Disparition - Page 2

  • Très peu d’indices sur la disparition de Charles Johnen

    Capture d’écran 2020-03-11 à 08.04.45.pngAlors que le Plombimontois Charles Johnen a disparu vendredi matin à Liège, on est toujours sans nouvelle de lui. La police travaille pour l’instant avec très peu d’indices.

    Ce mardi soir, la famille annonçait que la police se concentrait sur l’analyse des caméras de surveillance pour essayer de retracer le chemin emprunté par Charles. Elle essayait aussi de dresser le profil de Charles en interrogeant la famille et des connaissances.

    « Une quarantaine de policiers étaient sur le terrain pour poursuivre les recherches. La cellule informatique travaille toujours pour pouvoir localiser le GSM de Charles. Nous avons trouvé des codes qui devraient leur permettre d’avancer », racontaient des proches du jeune Plombimontois de 20 ans, disparu après une guindaille, sur la page Facebook « Help Charles ».

    Un bateau devait en principe sonder La Meuse ce mardi. Mais même si l’hypothèse de la noyade dans le fleuve se vérifiait, rien ne dit que le sonar donnera quelque chose. Au vu du courant important de ces derniers jours, la dépouille de Charles Johnen pourrait se trouver loin.

    « Mais la police tient à garder tous les bénévoles motivés. Si le moindre indice est découvert, on est nombreux à pouvoir se rendre sur place et fouiller. Forcément, la police n’a pas 200 hommes à déployer comme ça », nous précise un proche qui ne perd pas espoir.

  • Toujours pas de nouvelles de Charles

    Les proches du Plombimontois Charles Johnen, qui a disparu dans la nuit du 5 au 6 mars à Liège, sont toujours sans nouvelle de lui. Ils étaient ce lundi dans l’attente de nouvelles informations de la police. En attendant, les battues, qui se sont déroulées ce week-end, sont suspendues.

    (La Meuse Verviers du 10 mars 2020)

  • Malgré les battues, Charles reste introuvable

    Voilà plus de 48 heures que les proches de Charles Johnen sont plongés dans l’angoisse. En kot du côté de Liège avec plusieurs amis dans le cadre de ses études, le Plombimontois, originaire du petit village de Montzen, est introuvable depuis la nuit de vendredi à samedi à la suite d’une soirée à Liège.

    IL REVENAIT DE SOIRÉE

    Tout s’est en fait joué dans la nuit de jeudi à vendredi. Alors que Charles Johnen était sorti du côté de Droixhe à un « chapi » (une soirée étudiante), il n’est jamais rentré à son kot. La dernière fois que le jeune

    homme de 20 ans a été aperçu, c’était vers 2 h du matin, du côté de la place Coronmeuse, alors qu’il sortait du bus. Depuis, plus personne n’a eu de nouvelles de lui et il ne répond ni aux appels, ni aux messages, d’où l’inquiétude de ses proches et de la police.

    Si ses amis ont d’abord lancé eux-mêmes un avis de recherche sur les réseaux sociaux, la situation a été jugée suffisamment inquiétante pour que la police lance à son tour un avis officiel. Plongée dans l’angoisse et la peur, la famille a décidé d’organiser des battues dès ce samedi matin au départ du Hall des Foires de Liège, près du lieu où il a été vu pour la dernière fois. Un appel qui a été entendu puisqu’ils étaient jusqu’à 300 ce week-end pour rechercher le jeune homme. Une petite quarantaine de citoyens plus motivés que jamais ont même poursuivi les recherches durant la nuit de samedi à dimanche.

    DES GENS DE SA COMMUNE

    Et ce dimanche matin, les bénévoles étaient encore présents en masse. « On retrouve beaucoup de personnes qui viennent de Hombourg, de Montzen et de Plombières. Il y aussi ses copains d’école et ses co-koteurs. Tout le monde se retrouve au quartier général installé près du Hall des Foires et puis on se répartit en groupe de quatre personnes pour fouiller des zones bien précises », nous explique un membre des battues.

    VU DU CÔTÉ DE HERVE

    Ce dimanche, en fin d’après-midi, certaines personnes ont cru voir le jeune Plombimontois du côté de Herve. La police a été prévenue et a analysé les vidéos de surveillance de la ville. Plusieurs proches se sont également rendus sur place. Mais les recherches n’ont rien donné. À l’heure de boucler cette édition, la famille et les proches de Charles Johnen sont malheureusement toujours sans nouvelle de lui. -

    D'une page d'O.G. ET L.M. à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 mars 2020

  • Charles Johnen n’a plus donné signe de vie depuis ce vendredi

    Un avis de recherche a été lancé par la police dans la nuit de vendredi à samedi. Il vise à retrouver le Plombimontois Charles Johnen, âgé de 20 ans, qui a disparu à la suite d’une soirée à Liège dans la nuit de jeudi à vendredi. Ses proches ont lancé des battues ce samedi pour tenter de le retrouver, sans succès actuellement.

    Depuis ce vendredi matin, les proches de Charles Johnen sont des plus inquiets. En kot du côté de Liège avec plusieurs amis dans le cadre de ses études, le Plombimontois, originaire du petit village de Montzen, est introuvable. Si ses amis ont d’abord lancé eux-mêmes un avis de recherche sur les réseaux sociaux, la situation a été jugée suffisamment inquiétante pour que la police lance à son tour un avis officiel dans la nuit de vendredi à samedi.

    IL RENTRAIT DU CHAPI

    Tout s’est en fait joué dans la nuit de jeudi à vendredi. Alors que Charles Johnen était sorti du côté de Droixhe à un « chapi » (une soirée étudiante), il n’est jamais rentré à son kot. La dernière fois que le jeune homme de 20 ans a été aperçu, c’était vers 2 h du matin, du côté de la place Coronmeuse, alors qu’il sortait du bus. Depuis, plus personne n’a eu de nouvelles de lui et il ne répond ni aux appels, ni aux messages, d’où l’inquiétude de ses proches et de la police.Capture d’écran 2020-03-08 à 09.23.37.png

    Des proches qui s’organisent d’ailleurs pour tenter de le retrouver. Sa marraine a lancé un appel à la battue sur les réseaux sociaux dès le samedi matin 7 h 30. Le rendez-vous était donné au parking du Hall des Foires, près du lieu où il a été vu pour la dernière fois donc. Les recherches, qui se sont poursuivies jusque dans l’après-midi, n’ont malheureusement rien donné à l’heure actuelle mais la famille, effondrée par cette épreuve, ne désespère pas à l’idée de retrouver Charles Johnen.

    Charles mesure 1m90 et est de corpulence mince. Il a les cheveux châtains courts. Il porte un appareil auditif aux deux oreilles et des lunettes à monture ronde et noire. Au moment de sa disparition, il portait un pull bordeaux (comme sur la photo) et un pantalon bleu foncé.

    Si vous avez des informations pouvant aider à le retrouver, contactez le numéro 0800/30 300. 

    LOÏC MANGUETTE daNS 7DIMANCHE du 8 mars 2020

  • Le meurtrier du petit Nicky est déjà passé par La Calamine

    Où est Jos Brech, l’homme le plus recherché par les policiers en Europe ? Le meurtrier de Nicky Verstappen (11 ans), confondu par les analyses ADN, a disparu depuis le 20 février? La dernière fois qu’il s’est connecté sur internet, c’était le 23 mai. Nous avons découvert qu’il se promenait très souvent en Wallonie, une région qu’il apprécie fortement.

    Deux pages à lire dans LA MEUSE du 25 août 2018.

    La traque vient de prendre fin. Peut-être cette capture permettra-t-elle aux parents du malheureux Nicky d’obtenir enfin les réponses aux questions qu’ils se posent depuis de si longues années...

  • Avez-vous vu Philippe, 13 ans, disparu à Lontzen?

    Philippe, 13 ans, est porté disparu à Aubel depuis ce lundi 12 décembre. Il aurait été vu pour la dernière fois vers 16 heures alors qu’il descendait du bus 710 Eupen-Kelmis à Lontzen sur la nationale, près du dancing le Graffiti 2.0. Philippe souffre d’autisme. Il a déjà été porté disparu après s’être perdu en octobre dernier.

    Ce mardi matin, à 9 h 30, l’avis de recherche concernant Philippe, 13 ans, vu pour la dernière fois à Lontzen, était toujours bien d’actualité.

    Le petit garçon souffre d’autisme. Disparu à Aubel, il aurait été vu pour la dernière ce lundi 12 décembre vers 16 heures en train descendre du bus 710 (Eupen-Kelmis) à « la maison blanche », à proximité du dancing le Graffiti 2.0. Depuis, il est introuvable.

    Philippe avait déjà disparu à la fin du mois d’octobre après s’être trompé de bus. Il avait été retrouvé le lendemain dans une maison abandonnée de la rue du Château à Lontzen.

    Ce lundi, il portait une veste bleu foncée mi-longue avec capuche, un sac à dos de plusieurs couleurs et un jeans gris. Philippe mesure environ 1,50 m et est de corpulence mince. Il possède un vieux GSM de couleur jaune.

    Si vous apercevez le jeune homme ou avez une information concernant le lieu où il pourrait se trouver, contactez le 116.000 ou bien le 0800/30.300

  • Philippe (12 ans) a passé la nuit dehors

    SIGNALÉ DISPARU MERCREDI SOIR

    Épilogue heureux pour l’avis de disparition lancé par Child Focus dans la nuit de mercredi à jeudi. Philippe, un jeune gar- çon de 12 ans qui habite à Moresnet et souffre d’autisme, n’est pas rentré comme prévu après les cours mercredi après-midi. Sa famille s’est inquiétée. La dernière fois qu’il avait été vu, c’était près de la gare de Welkenraedt à 13 heures où Philippe avait pris le mauvais bus pour rentrer chez lui.

    L’appel a vite été relayé sur les réseaux sociaux avant que Child Focus ne lance officiellement une alerte vers 2h ce jeudi matin. Vers 10h, c’est le soulagement. « Philippe a été retrouvé en parfaite santé dans la région », annonce Maryse Roland, porte-parole de Child Focus. Plus précisément du côté de la rue du Château à Lontzen. « L’enfant a passé la nuit dans une maison abandonnée », précise la zone de police Pays de Herve qui a participé aux recherches.

    Le Parquet de Verviers a été avisé des faits et le jeune garçon a été entendu par les autorités judiciaires mais aucune autre information ne filtre, protection des mineurs d’âge oblige. Le principal étant bien entendu qu’il ait été rendu à sa famille sain et sauf. 

  • Avis disparition inquiétante

    clip_image001.jpg

    Michaël HOTTOIS a été retrouvé.

     

    Michaël HOTTOIS, 18 ans, a quitté le domicile familial à Olne le mardi 8 juillet dans l’après-midi et n’a plus donné signe de vie depuis.

     

    Lors de son départ, Michaël portait un jeans bleu avec la poche droite arrière déchirée, des pantoufles abîmées et un t-shirt noir à courtes manches.

    Il aurait emporté avec lui, des pulls (de couleurs), des couvertures, des souliers de travail blancs mais souillés et  une veste de cuisine blanche.

     

    Michaël mesure 1m64 et est de corpulence très mince. Il a les cheveux bruns, très courts sur les tempes et plus longs sur le haut du crâne. Ses yeux sont bleus. Il a également son incisive supérieure droite cassée ainsi qu’une cicatrice au-dessus du coude gauche.
     Normalement il porte des lunettes mais ne les a pas emportées.