Logement - Page 4

  • Animations sur le logement

    Les jeudis 8 et 15 octobre de 19 à 21 heures.

  • L'AIOMS construit une nouvelle maison de repos

    image.jpg

    Une nouvelle maison de repos verra le jour d’ici 2018 à la Calamine. Les travaux commenceront l’an prochain, en 2016. Ce bâtiment sera situé au centre du village, entre la route nationale qui va vers Aix-La-Chapelle, la place de l’église, l’école communale et le cimetière.

    Pourquoi construire cet établissement à la Calamine? «Tout simplement pour l’ancrage local» explique Jean-Marie Kohnen, directeur de l’AIOMS. Les deux autres communes de l’intercommunale à savoir Aubel et Plombières ont déjà leur maison de repos.

    En 2014, les résidents de la maison de retraite Régina située à Moresnet provenaient à 56% de la Calamine, 42% de Plombières et 2% d’autres communes. La communauté germanophone est l’entité qui en pourcentage possède le moins de lits. Il est donc nécessaire d’en augmenter la capacité afin d’accueillir plus de personnes.

    La capacité d’accueil de cette future maison de repos est actuellement de 60 lits, dont 14 en courts séjours. Cependant, les travaux seront prévus pour accueillir 90 lits. En effet, c’est à ce niveau que le seuil minimum de rentabilité s’élève. 30 lits sont en attente d’agrément.

    Cette maison de repos est construite par l’intercommunale AIOMS, qui rassemble Plombières, La Calamine et Aubel. Cependant, elle sera gérée par une ASBL distincte avec un siège en communauté germanophone, mais l’intercommunale aura quand même un avis prépondérant. C’était la condition pour obtenir le nombre de lits supplémentaires.

    Avant de penser à la construction, il était important de trouver un terrain. Une partie de celui-ci a été offerte par Égide Sébastian, ancien président de l’AIOMS, une autre partie a été offerte par la ville de la Calamine, et la dernière parcelle a été rachetée à un privé.

    «Il est important de souligner la solidarité entre les trois communes afin de construire un bâtiment sur fonds propres, en sachant que ça va coûter de l’argent et générer un déficit. Les trois communes sont prêtes à prendre en charge ce déficit.» confie Jean-Marie Kohnen.

    Un article d'OCEANE GASPAR dans LA MEUSE VERVIERS du 8 juillet 2015.

  • Treize résidences-services dans l’ancien couvent

    PLOMBIÈRES – SENIORS 

    Début des travaux en septembre à la résidence Régina 

    Capture d’écran 2015-03-11 à 10.11.13.png

    L’Association intercommunale d’œuvres médico-sociales (AIOMS), qui réunit les communes d’Aubel, Plombières et La Calamine, regorge de projets. Alors que d’importants travaux seront réalisés à La Kan à Aubel, à Plombières également, les engins de chantier devraient se mettre en branle pour concrétiser quatre projets de l’AIOMS.

    1Treize résidences services à la résidence Régina. « L’ancien couvent, situé à l’arrière de la résidence Régina devrait prochainement être transformé en treize résidences-services », indique d’emblée Marcel Strougmayer, président du conseil d’administration de l’AIOMS. À proximité de la maison de repos et attenant au bâtiment de l’asbl « pèlerinage marial », ces appartements destinés aux seniors seuls ou en couple leur permettront de vivre en autonomie tout en bénéficiant de services mis à leur disposition par la maison de repos comme par exemple les soins ou les repas. Si le début des travaux est prévu pour le mois de septembre prochain, les résidences-services devraient être accessibles aux seniors dès 2017. « Le montant des travaux est estimé à 2 millions d’euros dont 535.000 euros de subsides obtenus auprès de la région wallonne », ajoute Jean-Marie Kohnen, le directeur général de l’AIOMS. 

    Lire la suite

  • Immobilier : les acheteurs peuvent prendre le temps

    Comment se porte le marché immobilier en province de Liège en 2014 ? Pour les notaires locaux, il est resté globalement stable, dans la lignée de l’année 2013. Le prix moyen des maisons a légèrement progressé, de même que celui des appartements. En revanche, les villas ont subi une nette diminution. 

    Charles LEDENT y consacre une page dans LA MEUSE du 12 février 2015 (lisez notamment le blog d'Aubel à ce sujet).

    Capture d’écran 2015-02-12 à 08.13.03.png

    Selon cette étude des notaires, le prix moyen des maisons à Plombières s'élève à 150.966 € en 2014, soit un recul de 4,40 % par rapport à l'année précédente.

  • Le bed & breakfast Opus35 vous plonge dans le design, la mode et l'art !

    Sur la place communale à Montzen s'est ouvert il y a quelques semaines un "bed and breakfast" pas comme les autres. On imaginerait plutôt un endroit comme celui-ci dans une grande ville comme Londres ou Paris. Comme quoi la créativité n'est pas réservée qu’aux capitales. Et de la créativité, Marc et Conny Krickel en ont puisqu'ils sont les propriétaires d’un salon de coiffure au centre de la localité qui frappe les regards ! 

  • Le gîte du «Petit cheval blanc» à Hombourg reçoit un Wippy d'Or

    Capture d’écran 2014-12-05 à 10.50.12.png

    Trois projets ont reçu mercredi un Wippy d’Or, prix qui récompense des initiatives favorisant l’inclusion de personnes handicapées dans la société. Le troisième prix a été attribué au gîte du « Petit cheval blanc », à Hombourg, qui a réalisé les adaptations nécessaires pour accueillir les personnes en chaise roulante.

    L’Awiph (Agence wallonne pour l’intégration des personnes handicapées), la Ligue des familles et le Centre interfédéral pour l’égalité des chances avaient choisi le 3 décembre, journée internationale des personnes handicapées, pour remettre leur Wippy d’Or.

    La cérémonie s’est déroulée au Standard, juste avant le coup d’envoi du match opposant le club liégeois à Lokeren. Cette remise de prix a pour but de récompenser des initiatives reproductibles et durables, qui favorisent l’inclusion des personnes en situation de handicap. Le thème retenu pour cette édition portait sur les aménagements raisonnables innovants, ou comment rendre un bien ou un service accessible à tous.

    Trois projets ont été primés. Le 1er prix a été attribué au service d’accueil de jour pour adultes « Les Goélands », à Couvin, qui a conçu un plan incliné démontable et transportable pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite lors de pièces de théâtre ou de débats.

    Les 2e et 3e prix ont été remportés par deux gîtes. Celui de « Choquenée », à Ciney, a été salué pour avoir aménagé son intérieur de manière à ce que les personnes à mobilité réduite, malentendantes, malvoyantes, présentant une déficience intellectuelle, de petite taille ou polyhandicapées puissent participer aux activités. Celui du « Petit cheval blanc », à Hombourg, a réalisé les adaptations nécessaires pour accueillir les personnes en chaise roulante.

  • 5 lits pour la Résidence Regina à Moresnet

    Moresnet-20121114_015.gif

    Le chantier en novembre 2012

    En 2015, Verviers perdra 32 lits dans ses résidences, suite à un reconditionnement de 5 à 3 maisons de repos. Il ne restera donc plus que 503 lits publics, alors qu’il y en avait 535 jusqu’ici. Pour ne pas léser les familles verviétoises, le CPAS a décidé de transférer les 32 lits publics vers Aubel. Ils ne quitteront donc pas la région verviétoise. Cette année, 27 lits rejoindront donc la Résidence La Kan, qui est actuellement en plein projet d’agrandissement. « Les 5 autres iront à la résidence Régina à Moresnet », affirme Jean-Marie Kohnen, le directeur général de l’Intercommunale d’Oeuvres Médico-Sociales de Plombières (A.I.O.M.S).  "Pour nous, c’est une excellente nouvelle. Nous avions une liste d’attente qui était très longue et nous voulions héberger plus de résidents."   

    Les résidences La Kan et Régina bénéficieront de ces 32 lits grâce à une compensation financière. « Nous passerons à 115 lits, dont 12 pour des séjours courts », poursuit Jean-Marie Kohnen. « Mais ils seront unique- ment prévus pour les personnes âgées. »

    La suite est à lire dans l'article de Julien FANIEL dans la MEUSE VERVIERS du 5 décembre 2014.

  • Nouveau gîte cosy pour 2 personnes à Berlieren

    Capture d’écran 2014-11-21 à 07.40.10.png

    Gîte de 2 personnes aménagé avec style et comportant une terrasse en bois située au bord d’un grand étang. Petit salon chaleureux, cuisine entièrement équipée, poêle à bois, décoration soignée, chambre romantique avec grand lit, cette petite maisonnette est l’atout charme du Château de Berlieren. Situé en pleine nature, Berlieren est l’endroit idéal si vous cherchez du calme et du dépaysement au sein d’un cadre verdoyant, écrit la Maison du Tourisme du Pays de Herve.

  • La maison a retrouvé une apparence classique

    Capture d’écran 2014-09-05 à 07.24.47.png

    À Plombières, la façade de l’habitation de Coralie Straeten qui avait pris l’aspect d’un drapeau géant d’une trentaine de mètres carrés, a retrouvé une apparence beaucoup moins colorée depuis la fin de la Coupe du monde. Si en juin dernier l’urbanisme avait donné son accord à la jeune femme pour mettre en œuvre ce projet un peu fou, il avait tout de même été stipulé que pour le 15 août, la maison de la rue Haute devait retrouver une apparence classique. En période de coupe du monde, ces couleurs, plutôt criardes faisaient la fierté de la propriétaire des lieux. « Même si personne n’imaginait que j’allais mettre à exécution cette idée, les retours de mes voisins sont globalement positifs. Tout le monde trouve ça plutôt sympa mais évidemment, il ne faudrait pas que cela reste en l’état », racontait à l’époque la jeune femme, supportrice de l’équipe nationale.

    Et c’est chose faite ! Le noir, le jaune et le rouge ont fait place à une couleur beaucoup plus passe-partout. « Le délai, du 15 août, qui avait été imposé par nos services a été strictement respecté par l’habitante des lieux » se réjouit l’échevin plombimontois de l’urbanisme, Joseph Austen. Depuis la mi-août la façade de la maison de Coralie Straeten arbore donc une belle couleur grise anthracite. 

     

  • Menacés d’expulsion imminente, les locataires ont retrouvé un logement en Sologne

    PLOMBIÈRES – LOGEMENT 

    Expulsés, ils se réfugient en France

    Capture d’écran 2014-09-02 à 07.11.54.png

     La famille cherchait un nouveau logement depuis des mois sans jamais trouver un propriétaire qui accepte d’accueillir toute sa ménagerie. Suite à un appel à la solidarité sur les réseaux sociaux, Nathalie, Éric et leur fille sont finalement tombés sur un propriétaire qui aime les bêtes. Pour garder ses chiens, chats, poules et lapins toute la famille part habiter en France. 

     Locataires d’une fermette à Hombourg depuis 2009, le couple avait fini par voir l’état de la maison se dégrader au fil des années jusqu’à finir par être déclarée insalubre par les services compétents de la Région Wallonne. 

     La famille Rafhay était tout à fait prête à déménager mais ne trouvait aucune habitation dont les propriétaires acceptent d’héberger aussi toute leur ménagerie. « Nous avons quatre chiens, six chats, quelques poules et cinq ou six lapins, énumère Éric Rafhay, et je les emporte tous avec moi avec la bénédiction de notre nouveau propriétaire », poursuit-il, soulagé. 

    D'un article signé "V.M." dans "La Meuse Verviers" du 2 septembre 2014