autres membres d’Equilibrium, mais aussi à l’étranger : en Autriche, au sud de l’Allemagne, en Corée…, explique Benoît Brouwers, administrateur délégué de Dumoulin.

    La région verviétoise est très active dans la filière. À la S.A. Jean Gotta à Aubel, qui emploie 148 personnes, 15 % des bovins, moutons et porcs transformés ont été nourris pour être riches en oméga 3, souligne Patrick Schifflers, le directeur général. La Bleue des prés est un BBB qui a pâturé au moins deux saisons et a reçu des céréales enrichies aux oméga 3 produites localement. Les produits riches en oméga 3 entrent aussi dans la composition de la nourriture des poulets et canards produite au Moulin du Val-Dieu produite pour 23 élevages (dont trois à Aubel, un à Bolland, un à Waimes). Le moulin, qui emploie six personnes, réalise 80 % de son chiffre d’affaires grâce à des volailles oméga 3, indique Philippe Van Laethem.Capture d’écran 2016-10-19 à 08.38.06.png

    Désormais, Equilibrium propose aussi la gamme Linéo de l’huilerie Vandeputte à Mouscron : des vinaigrettes et des sprays aroma- tisés à base d’huile de lin ainsi qu’une pâte à tartiner chocolatée à l’huile de lin, mise au point avec l’UCL. La Wetterenoise, à Fo- rest, elle, fabrique des produits de boulangerie riches en oméga 3. L’oméga 3 est donc tout bon pour l’emploi dans notre région et en Belgique. Il pourrait aussi profiter à nos agriculteurs, qui pourraient cultiver le lin et le colza. L’herbe fraîche contient aussi des oméga 3 (mais pas autant que le lin et le colza), souligne le Pr Yvan Larondelle. Bonne raison pour soutenir davantage encore l’élevage des bovins broutant à l’extérieur, comme il se pratique souvent au Pays de Herve ou en Ardenne. 

    YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 18 octobre 2016

  • Le Grain d’orge va brasser 50% de plus

    Nos brasseries régionales ont le vent en poupe. Notamment à Val-Dieu, mais aussi chez Benoît et Viviane Johnen, à Hombourg, au Grain d’orge. Ici, on prépare le bâtiment qui va permettre d’abriter six nouvelles cuves de 4.000 litres, qui viendront s’ajouter aux deux actuelles ainsi qu’aux huit de 2.000 et aux quatre de 1.000. Actuellement, ces cuves permettent de brasser 400.000 litres l’an. Mais les nouvelles devraient permettre d’en arriver à un total de 600.000. À comparer aux 70.000 annuels entre 2002 et 2008. « On arrive presque à la moitié de Val-Dieu, constate Benoît Johnen. Mais eux aussi n’arrêtent pas de grandir. » Avec ces nouveaux investissements, le Grain d’orge n’engagera cependant pas, maintenant son effectif à six personnes, y compris le patron et son épouse. Actuellement, on en est au gros-œuvre du bâtiment qui abritera les nouvelles cuves, rue Laschet. Les cuves sont commandées. Celles-ci devraient essentiellement permettre de produire les bières de la marque Grain d’orge (Aubel double, triple et pure, The Pom, la Canaille, la Grelotte, la Brice et la Joup). Pour les brassins à façon, on continue essentiellement à assurer le suivi de la septantaine de breuvages déjà sur les rails. Les nouvelles cuves devraient être opérationnelles pour le début de l’année 2017. 

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 28 septembre 2016

  • L'Aubel Triple de la Brasserie Grain d'Orge dans le Top 5

    Que valent les bières de la région verviétoise ? Si tous les brasseurs vantent évidemment leurs nectars, sont-ils Capture d’écran 2016-09-01 à 08.06.43.pngréellement aussi bons qu’ils le prétendent ? Le site Rate-Beer.com, qui rassemble les avis des consommateurs du monde entier, permet de le savoir. Peut-être retrouvera-t-on d’ailleurs prochainement, sur ce site, la 694, cette nouvelle bière brassée aux Mûriers à Waimes.

    Ce n’est un secret pour personne : notre région regorge de bières artisanales de qualité, soyons chauvins. Mais que valent-elles réellement ? Le site internet www.ratebeer.com, qui fonctionne comme Trip Advisor pour les hôtels et les restaurants, propose aux amateurs de houblon sous toutes ses formes d’attribuer eux-mêmes une cote (sur 5) aux bières qu’ils ont testées. Et, ainsi, un classement reprenant des bières du monde entier est constamment consultable. Certes le classement n’est pas très objectif, puisque n’apparaissent déjà que les bières bénéficiant d’une certaine diffusion auprès des consommateurs, mais on peut tout de même se faire une petite idée des mousses les plus appréciées dans notre région.

    Actuellement, sur les six brasseries que l’on dénombre dans notre région, on recense un peu moins de 150 sortes de bières évaluées. Parmi ces 150 bières, aucune n’atteint la cote de 4, qui pourrait lui per- mettre d’entrer dans le top 50 des meilleures bières du monde.

    Celle qui est la mieux évaluée, et assez largement même, c’est la Val-Dieu Grand Cru (degré d’alcool : 10,5 %). Avec une cote de 3,75 sur 5, cette bière brune, appréciée notamment pour son long arrière-goût, possède une robe marron foncé qui est couverte d’une mousse caramel opulente de laquelle émanent des effluves maltés, chocolatés et de Porto. Les commentaires, laissés par les fans de houblon sur Rate-Beer (comme on peut le faire pour chaque bière), sont significatifs : « c’est une belle brune avec une mousse assez crémeuse. L’arrière-bouche est plutôt plaisante, qui plus est avec une légère amertume différente des autres », commente l’un des « jurés ».

    En deuxième position, on retrouve une autre production aubeloise : la Val-Dieu Triple cette fois-ci. Celle qui présente une belle mousse blanche onctueuse affiche une cote de 3,53. « La mousse est abondante sur un beau liquide orange. Le nez est floral, malté, houblonné. La bouche est onctueuse, moelleuse, de bonne longueur. La meilleure réussite de la brasserie, à mon avis », peut-on lire à son encontre.

    La troisième marche du podium est, pour l’instant, occupée par la Lienne Noire de la Brasserie de la Lienne (Lier- neux) avec une cote de 3,5/5. Inspirée par la noirceur des sous-bois ardennais aux portes de l’hiver, cette bière de 5,5 % d’alcool est décrite comme élégante avec sa belle robe brune, sa mousse abondante et crémeuse et ses notes cacaotées et chocolatées au nez. « Une bière de soif », ajoute un « juré ».

    Capture d’écran 2016-09-01 à 08.26.29.pngQuatrième, la Val-Dieu Brune. Sa cote : 3,48. La brasserie de l’abbaye du Val-Dieu à Aubel place donc trois de ses produits dans le top quatre. Chapeau bas ! Cette Val-Dieu Brune se caractérise, quant à elle, par un arôme puissant de malt, de café et chocolat. Son goût comporte toujours des lé- gères touches de café et l’amertume est très faible.

    Enfin, pour clôturer ce fameux top cinq des meilleures bières de la région, voici une bière brassée au Grain d’Orge à Hombourg (Plombières) : l’Aubel Triple. Cette bière blonde dorée aux arômes herbacés, produite avec une quantité généreuse de houblons, se particularise « par une structure gustative complexe dont la puissance et l’équilibre raviront vos sens », assure le créateur. Elle récolte une moyenne de 3,43. Les brasseurs de ces cinq bières peuvent donc être fiers de leurs produits. Même si ces bières ne figurent pas encore dans les 50 premières places du classement, on n’en est tout de même pas très loin.

    RENAUD COLLETTE AVEC G.W. (dans LA MEUSE VERVIERS du 1er septembre 2016).

  • Kermesse de Hombourg au Pub Grain d'Orge

    Comme chaque année, le Pub grain d'orge propose une kermesse de folie avec plusieurs animations...

    Vendredi 22 : Soirée d'ouverture avec DJ Baba
    Samedi 23 : Soirée avec Stefan Amara et en guest, DJ Flash
    Dimanche 24 : Concert avec Nadine Nix et sa troupe suivi d'une soirée avec DJ Bryan
    Lundi 25 : Soirée avec DJ Fabio Felici
    Mardi 26 : Soirée de clôture avec DJ Baba

  • Fairebel primé au niveau mondial

    Capture d’écran 2016-06-30 à 14.38.41.png

    La coopérative laitière Fairebel s’est vue remettre un World Dairy Innovation Awards mardi soir à Londres, en tant que « meilleure initiative de responsabilité sociale des entreprises ». Aux côtés de 37 pays représentés, les Belges ont fait la différence.

    Lire la suite