Moblité - Page 9

  • Des subsides pour aménager un chaînon manquant à Plombières et en asphalter ailleurs dans la région

    MOBILITÉ DOUCE 

    20140727_492.JPG

    À l’occasion des 20 ans du RAVeL, le ministre wallon des Travaux publics lance un Plan RAVeL. Il a dégagé 10 millions d’euros supplémentaires, pour porter le budget dédié au RAVeL à 32 millions d’euros d’ici 2019, dans le but d’améliorer qualitativement ce réseau de voies lentes (balisage, entretien, asphaltage...) et de réaliser les 300 km de chaînons manquants prioritaires. Plusieurs tronçons en région verviétoise sont concernés.

    Pour le ministre Maxime Prevot, le RAVeL (Réseau Autonome des Voies Lentes) revêt un intérêt très particulier. « En plus de mettre en valeur le patrimoine ferroviaire et hydraulique, ce réseau de voies lentes est tout d’abord un réseau de modes doux, créateur de lien, accessible à tous (familles, enfants, personnes âgées, personnes à mobilité réduite, cyclistes..) et qui permet de (redécouvrir les bienfaits pour la santé de la marche à pieds et du vélo" . écrit-il dans un communiqué.

    D'où la mise sur pied d'un Plan RAVeL, qui a deux objectifs : développer le réseau RAVeL par l’aménagement des 300 km de chaînons prioritaires manquants en Wallonie - l'objectif est d’atteindre 1.700 km de RAVeL en 2019 - et rendre ce réseau accessible à tous par l'amélioration de la qualité du réseau existant

    2,5 millions d’euros supplémentaires seront donc dégagés tous les ans pour la politique du RAVeL, durant les 4 prochaines années. Au total, ce sont donc 32 millions d’euros qui seront consacrés à la politique du RAVeL jusqu’en 2019. Cette somme ira notamment à des tronçons de mobilité douce en région verviétoise:

    1 Aménagement de chaînons prioritaires manquants

    Deux tronçons sont concernés en région verviétoise. La ligne 38. en ce qui concerne la liaison entre la gare de Hombourg et le pré-RAVeL en direction de Plombières. Il y a aussi la ligne 45. pour la liaison entre la fin du RAVeL et le centre de Trois-Ponts.

    2 Asphaltage de pré-RAVel existant

    Plusieurs tronçons sont concernés chez nous :

    -la ligne 48 entre Waimes et Saint-Vith (pour terminer la Vennbahn);

    -la ligne 45A entre Worriken (Butgenbach) et Bucholz (Bul-lange);

    -la ligne 47 entre Amblcve et Oudler (Burg-Reuland) ;

    - la ligne 38 entre Melen. Hervé et Hombourg ;

    - la ligne 44A entre Stavelot et Spa.

    Cet asphaltage a pour but de faciliter l’entretien du réseau, mais surtout d’en permettre une utilisation par tous les temps. Lorsque les chemins sont en terre ou en cendrée, les utilisateurs ont plus rapidement leurs vêtements sales.

    Mais cet asphaltage ne fait pas que des heureux. On sait par exemple qu’en ce qui concerne la ligne 38. un collectif « nous sommes la ligne 38 » s’est créé pour refuser un asphaltage pur et simple du tronçon compris entre Melen et Hombourg. Ils prônent une formule intermédiaire : l'asphaltage de la moitié de la piste actuelle entre Melen et le fort de Battice - le tronçon le plus densément peuplé - puis l’aménagement d’une bande de 3 mètres en revêtement doux et perméable entre le fort de Battice et Hombourg. avec néanmoins un trottoir en asphalte d’1.5 mètre dans les tronçons « urbains » d’Aubel et Thimister. Pour le ministre, ce plan est important. il espère que le réseau RAVeL engendrera des retombées économiques via le tourisme. 

    Lire la suite

  • Aubel et Plombières sans contrôle Bob l’été passé

    Capture d’écran 2015-06-04 à 08.04.07.png 

    Alors que la campagne Bob de l’été démarre ce vendredi, les chiffres relatifs à celle menée l’été passé ont été dévoilés. 13 communes wallonnes n’ont subi aucun contrôle d’alcoolémie l’été passé, et 6 d’entre elles se trouvent dans l’arrondissement de Verviers : Aubel, Olne, Plombières, Stoumont, Trois-Ponts et Limbourg. 

    Ce vendredi marque le démarrage de la campagne Bob de l’été 2015, qui durera jusqu’au 31 août. En attendant d’en connaître les résultats, ceux de la campagne 2014 ont été fournis par le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon (N-VA). Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’arrondissement Verviers s’illustre en la matière, et pas dans le bon sens.

    Sur 13 communes en Wallonie qui n’ont subi aucun contrôle d’alcoolémie durant l’été 2014, la moitié, 6, fait partie de l’arrondissement de Verviers !
    Cela concerne Aubel, Olne, Limbourg, Plombières, Trois-Ponts et Stoumont.
    « Nous sommes présents partout mais plus particulièrement sur les axes accidentogènes où l’on recense le plus d’accidents avec blessés. Peut-être que l’encodage joue aussi parce qu’on ne prête pas beaucoup attention à la commune sur la- quelle on encode nos contrôles lors
    qu’on en a fait sur une nationale. On n’attend pas non plus les cam- pagnes Bob pour contrôler, on le fait toute l’année » précise Michel Goffard, chef de la zone du Pays de Herve sur laquelle se situent Aubel, Olne, Plombières et Limbourg, 4 des 6 communes non contrôlées.

    Le chef de zone n’a en effet pas à rougir au vu du nombre de contrôles effectués dans les autres communes de sa zone : 248 à Welkenraedt, 732 à Herve, 4 à Baelen et 55 à Thimister-Clermont. 

    À Olne on se réjouit de ne pas avoir de contrôles. « La commune n’est pas sur une grande voie de communication accidentogène, on a la chance de vivre dans un coin paisible. Et puis un chiffre zéro ne veut pas dire qu’on ne contrôle pas l’alcool dans la région. Il y a souvent des contrôles à la limite de notre commune », explique Ghislain Senden, bourgmestre d'Olne.

    Reportage  complet de Victoria MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 4 juin 2015. 

  • Le trafic de marchandises interrompu en gare de Montzen à la suite d'une action syndicale

    Capture d’écran 2015-05-26 à 11.44.43.png

    La CGSP et la FGTB Verviers et Communauté germanophone mènent ce mardi matin, depuis 06h00, une action en gare de Montzen. Le trafic des trains de marchandises entre l’Allemagne et Anvers est interrompu.

    Les syndicats entendent d’une part protester contre les mesures gouvernementales au fédéral, d’autre part exposer leurs inquiétudes quant à ce qu’ils appellent «la privatisation de B-Logistics, une filiale de la SNCB».

    «Pour 20 millions d’euros, soit une bouchée de pain, un fonds d’investissements suisse a racheté 66,6% des parts de B-Logistics», explique Thierry Coune, de la CGSP Cheminots, Verviers et Welkenraedt. «Demain, débute une phase de concertation dans le cadre de ce rachat. Quel est l’avenir des 1.900 cheminots qui travaillent dans cette filiale?», s’interroge-t-il.

    A lire dans La Meuse Verviers de mercredi 27 mai 

  • Les routes anti-GPS arrivent

    Aubel, Olne, Plombières, Dison et bientôt Jalhay installent des panneaux “interdit au GPS”

    image.jpg

    Camion coincé dans une voirie trop étroite, voiture mal embarquée dans un chemin forestier : autant de mésaventures qui arrivent à ceux qui suivent aveuglément les indications de leur GPS. Pour lutter contre ça, plusieurs communes verviétoises ont placé des panneaux « interdiction d’utiliser un GPS ». Dernière en date, Jalhay, qui attend de recevoir sa commande. Mais pour certains mayeurs, ce ne serait pas la solution, et en plus, ce n’est pas légal !

    « On était l’une des premières communes à installer le panneau près du rond-point de Merkhof entre Aubel et Plombières, se souvient Thierry Wimmer, mayeur de Plombières, qui se réjouit de l’impact positif. «On voit bien que les panneaux “excepté circulation locale”, comme à Marveld entre Gemmenich et Moresnet, ne suffisent pas. » Sa voisine, Aubel, a installé des panneaux aux entrées de l’agglomération depuis un an déjà, pour attirer l’attention des camions qui se rendent en nombre chez Detry et sont envoyés à tort vers le chemin de la Coul.

  • Il roulait sous l'emprise de la drogue

    LONTZEN 

    Ce samedi matin vers 10h30, la police de la zone Vesdre-Gueule décide de procéder à un contrôle sur la route de Liège, à Lontzen. Les policiers contrôlent un jeune homme de 27 ans originaire de Plombières. Le conducteur répond positivement au test de drogue. On lui a retiré immédiatement son permis pour une période de 15 jours.

  • Un déclassement de voirie en vue de la jonction du Ravel à Hombourg

    Capture d’écran 2015-04-30 à 16.47.24.png

    La Commune de Plombières fait savoir qu’elle envisage de déclasser un tronçon de la voirie communale sise à Hombourg, entre les rues du Cheval Blanc et de Sippenaeken, le long des parcelles cadastrées section A, n° 935/02, 929/C, 927/F et 928/V, pour la superficie mesurée de 934 mètres carrés et de le donner en location, à titre de bail emphytéotique pour une durée de 50 ans, au Service public de Wallonie (D.G.0.1 - Routes et Bâtiments), aux clauses et conditions de la convention d’emphytéose approuvée le 1er juillet 2004 par le Conseil communal, en vue de la jonction de la ligne Ravel.

    Une enquête publique est organisée du 3 mai au 1er juin 2015 à 15 heures.

    Tout tiers intéressé peut exprimer ses observations et réclamations au Collège communal par télécopie (087/78.91.41), par courrier électronique à l’adresse suivante : jose.hames@commune-plombieres.be, par courrier ordinaire ou formulées à l’agent communal traitant avant la clôture de l’enquête ou le jour de la séance de clôture de ladite enquête qui aura lieu le 1er juin 2015 à 15 heures au service communal de l’urbanisme (Maison communale), Place du Troisième Millénaire, 1 à 4850 Plombières.

  • Les anti-asphaltage se fédèrent pour la ligne 38

    DE HERVE À HOMBOURG – LIGNE 38 

    Capture d’écran 2015-03-11 à 08.35.29.png

    Un mouvement de révolte monte contre la perspective de voir la ligne 38 couverte d'un tapis de tarmac de 2.5 mètres de large de Sonkeu, à la limite de Herve, à Hombourg (Plombières). Huit associations se sont regroupées pour dénoncer le tarmac. Parmi elles, des cavaliers, dont l'Association pour la défense des chemins cavaliers, ainsi que le Cercle équestre de la Croix. Il y a aussi des cyclistes, avec le "Club des vélos électriques» ou Aubel VTT. Les marcheurs ne sont pas en reste avec Playatrott. de Montzen. « Les compagnons de saint Hubert", des Aubelois, ainsi que Les pédestrians, de Clermont. S’y ajoute « Je cours pour ma forme" de Plombières.

    Tous se fédèrent pour réclamer la préservation d'une surface plus molle. Ça ne veut pas dire pas un seul centimètre de tarmac. Mais alors près de zones urbanisées ou d'écoles, comme à Herve, concèdent Benoit Liégeois et Stéphane Willemsens, du club VTT d'Aubel. Il n'en faudrait par contre pas dans les portions de ligne plus étroites. Ainsi, entre Froidthier ou Merckhof. juge Jean-Pierre Stassen : "la largeur utile n'y dépasse souvent pas 4 m. Si l'on asphalte sur 2,5 m comme prévu et qu'on garde 50 cm pour éviter de verser dans le fossé, il ne teste plus qu'un mètre pour les autres usagers. »

    Le quidam n'est pas seul concerné. Des manifestations sportives, comme des joggings ou des randonnées VTT, passent par là. Avec de l'asphalte, l'intérêt de la ligne 38 risque alors d'être réduit. Par ailleurs, si le parcours devient trop roulant, estime Thierry Baltus. des Compagnons de saint Hubert, les cyclistes risqueraient de devenir agressifs à l'égard des piétons. Une pétition a été proposée à la marche de Clermont. ce week-end. Et dès samedi, 500 signatures avaient été collectées. À Aubel. ce week-end. il est prévu de poursuivre.

    Mais les opposants estiment qu'il ne faut pas tout laisser en l'état. Il faudrait, avec les budgets RAVeL de la Région Wallonne, curer les fossés, supprimer les zones boueuses, rendre une pente correcte à la piste, remplacer la cendrée par de la dolomie par endroits...

    L’asphaltage semble tenir la corde au SPW (Région). Philippe Elsen note que les tronçons déjà asphaltés donnent en général satisfaction, même s'il faut travailler sur la cohabitation avec les piétons. « C'est un réseau international avec enjeu touristico-économique. Et à Battice et Herve, il y a aussi un rôle a jouer du point de vue scolaire." Une réunion devrait se tenir bientôt pour confronter les points de vue à cet égard. Aucune décision n'a encore été prise, souligne Philippe Elsen. 

    Yves Bastin dans LA MEUSE VERVIERS du 11 mars 2015 

  • 12% des conducteurs avaient trop bu

    PAYS DE HERVE 

    La zone de police Pays de Herve a effectué des contrôles routiers la nuit de samedi à dimanche rue de Herve, à Herve, et chaussée Charlemagne, à Thimister-Clermont. Résultat : sur 169 véhicules contrôlés, 21 conducteurs sous influence alcoolique, soit 12 %. On leur a confisqué leur permis de conduire pour quelques heures. Plus imbibés encore, cinq ont vu leur permis de conduire retiré sur le champ par le magistrat pour une période de minimum 15 jours. En outre, 4 P.-V. d'avertissement et 3 P.-V. pour non port de la ceinture de sécurité ont été rédigés. 

  • Contrôles radar du 16 au 31 janvier 2015

    Vendredi 16/01
    -Thimister-Clermont: rue de la Station, chaussée Charlemagne
    -Aubel: rue de Battice
    -Plombières: Völkerich

    Samedi 17/01 et dimanche 18/01
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

    Lundi 19/01
    -Baelen: Heggen, route Jean XXIII
    -Welkenraedt: rue Mitoyenne

    Mardi 20/01
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

    Mercredi 21/01
    -Herve: rue Biomont, Manaihant, rue du Bola, rue de Verviers

    Jeudi 22/01
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

    Vendredi 23/01
    -Herve: rue de Haméval, Manaihant
    -Olne: rue Bouteille, Fosses Berger

    Du samedi 24/01 au lundi 26/01
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

    Mardi 27/01
    -Plombières: rue de Birken, rue de Montzen, rue du Chemin de Fer, rue de la Poste

    Mercredi 28/01
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

    Jeudi 29/01
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

    Vendredi 30/01
    -Herve: rue Fastré
    -Plombières: rue du Cheval Blanc
    -Thimister-Clermont: Chapelle Saint Joseph, route d'Aubel

    Samedi 31/01
    Contrôles aléatoires sur les axes accidentogènes

  • Un conseil de la zone de police

    conseil_police.jpg

    En cas de verglas et de neige, la prudence s'impose et la conduite du véhicule doit impérativement être adaptée. Voici quelques conseils à respecter afin d'éviter d'être surpris !

    - Ne freinez pas brusquement et évitez les coups de volant ;
    - Privilégiez une vitesse modérée qui diminuera le freinage en cas de virages ou de manœuvres, … 
    - Augmentez la distance de sécurité entre les véhicules ;
    - N’utilisez pas de régulateur de vitesse ;
    - Gardez le régime du moteur le plus bas possible,
    - Veillez à équiper votre véhicule de pneus en bon état et, dans le meilleur des cas, de pneus "hiver".

    Si néanmoins vous dérapez, ne freinez pas, restez calme et attentif. Nous vous conseillons de débrayer et de ramener vos roues dans la bonne direction.