Gemmenich - Page 5

  • Décès de Monsieur Mathieu STANCZAK

    Capture d’écran 2020-04-20 à 08.15.34.pngLa famille annonce le décès deMonsieur Mathieu STANCZAK, né à Gemmenich le jeudi 3 mai 1956 et décédé à Verviers le samedi 18 avril 2020 à l'âge de 63 ans.

    Par mesure de confinement les visites sont strictement réservées à la famille.

  • Les entrepreneurs redémarrent

    La commune de Plombières se dit aussi heureuse que le chantier de voirie redémarre à Gemmenich, rue des Écoles, dès le mercredi 15 avril. Un nouveau départ avec équipe réduite et qui consistera en du terrassement dans un premier temps.

    D'une page d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 11 avril 2020.

  • La crise vue par un Belge de Korean Airlines

    Joël Gans est pilote de ligne. Il était l’une des figures marquantes lors de la faillite de la Sabena en 2001. Depuis, l’homme a volé vers d’autres cieux. D’abord à Taïwan où il a rencontré celle qui lui a « donné » ses jumeaux de neuf ans. Depuis un peu plus de douze ans, il travaille pour la compagnie Korean Airlines.

    « Travaille », enfin pas pour l’instant. « On m’a gentiment demandé de prendre un congé sans solde de trois mois », explique ce pilote d’Airbus A330 revenu vivre à Gemmenich en 2017. Il n’est pas le seul pilote belge à vivre pareille mésaventure. « On doit encore être 500 environ à voler pour des compagnies aériennes dans le monde. Quelques dizaines sont chez Air France et sont sous le régime de la loi sociale française. D’autres, entre 40 et 50, sont chez Emirates où ils paient pour l’instant la moitié des salaires ».

    Lire la suite

  • Projet Ecole Zéro Watt

    En octobre dernier, l’Ecole libre Maria-Hilf de Gemmenich répond à l’appel à projet « Ecole Zéro Watt ».

    Notre candidature étant retenue, nous avons la chance de bénéficier d’un appui humain et technique qui va nous permettre de prendre conscience de ce qu’est l’électricité, de constater quelle est notre consommation à l’école et de tout faire pour en utiliser moins. Avec le soutien du Directeur et du Pouvoir organisateur, un partenariat est donc mis en place avec l’ASBL Besace, et M. Pierre Crutzen (conseiller en énergie à la commune de Plombières) qui nous accompagne également.

    Très vite, les élèves de P6 sont envoyés dans les classes pour mesurer, à l’aide de matériel spécifique, les différentes consommations. L’école est prise d’assaut par des petits chasseurs de « pertes d’énergie » et le constat nous interpelle… Du bureau à la salle de gym, en passant par toutes les classes et les réfectoires, mais aussi la salle des profs : tout est analysé et mesuré par notre équipe de jeunes experts…

    Franchement, savez-vous qu’une radio branchée (sous tension) consomme presque autant, qu’elle soit allumée ou éteinte ? Il est temps d’agir, non ?

    Etape suivante, nos élèves de la classe pilote passent dans toutes les autres classes, pour expliquer avec leurs mots la démarche en cours et pour faire contagion, dans le but de développer une dynamique collective au sein de notre établissement. Pour espérer obtenir du résultat, on doit TOUS participer…

    La phase d’après consistera à placer des minuteries, des programmateurs ou des interrupteurs afin de réduire notre consommation : un petit investissement pour de grandes économies…

    Le top départ a été lancé début novembre et les premières analyses sont encourageantes. A la Mi-février 2020, soit trois mois plus tard, nous constatons, avec surprise, une économie de 36% !

    Bravo à tous les élèves et à l’équipe pour cette attitude presque « Zéro Watt » qui prouve qu’ensemble, on peut le faire ! Continuons dans ce sens…

    G Ecole Zero Watt (3) - copie.jpg

  • Message d’amour et de paix…

    Jeudi 20 février dernier, c’était un Jeudi des femmes un peu particulier à Gemmenich…

    Capture d’écran 2020-03-25 à 11.07.51.pngProfitant de son passage en Belgique, l’école Maria-Hilf a eu le privilège d’accueillir en ses murs une dame hors du commun.

    De renommée internationale et fervente militante pour la paix, nommée Docteur honoris causa à plusieurs reprises et ayant reçu de nombreux prix pour son engagement sans limite, Maggy Barankitse (qui allait donner le soir une conférence en l’église de Hombourg au sujet des conflits au Burundi) a pu faire un détour par cette école de la commune.

    Accompagnée par une membre de REMA Burundi, elle fut accueillie au son des djembés, avec des chants aux sonorités africaines entonnés par près de 200 élèves.

    Avec ceux-ci, elle aura pu partager sa vie, sa lutte et son combat pour la paix dans son pays natal, le Burundi.

    Comme le disait Nelson Mandela : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ». Par cette visite à l’école Maria-Hilf, Maggy aura transformé cette citation en actes !

    Les échanges riches, touchants, poignants avec les petits comme les grands resteront certainement dans les mémoires de chacun.

    Un témoignage exceptionnel, dans un respect immense !

    Elle aura pu partager avec eux sa force et son énergie qui lui ont permis de pardonner ses ennemis…

    Comment trouver les ressources qui permettent de pardonner celui qui a fait du mal ? Comment dépasser ce sentiment de haine, de rage, de rancune pour vivre ensemble, dans la paix ?

    A une bien moindre échelle, ce genre de situations conflictuelles se vit au quotidien dans nos écoles, dans les classes, dans les cours de récréation, nous sommes régulièrement confrontés à de la violence, qu’elle soit verbale ou même physique… Son témoignage rempli d’humanité a montré aux enfants qu’il est possible, en parlant, en s’écoutant, d’envisager des pistes pour rétablir la paix…

    Merci Maggy pour cette leçon de vie !

    Capture d’écran 2020-03-25 à 11.07.37.png

    Lire la suite

  • Les frontières fermées ?

    Depuis vendredi 15 heures, les frontières belges sont fermées pour contrer la propagation du coronavirus. Nous avons voulu voir comment ces barrages aux frontières se passaient pratiquement en région verviétoise. Direction le poste frontière de Lichtenbusch, sur l’autoroute E40 entre la Belgique et l’Allemagne.

    Ce samedi midi, pas de trace du moindre barrage routier là-bas. Le poste frontière semble désert.

    Mais si la Belgique a décidé de fermer ses frontières, c’est notamment (surtout) à cause des Pays-Bas qui ont une autre approche dans le cadre de la lutte contre la pandémie. On met le cap sur une autre frontière emblématique de la région : le site des Trois Frontières à Plombières. Ici non plus, pas la moindre trace de policier ni de fermeture de frontière. Et la grosse majorité des touristes présents sont néerlandais.

    B.B. dans 7DIMANCHE du 22 mars 2020

  • GEMMENICH | LIMITATION SUITE AUX MESURES COVID-19 | LIGNE 396

    A partir du 20/03/2020 pour une durée indéterminée

    En raison des mesures prises par le Gouvernement Belge, les autobus seront limités au territoire Belge et le terminus s’effectuera à l’arrêt “GEMMENICH Place Peckham“, à partir de ce vendredi 20 mars et ce, pour une durée indéterminée.

    Les arrêts aux Pays-Bas ne seront plus desservis jusqu'à nouvel ordre.

    Les arrêts “GEMMENICH Aux Trois Bornes“, “GEMMENICH Ancienne gare“, “GEMMENICH Chemin du Duc“ et “GEMMENICH Frontière“ seront reportés à l’arrêt “ GEMMENICH Place Peckham“ vers Eupen.

  • Hombourg-Trois-Frontières pour une place en demi

    Place à la demi-finale de la coupe de la Province ce jeudi soir (20h) entre Hombourg et Trois-Frontières. Un derby déséquilibré sur le papier mais la coupe et les derbys sont toujours des matchs spéciaux. Alors que les Frontaliers Capture d’écran 2020-03-12 à 08.10.15.pngpeuvent sauver leur saison, Hombourg tentera, lui, d’aller chercher un autre derby face à Aubel. Hombourg-Trois-Frontières. Le quatrième contre le quatorzième en championnat. Sur papier, le derby qui nous attend ce jeudi soir, en quart de final de la coupe de la Province, parait déséquilibré. « Mais il n’y a pas de favori dans un derby, estime Xavier Stassen, le coach des Hombourgeois. Je connais Fabrice, je sais que c’est le roi de l’intox et qu’il ne viendra pas en victime consentante. Honnêtement, je pense que c’est du 50/50 ».

    Même si Fabrice Burdziak ne compte évidemment pas venir en « victime consentante », pour reprendre les mots de Xavier Stassen, son discours est plus nuancé. « Hombourg, c’est l’équipe au top, nous, on enchaîne plutôt les flops actuellement même si on vient de casser cette dynamique en prenant un point ce weekend. Malgré ça, si les bookmakers devaient faire des pronostics, ce serait certainement Hombourg qui serait favori », estime le coach des Frontaliers.

    « Mais on ne sait jamais », lance-til. Et il a des raisons de croire que tout n’est pas joué d’avance. D’abord, il alignera, pour la première fois depuis longtemps, le même onze deux semaines d’affilée. De l’autre côté, Xavier Stassen nous apprend qu’il devra conjuguer avec quelques bobos. Hick, Monié, Schnackers et Dehon ne devraient en effet pas être de la partie.

    Xavier Stassen estime par ailleurs que dans ce type de derby, il y a toujours une part de chance.

    « On en avait eu lors du match aller. J’espère qu’elle restera dans notre camp mais ça peut vite tourner. On verra », lance celui qui rêve déjà de jouer la demi-finale face à Aubel, un autre voisin. « Honnêtement, ce serait le scénario idéal. Dans l’équipe, on a cinq Aubelois plus Arnaud (Dehon, ndlr) et moi-même qui avons joué là-bas l’an dernier. Jouer Aubel, un samedi de Pâques, ce serait vraiment chouette, un beau retour aux sources. Mais il ne faut pas oublier qu’on doit d’abord faire face à un adversaire coriace », rapporte-t-il.

    De l’autre côté Trois-Frontières a une chance de sauver sa saison en remportant cette coupe.

    « Si on est là, ce n’est quand même pas par hasard. L’effectif a de la qualité, à nous de le prouver » conclut Fabrice Burdziak.

    LOÏC MANGUETTE dans LA MEUSE VERVIERS du 12 mars 2020

    Lire la suite

  • Les résultats de dimanche

    P2C

    HOMBOURG - LA CALAMINE : 2-0

    Buts: 37e A. Dehon (1-0) et 82e A. Martin (2-0)

    Hombourg: X. Stassen, G. Rompen, A. Dehon (76e F. Dorthu), M. Degueldre, D. Meunier, R. Masson (70e T. Bauwens) A. Baltus, L. Potoms, A. Martin, B. Hick (21e J. Schoordijk), L. Bayard 2

    La Calamine: S. Lallemand, L. Peree, C. Kocks, A. Akdim, W. Belle, T. Claes, L. Hubert (82e J. Géneret), R. Schnitzler (78e C. Blezer), K. Tanou, P. Kever, J. Fumagalli (73e D. Franck)

    Cartes jaunes: 5e Hubert, 22e Schnitzler, 67e Degueldre

    Carte rouge: 44e Akdim

    Arbitre: D. Lousberg

    Assistance: 50

    STAVELOT - TROIS-FRONTIERES : 0-0

    Stavelot: D. Delcour, F. Colin, J. CollardBovy, M. Giet, A. Bindelle, H. Doucene, T. Bastin, M. Jérome, F. Dalleur (80e J. Troch), I. Lemma (65e N. Faes), A. Delrez

    Trois-Frontières : M. Voncken, J. Collinet (63e Y. Thys), R. Renardy (85e B. Hagelstein), A. Sangiovanni, J. Masset, M. Pirnay, J. Braeken, N. Desmit, T. Amata, J. Gatez (63e C. Nicolaije), L. Delaire

    Cartes jaunes: 36e Masset, 36e Gatez, 38e Amata, 40e Renardy, 42e Jérome, 43e Collinet, 45e Delaire, 54e Colin, 55e Desmit, 88e Doucene

    Arbitre: M. Brzezinski

    Assistance: 72 entrées

    P4F

    Hombourg B - Heusy : 4 - 2

  • Les matchs de dimanche à 15 heures

    P2C

    Hombourg A - La Calamine B

    Stavelot A - Tr. Frontières

    P4F

    Hombourg B - Heusy B